Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 10:30


GRAND-PAON-DE-NUIT

Un visiteur de la nuit : le Grand-paon-de-nuit ( Saturnia pyri )

Chez nos voisins : Great peacock, Grosses oder wiener Nachtpfanenauge,
Gran pavon, Grande pavone.

Plantes-hôtes : la plupart des arbres fruitiers, pommier, poirier, cognassier,
amandier (surtout), et Fraxinus, Salix, Populus, ronce, amélanchier, prunellier épineux,etc... pour les forestiers.
Mon correspondant Philippe Francoz en Haute-Savoie a constaté en altitude que la chenille pouvait consommer également du feuillu.
L'amandier, si apprécié par la chenille du Grand-paon-de-nuit, est originaire de l' Asie occidentale.
 
Les Grands-paons-de-nuit ne vivent que quelques jours sans s'alimenter et ne volent à travers les nuits que pour l'accouplement.

 

GPN-sur-tilleul-saturnia-pyri-Bis

L'imago fixé sur le tronc d'un tilleul décoré de lichens. Mâle.
La femelle ne possède pas des antennes pectinées .

"Vêtu de velours marron et cravaté de fourrure blanche.
Les ailes semées de gris et de brun, traversées d'un zig-zag pâle et bordées de blanc enfumé, ont au centre une tache ronde, un grand oeil à prunelle noire et iris varié, où se groupent en arc, le noir, le blanc, le châtain, le rouge amarante" (J-H.FABRE)
"Saturnies - saturnia pyri - Grand-paon-de-nuit : commun à Paris"  (Larousse du XX eme siècle - 1933) ! Et de nos jours ? 
 
Le Grand-paon-de-nuit est le plus grand papillon d'Europe. Il peut atteindre 14 à 15 cms d'envergure.
Les mâles sont attirés  par une femelle à 10 kilomètres aux alentours ! Sous le vent ou contre le vent,  ils remontent les messages parfumés (phéromones ou phéro-hormones, molécules de communication inter-individuelles) diffusés par la femelle (chimiotropisme sexuel). Le siège de l'odorat du mâle est localisé dans les antennes. Avec ses "yeux" (ocelles) il emploie la coloration leurre dissuasive pour se préserver des prédateurs, comme le paon-du-jour (voir "tous les mimétismes).
Les molécules de l'air baignent dans le vide et c'est pourquoi quelques molécules de phéromones, au hasard de leurs mouvements chaotiques, réussissent à se faufiler contre le vent.
Le papillon possède deux antennes olfactives. Chacune comporte 200 cils, d'un dixième de millimètre de long, et chaque oeil contient 2500 pores. Une molécule de phéromone qui percute le cil en un point quelconque, rebondit plusieurs fois et finit en général par s'engouffrer dans un pore.
Une extrémité de nerf signale son arrivée au cerveau du papillon.
L'insecte se dirige vers la femelle. Il vole droit et quand il sort du faisceau odorant, il change de direction."
(Jacques Ninio in "l'empreinte des sens") 

"Phérormones"  de phoren = porter et hormon = exciter. 
Devenu "phéromones" (américanisé) ou "phéro-hormones"  francisé). 
*En 1891 déjà, Fabre observait qu'une femelle de Grand paon de nuit, Saturnia pyri,
née au matin et clOÎtrée sous une cloche en toile métallique attirait, dans la soirée, une quarantaine de papillons mâles venant de fort loin. Par contre, logée dans une boite hermétique, elle n'attirait plus aucun mâle. Il conclut, dans ses "Souvenirs entomologiques", au rôle possible "d'effluves subtiles, peut-etre meme d'une odeur emise par la femelle", mais ne put préciser davantage son observation qui annonçait déjà la découverte des phéromones. Plus tard, vers 1932, Bethe désigna sous le
nom d'hectohormones, certaines "secretions chimiques actives il l'exterieur d'un
individu"... Ce n'est qu'en 1959 que le terme de phéromone, proposé par Karlson
et Lüscher, fait son apparition dans la littérature scientifique. (In "les insectes" revue de l'OPIE)   
 
Les androconies sont des écailles glandulaires des ailes du grand-paon-de-nuit, et d'autres lépidoptères, qui secrètent une hormone aromatique.
 

