Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 01:20

Les Abeilles : cire et propolis 

  • La cire :
    Les abeilles secrètent la cire à l'aide de leurs glandes cirières après avoir transformé les substances sucrées, en particulier le nectar. La composition de la cire est complexe : elle contient des hydrocarbures saturés, de la céroléine, de la myricine, des palmitates et des subtances colorantes. On trouve dans la cire de la cérine, de la myricine, de la céroléine et des hydrocarbures saturés. (Alin Caillas 1927, voir biblio)

  • Dans les années 20, la production de cire en France était de trois millions de kilos, nous importions beaucoup du Maroc mais surtout de la Turquie.

  • La propolis contient 50% de résine, 40% de cire et 10% d'une huile essentielle. Elle est antiseptique.

  • En ce qui concerne la formation de la cire, on sait que les abeilles ont souvent de la peine à se procurer suffisamment de nectar.
    Mr TEGETMEIER m'apprend qu'il est expérimentalement prouvé que, pour produire 1 livre de cire, une ruche doit consommer de 12 à 15 litres de sucre. (DARWIN, bibliographie) 
    NDLR : les rayons en cire gaufrée inventés par l'apiculture ont grandement économisé le travail des abeilles.

  • Propolis :
    La propolis renferme une mine d'oligo-éléments (aluminium, cuivre, fer, zinc...), mais aussi et surtout des flavonoïdes antioxydants : chrysine, pinocembrine, galangine, quercétine... Ces substances renforcent ainsi l'ensemble des défenses de l'organisme et l'aident à lutter contre les infections.
    On trouve également dans la propolis des composés phénotiques et des acides aromatiques aux effets anti-inflammatoires.
    Sans oublier les huiles essentielles aux vertus antiseptiques.
    Les abeilles l'ont compris depuis longtemps : la propolis est un aseptisant naturel. (Revue EM-santé, nr.22)

 

Abeilles-domestiques/chrono1099_1

 

Abeilles-domestiques/chrono2100_1
Abeille butinant une feuille de tilleul qui suinte. Mai.

    
"On a de bonnes raisons de supposer que le mastic des abeilles a été l'un des produits mystérieux que les luthiers italiens ajoutaient au revêtement des vernis des instruments qu'ils fabriquaient, en vue d'en améliorer encore la beauté du son" (Karl VON FRICH)
    
 
Abeilles-domestiques/chrono2626_1


Les abeilles : miel et gelée royale

 
Le nectar est un suc renfermant, en proportions variables avec les espèces, du saccharose et du sucre interverti. Il est blanc ou jaunâtre, inodore.

La force du nectar est exprimée par le pourcentage d'hydrates de carbone - principalement de sucre - qu'il contient mais qui peut varier suivant le jour et les conditions atmosphériques. Voici quelques exemples exprimés en pourcentage : Fleurs de pommier (42), moutarde des champs (40), chou frisé (39), framboise (37), pissenlit (34), cerisier sauvage (33), lime (31), trèfle blanc sauvage (30), mûrier (28), lotier (26), cassis (25), poirier (15) et aubépine (13) (Docteur BUTLER).

  • L'absence de pluie et de rosée retarde la sécrétion du nectar des fleurs.

  • Le goût :
    Un entomologiste allemand, FOREL, a soigné des abeilles au sucre puis a change le régime en leur donnant de l'alun. Les abeilles y ont goûté puis se sont retirées précipitamment pour longuement se nettoyer !

  • "Une mer de nectar" ! Oui, mais... sur la lune !

  • En moyenne, les plantes des pays tempérés secrètent 0,5 à 5 milligrammes de nectar par fleur.

    La Gelée Royale :                            
La Gelée Royale est un gel protidique extrèmement concentré (31% de protides) très riche en substances nutritives (glucides et lipides) ; il constitue un aliment d'une richesse exceptionnelle.
En outre, son abondance en vitamines, notamment du complexe B, représente, suivant l'expression du professeur HELLEU (1955), un véritable cocktail de diverses vitamines du groupe B, en particulier de l'acide pantothénique, un des facteurs principaux de l'activité biologique de la Gelée Royale. Rappelons que la Gelée Royale comprend certains composés directement assimilables, tels que la dextrose, les acides aminés, de même que les oligo-éléments ne subissant pas l'action des fermants digestifs.

(Docteur Yves NICKI, voir bibliographie)
  • Et aussi....
    La gelée royale contient : de l'eau (66% environ), des glucides (sucres) parmi lesquels glucose et fructose (rapport glucose/fructose avoisinant 1), maltose, erlose, trèhalose, mélibiose ; des lipides (acides cétotransdécénedioïque, hydroxytransdécénedioïque, hydroxytransdécénoïque, sébacique, pimélique et palmitique, stéarique) ; des protides (substances azotées dont une grande partie sous formes d'acides aminés les plus riches qualitativement). Ces acides aminés sont les suivants : acide aspartique, acide glutamique, alanine, arginine, cystine, glycine ou glycocolle, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, proline, sérine, taurine, thréonine, tryptophane, tyrosine et valine.

    Elle contient aussi des éléments minéraux parmi lesquels : calcium, cuivre, fer, phosphore, potassium, silicium et soufre ; des vitamines, en grande quantité : B1, B2, B3 ou vitamine PP, vitamine B, vitamine B, vitamine B7, vitamine B8 ou vitamine H, vitamine B9 ; en faible quantité : vitamine B12 ; et en présence contreversée mais de toute façon négligeable : vitamine A, vitamine C, vitamine D et vitamine E.
    D'autres constituants : l'acétylcholine, un facteur antibactérien et antibiotique, quelques grains de pollen et une possible substance hormonale gonadotrope ; et des substances encore inconnues (1984).
    (Source : docteur Yves DONADIEU, voir bibliographie.)

