Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 15:29
Sceliphron Pélopée
 Sceliphron construit son nid
Lubéron (04) - jardin - mai
Les Sceliphron ( ou pélopées ) sont des sphégiens ( Apoidea spheciformis ),
donc des ancêtres des abeilles.
"Les Pélopées vivent dans les contrées chaudes. Frileux à l'excès, ils s'établissent volontiers dans la demeure de l'homme, nullement troublés par le va-et-vient de ceux dont ils se font l'hôte. Ayant exploré les recoins de l'habitation, l'insecte choisit une place à son goût, autant que possible d'une température douce et égale, puis s'en va quérir les matériaux qui constitueront le berceau de sa famille.
Avec de la terre humectée de salive, qu'il apporte pelote par pelote (photos) il construit une cellule appliquée contre la muraille ou contre un objet quelconque qui n'a nul besoin d'être rigide, car on l'a vu s'installer dans des vieux vêtements pendus à un mur, une casquette d'hiver inutilisée et même maçonner un nid aux rideaux des fenêtres" 

(In "vie et moeurs des araignées" de MAURICE THOMAS. éditions Payot 1953) 
 
NDLR : Chez FABRE à l'Harmas, des Pélopées avaient construit leur nid dans la cheminée, mais à l'abri de la fumée et des flammes !

* On a signalé des "guêpes" Sceliphron (Scelifron, autre orthographe) qui avaient édifié 600 cellules dans une seule meule de foin, chaque cellule contenant une dizaine d'araignées ! (MILLOT, 1949)

 

Une "Sceliphron    destillatorium"   (Pélopée-Sphegides)
s'approche d'une flaque d'eau...
guepe-pelopee-2.jpg
guepe-pelopee-3.jpg
guepe-pelopee-mortier.jpg
Avec de la terre...
Guepe-Pelopee-roulant-sa-boule-pour-le-nid.2-jpg
avec de l'eau elle confectionne un mortier...
guepe-pelopee-4.jpg
avec ce mortier consistant elle roule une boule...
guepe-pelopee-5.jpg

Qu'elle emportera entre ses pattes pour construire son nid contre une paroi.
Elle fera ainsi de nombreuses allées et venues, 
toujours au même filon.
On voit la boulette bien ronde entre ses pattes antérieures


Cette "guêpe" solitaire chasse les araignées. Elle ne pique pas l'homme.

" ...cet hyménoptère observé par Fabre, la guêpe fouisseuse qui pour ses petits après sa mort, aient de la viande fraîche à manger, appelle l'anatomie au service de la cruauté et, ayant capturé des charançons et des araignées, leur perce avec un savoir et une adresse merveilleux, le centre nerveux d'où dépend le mouvement des pattes mais non les autres fonctions de la vie, de façon que l'insecte paralysé auprès duquel elle dépose ses oeufs, fournisse aux larves quand elles éclorons, un gibier docile, inoffensif, incapable de fuite ou de résistance et nullement faisandé"

PROUST (1913) cité in "philosophie de l'insecte" de J-M.Drouin. 
Sceliphron pélopée, commune dans le Midi, construit son nid avec du mortier et l'approvisionne avec des araignées, en général des épeires, mais, à défaut, d'autres araignées. Aristote les nommait "Sphex ichneumons".
 
Il n'y a pas que Jean-Henri FABRE qui observa que les sphex ne tuaient  pas les proies pour leurs futures larves mais les mettaient en état de léthargie.
Dans cet extrait, il s'agit du sphex de la blatte :
"Quand il a trouvé une blatte, le sphex la pique adroitement ; par suite de cette blessure, elle tombe comme en léthargie et n'a plus aucun mouvement. Le sphex traine sa victime dans le trou préparé à l'avance, pond ses oeufs et meurt laissant à ses larves une nourriture fraîche et abondante. La blatte morte se corrompt trés vite, il n'en est pas de même de celle qui n'est qu'endormie ; le sphex n'ignore pas cette particularité, aussi se garde-t-il bien de tuer sa victime.
Au lieu d'un poison qui donne la mort, il distille une liqueur qui engourdit.
Quel adroit assassin ! 
Certains sphex déposent près de leurs oeufs une chenille ou une araignée au lieu d'une blatte."
Clarisse JURANVILLE  - in " Au pays des merveilles" - 1880 - Barbou à Limoges éditeur..