 Une femelle.  Elle ne possède pas d'antennes pectinées.  Photo Gael Gizart (42).

" La plupart des phéromones sexuelles des femelles de lépidoptères sont des alcools ou des acides à longue chaîne de 10 à 16 atomes de carbone, sous forme d'acétates d'aldéhydes " (J. PAIN)  

http://img4.hostingpics.net/pics/984933oeufsdugrandpaondenuitmai2014franoisRAMPAL.jpg                      es oeufs du Grand-paon-de-nuit  28 avril - Photo Caroline BARD 

 

IMG_0001

La chenille à terre à un autre stade de son évolution. les chenilles éclosent au bout de 14 jours, observation d'un correspondant.
 

GPN-a-1400-m--sur-feuillu---Francoz

Un correspondant naturaliste en Savoie, Mr.Philippe FRANCOZ, a constaté que la chenille du Grand-paon-de-nuit mangeait également du feuillu en plus du fruitier.
Voici un GPN sur un feuillu au col du Télégraphe à 1400 m d'altitude. Photo P.Francoz
 

Peit-paon-de-nuit-chenille

La chenille du "Petit-paon-de-nuit" (Saturnia pavonia) qui, comme son nom l'indique, ressemble beaucoup au "grand-paon-de-nuit" à quelques détails près.

Cette chenille fréquente divers arbustes et arbres de la colline : ronce, prunellier épineux, aubépine, bouleau, saule,etc...

Une seule génération par an. Cocon tissé dans le feuillage de la plante-hôte. 

 
chenille-du-grand-paon-de-nuit--sur-cognassier-bis

La chenille du Grand- paon-de-nuit peut atteindre 12 à 15 centimètres.
Elle est noire dans son jeune âge. Ici photographiée sur un cognassier.
Elle s'est mise en chrysalide le 7 août 2004 et l'imago est né le 18 mai 2005, soit au bout de 285 jours, issu du cocon présenté en bas de page....
Le stade nymphal peut durer trois années.

Elle n'est pas urticante ni dangereuse, on peut la manipuler. 

La chenille à un autre stade évolutif ; les protubérances deviendront bleues.

/Papillons/chrono429_1
Un autre Grand-paon-de-nuit à la tombée du jour sur un tronc.
Le Grand-paon-de-nuit ne se nourrit pas.
Il ne vit que deux ou trois soirées, juste pour avoir le temps de s'accoupler.
FABRE en a gardé un huit jours en captivité.
 
  • DUGES Antoine, Louis (1797-1838) réalisa des expériences sur les papillons et les mouches pour démontrer que le sens olfactif de ces insectes était situé dans les antennes ; ce que précisa plus tard Jean-Henri FABRE pour le "Grand-paon-de-nuit" et sa sexualité.
    La dilution du parfum émis par la femelle se calcule en gamma. Un gamma est égal à 1/1000 de milligrammes. Le Grand-paon-de-nuit perçoit des vibrations de l'air de l'ordre de 0,068 millimicrons. (Docteur Philippe de WAILLY, voir biblio)
     
  • Adolph BUTENANDT (1903-1995) obtint en 1939 le prix Nobel pour la synthèse d'un phéromone de bombyx, l'une de ces substances attractives émises par les femelles pour attirer les mâles. (Alix DELAGE, voir biblio).
    Le remarquable sens olfactif des insectes a été révélé en 1879 par Jean-Henri Casimir FABRE, mais c'est à BUTENANDT qu'est revenu en 1959, après 20 ans de recherches, le mérite de décrire pour la première fois une molécule odorante précise, un alcool baptisé "bombykol", guidant le papillon bombyx mâle vers sa femelle. Substance que le biologiste allemand Peter KARLSON et l'entomologiste suisse Martin LUSCHER baptisent la même année du nom générique de "phéromone". ("Science et vie" nr.1066, juillet 2006)
     
  • Selon le Dr Philip S.CALLAHAN (1964) , les papillons de nuit possèderaient des organes sensoriels pour le rayonnement infrarouge, ce qui expliquerait aussi que le mâle trouve la femelle même par vent contraire.
     
  • Nous connaissons seulement, d'une part, les substances excitantes et d'autre part, des perceptions sensorielles, tandis que le processus intermédiaire de l'excitation des cellules sensoreilles par les parfums est encore entouré de ténèbres. (professeur Dietrich SCHNEIDER 1965). Il y a une douzaine de théories.
     
  • Adolf Butenandt identifie et établit la formule chimique de la substance concernée (phéromone) en travaillant sur le Bombyx mori, le papillon du ver à soie (il utilise 300.000 femelles à cette fin). C'est un alcool gras non saturé, qu'il baptise le Bombykol. Soumis à des concentrations élevées, le mâle se nettoie les antennes, fait vibrer ses ailes et fait des mouvements de copulation à vide.
 
Papillons/chrono431_1
La chenille en train de construire son cocon entre des feuilles.
 
C'est le plus grand papillon d'Europe. Il peut atteindre 15 cms d'envergure. Ce lépidoptère au vol silencieux a des ailes larges, arrondies, épaisses et veloutées, aux teintes brunes, grises et beiges. Ses ailes sont frangées de blanc-sale et marquées de grandes ocelles foncées. Les antennes sont quadripectinées et fauves pour le mâle et brièvement pectinées pour la femelle, dessins des ailes analogues.

Le Grand-paon-de-nuit se rencontre surtout dans le Midi et en particulier sur les tilleuls et les amandiers, au moins en ce qui concerne ma région du Lubéron (04).

La chenille est aussi très grosse : 12 à 15 centimètres de long. C'est une bête magnifique.
Noire dans son jeune âge, elle devient ensuite d'un beau vert-jaune brillant. Ses anneaux portent chacun six pyramides charnues plus ou moins marquées et qui se terminent chacune par un bouton d'un bleu-émail.
Enfin, chacun de ces boutons est hérissé de quelques poils raides et noirs, dont un est très long, un peu contourné et légèrement épaissi en massue à l'extrémité.
Elle vit sur les arbres fruitiers en général, et affectionne plus particulièrement l'amandier.
Cette chenille accumule l'énergie qui servira à la perpétuation de l'espèce car l'imago qui sortira du cocon au bout de 285 jours (9 mois environ pour mon observation) est, en effet, incapable de se nourrir.
Le vol du mâle à la recherche de la femelle, dont il détecte le parfum (phéromones) à plusieurs kilomètres de distance, est ainsi l'une des innombrables formes d'utilisation de l'énergie solaire captée et stockée par des processus biochimiques.
Que ce soit par sa faculté de détecter quelques molécules de parfum perdues dans un océan d'effluves, ou que ce soit par sa faculté de transformer les radiations solaires en énergie vitale, je pense que ce papillon de la nuit détient beaucoup de secrets.


Pour se mettre en nymphose, la chenille du Grand-Paon-de-nuit se renferme dans un cocon tissé entre les feuilles repliées d'un arbre.
Son cocon, formé de fils entrecroisés ressemblant à du crin, contient au bout de quelques temps une matière dense et arrondie que l'on sent libre à l'intérieur en secouant légèrement le cocon...

Au repos, le Grand Paon de nuit tient ses ailes à plat.
Il attend la nuit pour voler et emploi le mimétisme leurre pour se préserver (voir rubrique "mimétisme" du "journal entomologique").


