Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 00:08
Anatomie de l'abeille

Anatomie de l'abeille

Le saviez-vous ?
Apis mellifera signifie en latin "qui transporte le miel" 
Sur 20.000 espèces recensées dans le monde, seules près de 400 vivent en colonies et stockent le miel. En voici quelques unes :
Apis dorsata (Asie) - Apis mellifera (la notre) - Melipona beechei - Trigona scaptotrigona - Melipona fasciculata (Brésil) - Melipone friseomellita sp. (Amazonie) - Melipona seminigra pernigra (Amazonie) - Melipona flavolineata (Amazonie) - Tetragonisca augustula (Brésil).
 
(Source : revue "terre sauvage", spécial abeilles - été 2012.)
 
 
Les Abeilles
Un lien si vous trouvez un essaim chez vous pour le faire enlever, les apiculteurs de votre région qui sont disponibles : http://abeille.gudule.org/

Rappelons que les abeilles en essaim ne piquent pas.
 
Les soleils des abeilles
Des cellules spéciales présentes à la surface des pétales des fleurs facilitent les visites des insectes pollinisateurs.
Abeilles-domestiques/chrono2382_1
 

"Des insectes dans nos assiettes" ?

"Difficile de lutter contre nos préjugés et nos réticences, même si certains curieux qui y ont goûté nous vantent aujourd'hui le goût délicieux d'une fricassée d'abeilles au miel ou de fourmis au chocolat ! "

In revue "mutualiste" nr. 331/2016

Les abeilles sauvées...par erreur :

*Dès la loi sur la biodiversité adoptée, Ségolène Royal a trompetté : la France "protège la santé et les pollinisateurs". Pourtant, la disposition essentielle de la loi a été adoptée...par erreur. La députée UDI Marina Sage, qui a voté pour, a précisé sur le compte rendu de la séance qu' "elle avait voulu voter contre". Or l'amendement qui proscrit les néonicotinoïdes  a été adoptée avec une voix d'avance...("le point" mars 2016)  lol  !

*La Monnaie de Paris lance une souscription pour installer trois ruches sur ses toits, quai de Conti.Elles seront gérées par Audric de Campeau, apiculteur de prestigieux toits parisiens, dont ceux du musée d'Orsay.("le point" 2202)

*Le pollen de tournesol est constitué de grains lourds, épineux, adhérents, caractéristiques propres aux pollens nécessitant un transport par les insectes. La production de semences hybrides qui exige un transfert de pollen des lignées mâles au lignées femelles est donc strictement sous la dépendance d'une pollinisation entomophile dont l'abeille est le principal agent. (M. H . Pham-Delègue, G. Arnold, D. Thierry et C. Fonta in " Science et vie " HS entomologie 1987)

* L'ancêtre commum des insectes et des mammifères remonte à 550 millions d'années.

* MICROGRAPHIA :Francesco Stelluti fut le premier en 1625 a dessiner des planches décrivant l'anatomie externe d'une abeille.

  • Maurice MAETERLINCK (1862-1949) était aussi apiculteur. Il décrivit très présicément "la vie des abeilles" (1901) et découvrit "l'intelligence des fleurs" (1907), provocation dans le monde de la botanique !
  • Où déféquer en société ? Pour les abeilles, même les plus jeunes, c’est au fond du jardin, par vol spécial ! 
     
  • ...et que Marcel PAGNOL détestait les abeilles !
    " Je ne puis m'approcher d'une ruche sans éprouver un sentiment de mépris, de dégoût et d'horreur."
    Pourquoi ?
    Parce que les abeilles ne font pas l'amour, seul "un bref clystère suivi d'une longue diarrhée" (la ponte) pour la reine seule, parce que les faux-bourdons (les mâles ***) sont exterminés et parce que la reine est condamnée à pondre toute sa vie dans le noir.
    "Ainsi, la ruche ou la fourmilière m'apparaissent comme des ruines vivantes, mais irréparables, et leur existence, si lugubre, si effrayante, devrait être pour les hommes un avertissement, et une éternelle leçon."
    Il y voit le danger de l'uniformisation des individus dans le but de l'optimisation du rendement, qui fait disparaître la poésie et la beauté.
    (Jacqueline et fréderic PAGNOL, voir bibliographie)
    *** Dans son texte, M.PAGNOL appelle les faux-bourdons : les frelons.
     