  • ORIGINE VÉGETALE ET ANIMALE DU MIEL
    Un peu (beaucoup) de chimie !
    Composition du miel :
    sucres : glucose, fructose, maltose, saccharose, mélézitose, erloze, kestose, raffinose, destriantriose, isomaltose etc... plus des sucres de formule chimique complexe.
    Acides : acide gluconique, acide formique, acide acétique, acide lactique, acide malique, acide citrique, acide succinique etc... PH voisin de 4.
    Plus 18 acides aminés dont certains non constants par les sécrétions de l'abeille.
    Sels minéraux : potassium, chlore, souffre, calcium, sodium etc...
    Plus vitamine B, vitamines lipo-solubles absentes. La vitamine C dans certains miels.
    Plus des enzymes, dont les plus importants sont une amylase et une invertase etc...
    Plus des substances aromatiques : alcools, aldéhydes, cétones etc...
    (Source : M.LOUVEAUX, voir bibliographie)

  • Le miel fait des miracles !
    Les hôpitaux anglais et gallois pourraient bientôt utiliser une recette de l'époque pharaonique pour favoriser la cicatrisation des plaies et des brûlures : le miel, le miel étant un antibactérien efficace. (Science et vie, nr.1083)

  • Le miel est la meilleure thérapie contre le rhume. Une étude a montré son avantage face au dextromethorphan, un médicament classique contre les coups de froid. (science et vie, nr.1085)

    Deux mots sur le miel, une autre analyse !
    Le miel n'est constitué que d'eau et de sucres ! Les abeilles aspirent le nectar secrété par les fleurs qui est composé soit de saccharose, soit de plusieurs sucres simples en quantités variables selon les espèces de fleurs et accompagnés d'arômes différents, utiles pour la "physiologie du goût" mais peu utiles pour la santé.
    Le miel est donc le plus ancien produit sucré naturel, ayant une source très faible de minéraux et de vitamines. Pour 100 grammes de miel, la valeur en protéines et en lipides est même nulle ! Le miel n'a en fait aucune valeur thérapeutique. Seule la gelée royale, qui pour 100 grs apporte 12 grs de protéines et 5 grs de lipides, pourrait avoir une utilité pour la santé.
    Dans la réalité, "elle est commercialisée à raison de 1% mélangée à 99% de miel".
    Docteur Louis THILLIER, in postface de "Abeilles : l'imposture écologique" de Gil RIVIERE-WEKSTEIN, voir bibliographie.

  • Popeye the sailor bee, bss, bss !
    Le miel devrait être présent dans toutes les cambuses. Le miel est bon pour l'équipage. Riches en glucides (trois quarts de son poids) c'est l"aliment de l'effort musculaire utilisé par les athlètes depuis l'antiquité jusqu'à nos jours. Le miel se digère bien, beaucoup mieux que le sucre. Pauvre en saccharose, son assimilation ne produit aucune toxine dans l'organisme. Le miel est une source de longévité, il active la cicatrisation des brûlures et des blessures en application externe, et atténue les irritations de la gorge.
    Il a des propriétés laxatives douces. Il favorise l'assimilation du calcium. De plus, il est reconnu que le miel possède une action antibiotique et stimulante. (La gazette des pontons, Alain BRIANT)

  • De la préhistoire à l'éternité
    "Mais pour l'homme qui ignore encore Jéhovah, il n' y a qu'une manne, d'autant plus admirable que réelle, d'autant plus efficace que discrète, plus appréciée que connue : le miel. Tous les gourmets la recherchent alors qu'aucun préhistorien ne la mentionne, tous millénaires confondus. Pourtant, sans le miel, la préhistoire eût été différente. Peut-être même n'y aurait-il pas eu de préhistoire et partant, pas d'histoire. Sans lui ces lignes n'auraient pas été écrites. Sa seule chance aura été d'être reconnu par un connaisseur. Un seul. Mais quel ? Le temps lui-même. Il n'a pas lésiné à l'heure de l'approbation. Pour nous en tenir à un seul témoin - l'Homme - il était présent dans la ruche avant son arrivée. Il l'accompagne aujourd'hui, il lui survivra demain.
    Vous avez dit Eternité ? Jouez le miel, même sans majuscule." (Raymond DUMAY, voir bibliographie)

Abeilles-domestiques/chrono2428_1

Abeille sur caryops - avril -


Partager cet article

Repost 0

commentaires

BALADES ENTOMOLOGIQUES

 

http://fdata.over-blog.net/1/76/85/08/avatar-blog-1071798285-tmpphpSmklSB.jpg

 

Description : Macrophotos, observations et études sur quelques insectes de Provence.

Partager ce Blog

Retour à la page d'accueil

Contact

Recherche

COPYRIGHT

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/Divers/copyright3.gif  Le téléchargement de tout ou partie des textes, images, sons, photographies, données, marques et tout autre élément qui y sont contenus est autorisé à des fins strictement privées ou dans le cadre scolaire et pour un usage non commercial. Toute utilisation, diffusion, commercialisation, reproduction et représentation, totale ou partielle, d'éléments du site à d'autres fins est subordonnée à l'autorisation préalable de l'auteur. Merci.

Pierre-Jean BERNARD

ALBUMS PHOTOS

 

Album 1

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/dasypoda-hirtipes-1.jpg

Album 3
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/3/Tircis-pararge-aegeria-aegeria-sur-ceanothus-11.04.JPG

Album 4

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/4/clairon-des-abeilles-10.07.JPG

Album 5
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/5/08.09-PM-mangeant-bouton-fenouil---pollen.JPG

Un clic sur image
pour voir les albums

Album 6

/*---personnalisation----*/