Quelques genres botaniques que fréquente la chenille : l'amandier, l'aubépine, le prunellier, le prunier, le cerisier, l'abricotier, le frêne...

orientation : Les papillons nocturnes utilisent la réaction du "compas solaire" pour se diriger, c'est-à-dire en recevant l'image de la lune en un point de leur rétine et en maintenant ainsi leur direction.
Ils décrivent une spirale logarithmique pour s'approcher d'une source lumineuse.
Les éclairages artificels sont néfastes pour les papillons nocturnes.


Une paille dans une meule de foin !
Les phéromones qui attirent le Grand-paon-de-nuit à 10 kilomètres et plus représentent une molécule par mètre cube d'air.
Mais le papillon est aussi influencé par les vents et les courants aériens. (Remy CHAUVIN)


Chez les papillons de nuit, les ailes postérieures auraient essentiellement pour avantage d’autoriser des manœuvres d’esquive. OPIE

L'imago du Grand-Paon est donné pour voler d'avril à juin. Mais il a été observé en juillet 2008 à Soulac-sur-mer (33) et en août 2009 à Briantes (36).

Une petite remarque liée aux ocelles :
En ouvrant brusquement ses ailes pour montrer ses "yeux" (ocelles) au prédateur, le grand-paon-de-nuit montre des "yeux" qui ne correspondent pas à ceux de son espèce, à la structure des siens véritables, il expose des yeux de vertébrés !
Toutefois "les ocelles sont des taches qui ressemblent à des yeux.
Ces taches circulaires, fixes et brillantes, constituent un instrument typique de fascination.
Les ocelles ont une puissance fascinatrice, le cercle fixe est naturellement hypnotisant" (R.CAILLOIS)
 
Ce qui n'explique pas tout.
 
grand paon de nuit

Des "yeux" de vertébré !  Bizarre non ?
À travers le miroir des deux mondes :

Alice s'adresse à la chenille du bombyx assise sur un champignon et fumant un youka :
"Eh bien, peut-être ne vous en êtes-vous pas encore rendu compte jusqu'à présent, dit Alice, mais lorsqu'il vous faudra vous transformer en nymphe - cela vous arrivera un jour, savez-vous - et, ensuite, en papillon, je pense que cela vous paraîtra plutôt bizarre, ne le croyez-vous pas ?"
"Pas le moins du monde" répondit la chenille.
"Après tout, il est possible que vous, vous voyiez cela à votre façon, dit Alice, tout ce que je sais, c'est que cela me paraîtrait tout à fait bizarre, à moi."
"À vous ! Fit la chenille d'un ton méprisant. Mais vous, d'abord, qui êtes-vous ?" 
("Alice au pays des merveilles" de Lewis CARROLL)
/Papillons/chrono_upload/chrono340_1
L'éclosion du papillon adulte relève de différents mécanismes ;
le 
cocon présente parfois une zone de moindre résistance préformée
 photo : nasse de Saturnia pyri), un arrangement particulier de la
soie permettant, grâce à la poussée de la tête et au jeu des pattes,
une sortie facile (flèche). 
Le cocon de soie du Grand-paon-de-nuit est extrèmement léger, moins de 2 grammes avec le support !
Ce cocon est d"une texture très rigide à l'intérieur et semblable à du crin frisé à l'extérieur. 

Un matériau qui devrait inspirer l'homme : solide, flexible,ultra-léger et imperméable. L'imago s'extrait en pratiquant une petite ouverture dans un coin (flèche). Ce cocon mesure 50 mm de long, 25 mm de large et 20 mm de hauteur.

Le Grand-paon-de-nuit construit son cocon (chrysalide) à l'intersection de branches d'arbre ou le bas du tronc, sur les amandiers en particulier.
La chenille se nourrit des feuilles de l'amandier principalement, mais aussi d'autres fruitiers (ici un cognassier) et forestiers.