  • Saint patron :
    C'est saint AMBROISE (340 - 397), père de l'église latine, qui est le patron des apiculteurs.
    Quand il était jeune, ce saint aurait reçu un essaim dans la bouche, la multitude serait aussitôt ressortie... bénie ! (c'est moi qui ajoute ! 
    On peut retrouver plusieurs histoires relatives à Saint-AMBROISE, qui fut préfet des gaules et archevêque de Milan au IVeme siècle. Les apiculteurs russes honorent d'autres saints.
    (renseignements communiqués par Mr Jacques GOÜT, Musée vivant de l'apiculture)
     
  • Il est tout à fait normal que le miel granule en hiver. Un miel vieux qui ne granule pas est un miel trafiqué.
  • Le miel apaise les brûlures
    Comme le préconisaient les égyptiens, le miel pur, non traité et non dilué, a bien un effet cicatrisant et antibactérien lorsqu'il est appliqué sur les brûlures. C'est la conclusion d'une équipe belge, qui a compilé les résultats de sept études. ("BURNS", juillet 2013)
     
  • On vend maintenant dans le commerce du miel en... tube !
     
  • Météorologie :
    "Si l'abeille tarde à rentrer, c'est signe de pluie". Sentence vérifiée par les spécialistes, le degré hygrométrique de l'air facilite la production du nectar, donc retarde la présence de l'insecte sur les fleurs. Cette prévision n'est valable qu'un certain temps, quelques heures.
  • Une véritable fourrure recouvre l'oeil de l'abeille ! Entre les 2500 yeux simples de l'oeil à facettes, d'innombrables petits poils sensoriels jaillissent à l'air libre. Ils sont disposés de manière à ne pas gêner la vue ; ils prennent la mesure de chaque coup de vent afin que l'animal puisse immédiatement entreprendre les manoeuvres aériennes nécessaires pour ne pas être détourné de sa route.
    (Vitus B.Drôscher)
  • Le propolis peut servir à mastiquer lorsqu'on greffe un arbre. Ou pour embaumer les morts en Egypte ancienne.
     
  • En une même sortie, l'abeille ne butine qu'une seule espèce de fleur tant qu'elle est productive (fidélité trophique). L'abeille est polygolectique (visite plusieurs variétés de fleurs), le contraire est oligolectique.
     
  • Dans le Midi de la France, quand un apiculteur décédait, on l'annonçait aux abeilles et des morceaux de crêpe noir étaient suspendus aux ruches.Les coutume du deuil sur les ruches sont révélatrices du lien contractuel entre l'apiculteur et les abeilles.
    Est-ce que cette tradition existe toujours ?
     
  • Un essaim d'abeilles avait élu domicile dans un grand Christ en fonte au milieu de la place publique d'un village. Il était resté plusieurs années dans cette sainte demeure ! Et Hérodote nous raconte que les habitants d'Amathonte, dans l'île de Chypre, assiégés par Onésilius, lui avaient tranché la tête et la suspendirent au dessus d'une des portes de la ville. Avec le temps, la tête étant devenue creuse, un essaim d'abeilles s'y retira et y déposa des gâteaux de miel !
     
  • Certains apiculteurs emploient les piqûres d'abeilles (apipuncture) pour soigner les rhumatismes, la goutte et les dermatoses tuberculeuses.
     
  • «En mai, un essaim vaut une vache à lait .»
     
  • On trouve dans la cire de la cérine, de la myricine, de la céroléine et des hydrocarbures saturés. (Alin Caillas 1927)
     
  • Le vernis clair et transparent dont les abeilles tapissent les parois intérieures des cellules à oeufs s'appelle le baume.
     
  • La «gelée royale» contient les acides aminés suivant : l'argine, l'histidine, la lysine, le tryptophane, la phénylanine, la cystine, la méthionine, la thrionine, la leucine, l'isoleucine, la valine, l'acide glutamique, l'alanine, l'acide aspartique, la glycine, la sérine.
     
  • Dans la ruche, si le miel emmagasiné fermentait il deviendrait de l'hydromel. