Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 13:40

Thomise : l'envol de la progéniture.

J'ai rencontré la thomise dans son cocon terminé vers la fin de mois d'août. Je la crois morte mais elle est bien vivante, elle ressemble à une momie dans son sarcophage ouvert.La sollicitude maternelle des thomises est admirable et se double d'une abnégation que l'on ne rencontre guère chez les autres mères. Elle ourdit au milieu d'une grappe de fleurs (photo) ou parmi les feuilles, une pochette de satin blanc. Au-dessus de ce plafond s'élève une coupole de fils blancs formant une guérite pour la mère qui, désormais, ne quitte plus l'abri de ses oeufs. Elle ne chasse plus.

Emaciée par l'accouchement, affaiblie par le manque de nourriture et la construction de son cocon, elle traine une existence languissante et meurt d'épuisement peu aprés l'éclosion, n'ayant plus vécu que pour veiller sur sa progéniture et aider les jeunes à sortir du cocon.

Les premières petites araignées naissent le 13 septembre 2010. La mère n'est pas morte et elle a bougé quand je l'ai touchée avec le bout d'une brindille.

14.09 - 9 heures - 14 degrés - premiers départs discrets.

14.09 - 11 heures 30 - température 27 degrés - On s'envole par dizaines à partir des fils reliant le cocon aux alentours emportés par la brise. A 16 heures, il y avait encore des aéronautes et les fils scintillaient de partout dans tous les sens.

les araignées naissent riches en instincts de tout genres, de savoir-faire innés suffisants pour faire face aux nécessités les plus dures de l'existence.
Les bébés araignée s'envolent dans les airs en extirpant de leur usine abdominale de longs fils invisibles qui servent d'amarre et lorsqu'elles ont atteint un point culminant et que l'espace sans fin les surplombe seul, un nouveau fil est tiré de la corderie, fil que la brise fait flotter et, sans hésitation...

...les jeunes acrobates s'aventurent surle support. Lâchez tout ! Un remous de l'air brise le fil et entraine dans l'Ether bleu le hardi aéronaute qui est ainsi porté à des centaines, à des milliers de mètres de distance si l'air est vif et la brise persistante. Par un jour chaud,l'air, entre 300 et 1500 m d'altitude, contient de trés nombreux insectes, dont des araigfnées et des acariens suspendus à des fils de soie.

Les minuscules araignées montent sur le point culminant de la plante pour s'envoler, c'est leur rampe de lancement !

Les aéronautes !
On ne voit absolument pas les fils.

J'ai soufflé légèrement sur le cocon, déclenchant ainsi de nombreux départs ! les minuscules thomises mesurent tout juste un millimètre. On ne les aperçoit bien qu'à travers le verre grossissant de l'objectif. Quant aux fils, on ne le voit pas, pour contempler le feu d'artifice des départs il faut que le soleil les frappe et les fasse scintiller. On les appelle les "fils de la Vierge" dans le langage courant.
La mère bouge de temps en temps mais n'intervient pas.

15.09 - 10 heures - 21 degrés - il y a encore des thomises au départ.

16.09 - 13 heures - 26 degrés : la mère thomise est toujours vivante est bien vivante, elle s'est mise s'est enlevée de dessus son cocon et s'est placée aux alentours et elle a réagi à mon approche ! il y a toujours des départs . Depuis le début, c'est plus d'une centaine qui ont pris la voie des airs !
17.09 - 8 heures 30 - 18 degrés aprés pluie - la thomise est toujours sur le cocon.
11 heures - nuageux - 19 degrés - il y a des bébés thomise sur le cocon.
18.09 - 9 heures - 18 degrés aprés pluie nocturne - la mère thomise est hors de son cocon et Il y a encore des départs.
Je suis au jour le jour l'évolution et je présenterai des photos plus tard...

" Voyager prosaïquement à pied ou, aéronautes intrépides, s'élancer sur un fil-avion à travers les espaces sans fin, mollement portées par la brise : tels sont les seuls moyens de dispersion dont disposent les araignées. Point ne leur est besoin d'en avoir davantage puisqu'ils ont suffi à assurer la prospérité de leur race depuis l'époque lointaine de leurs premières apparitions sur notre planète"

Source : Maurice THOMAS in "Vie et moeurs des araignées" - Payot 1953 -
Je tiens à préciser que des informations de ce reportage sont extraites de cet ouvrage.

Partager cet article

Repost 0
Publié par BERNARD - dans Arachnides
commenter cet article

commentaires

BALADES ENTOMOLOGIQUES

 

http://fdata.over-blog.net/1/76/85/08/avatar-blog-1071798285-tmpphpSmklSB.jpg

 

Description : Macrophotos, observations et études sur quelques insectes de Provence.

Partager ce Blog

Retour à la page d'accueil

Contact

Recherche

COPYRIGHT

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/Divers/copyright3.gif  Le téléchargement de tout ou partie des textes, images, sons, photographies, données, marques et tout autre élément qui y sont contenus est autorisé à des fins strictement privées ou dans le cadre scolaire et pour un usage non commercial. Toute utilisation, diffusion, commercialisation, reproduction et représentation, totale ou partielle, d'éléments du site à d'autres fins est subordonnée à l'autorisation préalable de l'auteur. Merci.

Pierre-Jean BERNARD

ALBUMS PHOTOS

 

Album 1

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/dasypoda-hirtipes-1.jpg

Album 3
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/3/Tircis-pararge-aegeria-aegeria-sur-ceanothus-11.04.JPG

Album 4

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/4/clairon-des-abeilles-10.07.JPG

Album 5
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/5/08.09-PM-mangeant-bouton-fenouil---pollen.JPG

Un clic sur image
pour voir les albums

Album 6

/*---personnalisation----*/