Voici quelques plantes-hôtes : pommier, poirier, cognassier, amandier (surtout ), pêcher, pour les arbres fruitiers ; Fraxinus, Salix, Populus , ronce, amélanchier, prunellier épineux, rosier sauvage (rosa canina), orme, frêne, peuplier, saule,etc. pour les forestiers.
Les éclairages urbains , dont beaucoup sont inutiles, sont très nocifs pour ces papillons nocturnes.

Je voulais porter cette chenille (photo) à un ami qui possède un bel amandier. Je l'ai mise dans une boite en carton perforée.
Quand j'ai ouvert la boite le lendemain arrivé à l'arbre, elle s'était mise en chrysalide dans la nuit ! Imago né au bout de 285 jours.


POUR EN SAVOIR PLUS :
 
*En 1891 déjà, Fabre observait qu'une femelle de Grand paon de nuit, Saturnia pyri, née au matin et cloîtrée sous une cloche en toile métallique attirait, dans la soirée, une quarantaine de papillons mâles venant de fort loin.
Par contre, logée dans une boite hermétique, elle n'attirait plus aucun mâle.
Il conclut, dans ses "Souvenirs entomologiques", au rôle possible "d'effluves subtiles, peut-être même d'une odeur émise par la femelle", mais ne put préciser davantage son observation qui annonçait déjà la découverte des phéromones.
Plus tard, vers 1932, Bethe désigna sous le nom d'hectohormones, certaines "secretions chimiques actives à l'exterieur d'un individu"...
Ce n'est qu'en 1959 que le terme de phéromone, proposé par Karlson et Lüscher, fait son apparition dans la littérature scientifique "la stratégie du caméléon" J-F.BOUVET.
 Les phéromones sont des substances "intraspécifiques" : cela signifie que le message chimique circule entre individus de la même espèce pour déclencher une modification du comportement ou de la physiologie de celui qui le perçoit.
*La plupart des phéromones sexuelles des femelles de Lépidoptères sont des alcools ou des acides à longue chaine de la à 16 atomes de carbone, sous forme d'acétates ou d 'aldéhydes.
(Jeanine PAIN, revue "insectes" nr.69)
 
 
Quelques observations de mes visiteurs en 2013-2014-2015-2016 :
 
* Surprenant : dans son livre "esquisses entomologiques" (1844) l'abbé Mourassié signale que le Grand-paon-de-nuit est rare !"  
 je tiens à vous signaler la naissance du grand paon de nuit à LA BRILLANNE 04 aujourd'hui 09.05.2013, la chenille nous l'avions vue l'année dernière au mois d'août, c'est un mâle tout neuf, aux ailes molles ... C'était une femelle car le 10.05 un mâle est venu la rejoindre.
Bonne continuation, cordialement
Sylvie.   
 
* Un Grand-paon-de-nuit observé par M. Thibault vers 23 h le 21.05 à Romans-sur-Isère.

* Grand paon de nuit observé ce jour 5 juin 2013 dans un carré de fraisiers, dans l'Aveyron (12800) Vallée du Viaur, pont de Tanus. Les antennes sont petites, ça doit être une femelle. Belle surprise ce matin, 6 h après il est toujours au même endroit.
Anna

* Un Grand Paon de Nuit observé sur les hauteurs du Puy de Dôme le 13 juin 2013. 
Je l'ai vu ce matin sur la terrasse de ma maison qui se trouve à 900m d'altitude à la lisière de la forêt. Il mesure environ 14 cm et il est magnifique ! C'est une femelle car les antennes ne sont pas visibles. 
  • Maria.

  • * Chenille du grand paon de nuit vu ce jour 1er août 2013 à St Mathieu de Treviers (34270)- quelle merveille. Grand paon de nuit vu à vic la gardiole en été 2007.
    J'en garde encore un vif souvenir 
    d'admiration. 
    Heusse.

  • * 02.08 : Chenille du Grand Paon de Nuit, retrouvée ce matin, tenez-vous bien, dans la jante du pneu de ma voiture ! En bon état, mais cocon détruit malgré toutes mes précautions.
    Je l'ai remise dans une boîte perforée près d'un grand cerisier.