 
{C}

2010_0814papiphoto0153.JPG
On construit son nid incognito sous le lustre,
sans rien demander à personne !

 Un sacré culot !
 

Une Pélopée sceliphron est venue installer son nid sous la coupole du lustre de ma salle à manger !  La coupole n'était pas bien appliquée au plafond et elle en a profité ; les fenêtres et volets de ma maison restant ouverts jour et nuit à cause de la chaleur (Les volets sont entrouverts la nuit avec une sécurité l'homme étant plus dangereux que l'abeille !).

Alors elle va et vient toute la journée.
Je la laisse tranquille, j'enlèverai le nid quand les imagos seront sortis...

Ce comportement de notre abeille discrète est assez courant.
Elle n'a pas peur de cotoyer l'homme.
Je me suis aperçu de sa présence car j'étais intrigué par l'entrée d'un insecte qui volait tout droit sans chercher ni virevolter, je l'ai donc espionné
 (16.07.2010)

L'imago nait au bout d'un mois environ mais les larves de septembre, quand la température commence à baisser, attendent le printemps. Les Pélopées aiment beaucoup la chaleur.
 

DEUX MAILLOTS JAUNES !

Abeilles-solitaires/chrono2188_1

19.07.2010 : Pendant que je regardais l'étape du Tour de France (ici le maillot jaune en montagne !) j'ai vu passer et repasser ma pélopée sceliphron. Elle avait terminé le nid sous la coupole du lustre et attaquait maintenant un autre nid dans le pot de fleurs artificielles que vous voyez au bord de la cheminée à gauche ! Vraiment du culot !
J'ai réussi tant bien que mal à la photographier sans flash, la surveillant en même temps que les coureurs...
Abeilles-solitaires/chrono684_1_1
Abeilles-solitaires/chrono686_1_2

Il y en a qui ont des idées !

Abeilles-solitaires/chrono688_1_1
Abeilles-solitaires/chrono690_1_2
 
Ici, on devine sa boulette de mortier ronde entre ses mandibules.
 
 
2010_1004papiphoto0251

 

05.09.2010 : J'ai enlevé délicatement le bouquet de fleurs artificielles et le nid n'était pas fixé aux tiges.
Le voici fixé par la Pélopée sur la paroi du vase.
J'ai mis le pot au garage !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BALADES ENTOMOLOGIQUES

 

http://fdata.over-blog.net/1/76/85/08/avatar-blog-1071798285-tmpphpSmklSB.jpg

 

Description : Macrophotos, observations et études sur quelques insectes de Provence.

Partager ce Blog

Retour à la page d'accueil

Contact

Recherche

COPYRIGHT

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/Divers/copyright3.gif  Le téléchargement de tout ou partie des textes, images, sons, photographies, données, marques et tout autre élément qui y sont contenus est autorisé à des fins strictement privées ou dans le cadre scolaire et pour un usage non commercial. Toute utilisation, diffusion, commercialisation, reproduction et représentation, totale ou partielle, d'éléments du site à d'autres fins est subordonnée à l'autorisation préalable de l'auteur. Merci.

Pierre-Jean BERNARD

ALBUMS PHOTOS

 

Album 1

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/dasypoda-hirtipes-1.jpg

Album 3
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/3/Tircis-pararge-aegeria-aegeria-sur-ceanothus-11.04.JPG

Album 4

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/4/clairon-des-abeilles-10.07.JPG

Album 5
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/5/08.09-PM-mangeant-bouton-fenouil---pollen.JPG

Un clic sur image
pour voir les albums

Album 6

/*---personnalisation----*/