    Mazagot.

  • * Découverte le 5 août 2013 d'une magnifique chenille du grand paon de nuit à Donneville, 31 Hte Garonne prés de Toulouse dans un faux puits, à proximité d'un noyer et d'un néflier. 
     JP Bodin  

  • * Le 06 août 2013 : Nous avons découvert cet après-midi avec émerveillement 3 superbes chenilles de Grand-Paon de Nuit dans un amandier ! Nous avions déjà découvert deux papillons s'accouplant l'année dernière à 2 km ... Nous sommes à Vicq sur Gartempe, aux confins de la Vienne, de l'Indre et de l'Indre et Loire.
    Magali

BERNARD : L'amandier est son arbre préféré. Merci beaucoup. 
     
* Chenille du Paon de nuit Tauzuc. Trouvés deux chenilles du Paon de nuit, le 5/8/2013 et 11/10/2013 à Saint-Pierrevile (07). Les chenilles ont fait leur cocon dans les 24h suivantes. Nous allons les installer pour l'hiver, dans notre jardin, espérant obtenir les papillons en 2014 !
     
* 17.08.2013 :  J'ai trouvé une chenille de grand paon de nuit et il n'était pas seul car il y avait aussi un énorme cocon pas loin de lui. 2 jours après la chenille avait disparu mais le cocon est toujours là. J' habite en Suisse et l' hiver approche, le cocon est accroché sous un petit rebord de mur. Ma question est : est-ce qu il est suffisament protégé pour affronter l'hiver ou dois-je le mettre dans une boite ou que sais-je encore...j'attends vos conseils merci.
BERNARD : Ok, merci beaucoup. Réponse par message privé.
     
* 10.10.2013 : 3 GPN ensemble , un mâle et deux femelles - Veynes (05)
"anne2nid" forum.  
* Un mort écrasé par une voiture et un vivant trouvés  à Chateauroux  (36) le 07.05.2014 par Martine Caranton. 
* 06.05.2016 :Une femelle posée sur un mur - observation de mr Gael Gizart -
St. Michel- sur - rhône (42)
* 12.05.2016 : un Grand paon de nuit, femelle posée sur sa porte et observée05 par mr. Alain Bacou - Lot 46 -
* 11.05.2016 : Un GPN à Castenet Tolosan (31320) -
* 14.05.2016 : Un GPN mâle - 22 h - le premier depuis 35 ans observé par mr Stephane Brunet à Saule (05) ! 
* 19.05.2016 : Un GPN mâle à Aigues-Mortes (Gard), observé par Mme. Gaelle Gargiulo.
* 01.06.2016 : un GPN observé en Saone et Loire - 15 cm - Faure Eleonore -
* 27.06.2016 : j'ai pu observer et photographier une magnifique chenille de grand Paon observée il y a deux jours (27.07.16) dans la vallée de la Vis (commune de Gorniès près de Ganges 34). Longueur 15 cm environ - Jean-Pierre Stemberg .
 
accouplement-grands-paons-de-nuit.jpg     
L'accouplement des grands-paons-de-nuit contre un mur le soir - Bonnieux (Vaucluse) le 10.05.2014 à 19 heures. C'est actuellement la saison des accouplements. 
Photos copyright François RAMPAL.
 
grand-paon-de-nuit--Sylvestre-d-Allens-19.05.jpg
* Monsieur Sylvestre d'Allens - 19.05.2014 - 11 h 30 - un grand-paon-de-nuit femelle de 14 cm d'envergure sur un tas de bois - envol dans la nuit - Observation et photo de Mr. Sylvestre d'ALLENS  au hameau de Joux-la-ville dans le sud de l'Yonne. Photo : le GPN vu de dessous
 
* Un grand-paon-de-nuit femelle avec les oeufs à Taverny (95) le 16.05.2014 - Madame Evelyne TOQUET.
* 21.05 =  GRAND PAON DE NUIT
GC.ROSSIGNOL
Aujourd'hui 21 mai 2014, à Castanet-Tolosan (31320) Mon voisin m'appelle pour savoir si je connais une espèce de papillon qu''il vient de découvrir derrière un abri de tôle. En fait après renseignements et photos, il s'agit de deux énormes (environ 10 bon cm) grand paon de nuit, accroché contre le crépit du mur - le corps est énorme et on est surpris de voir ces deux papillons qui ne s'envolent pas malgré notre très proche présence - doit-on comprendre a une possible éclosion d'oeuf dans un arbre fruitier proche: cerisier noisetier pommier. Le voisin a remis les protections qui cachaient ces deux beaux spécimens.
mercibeaucoup : Je vous réponds par mail  - BERNARD
 

Verdon : trouvé aujourd'hui 4 05 2015 à Courlay (79440) un couple de grand paon de nuit le mâle 12cm et la femelle14 cm d'envergure.

bonsoir, j'ai admiré aujourd'hui 8 mai 2015 à La Cellette (Creuse) cinq exemplaires de grands paons de nuit, tous mâles, d'envergures 13 à 14 cm; ils se sont posés sur un mur d'une dépendance à l'abri des vents pour passer la journée; à cette heure (19 heures), l'un d'entre eux s'est envolé (très impressionnant), un deuxième est en train de "se chauffer" (vibrations des ailes), les trois autres semblent encore endormis. - Marie23 -

J'ai trouvé le 8 août 2016 une magnifique chenille GRAND PAON DE NUIT à VERNEUIL SUR SEINE dans les Yvelines à 30 minutes de Paris. J'ai pris plein de photos et de vidéos si toutefois elles vous interresse jy n'hésitez pas. Merci pour votre site genial qui a permi d'assouvir ma curiosité !! ( Delphine Madore )

Partager cet article

Repost 0
Publié par BERNARD - dans Papillons
commenter cet article

commentaires

jacqueline fournier 19/04/2017 09:23

Je viens d'en trouver un ce matin à Bassillac en Dordogne 15 cm d'envergure !

BERNARD Pierre-Jean 19/04/2017 10:26

OK. Merci. Votre obs ici :
http://www.baladesentomologiques.com/2014/02/evolution-de-la-chenille-du-grand-paon-de-nuit-saturnia-piri.html (copier/coller)

eric 15/04/2017 18:50

mesuré 12 cm

BERNARD Pierre-Jean 16/04/2017 05:52

OK, merci, je mets votre observation. Bonnes fêtes

eric 15/04/2017 18:49

je viens d'en trouver un chez moi ce matin sur un petit muret, ( 15-04-17 ) les avenieres 38

BALADES ENTOMOLOGIQUES

 

http://fdata.over-blog.net/1/76/85/08/avatar-blog-1071798285-tmpphpSmklSB.jpg

 

Description : Macrophotos, observations et études sur quelques insectes de Provence.

Partager ce Blog

Retour à la page d'accueil

Contact

Recherche

COPYRIGHT

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/Divers/copyright3.gif  Le téléchargement de tout ou partie des textes, images, sons, photographies, données, marques et tout autre élément qui y sont contenus est autorisé à des fins strictement privées ou dans le cadre scolaire et pour un usage non commercial. Toute utilisation, diffusion, commercialisation, reproduction et représentation, totale ou partielle, d'éléments du site à d'autres fins est subordonnée à l'autorisation préalable de l'auteur. Merci.

Pierre-Jean BERNARD

ALBUMS PHOTOS

 

Album 1

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/dasypoda-hirtipes-1.jpg

Album 3
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/3/Tircis-pararge-aegeria-aegeria-sur-ceanothus-11.04.JPG

Album 4

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/4/clairon-des-abeilles-10.07.JPG

Album 5
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/5/08.09-PM-mangeant-bouton-fenouil---pollen.JPG

Un clic sur image
pour voir les albums

Album 6

/*---personnalisation----*/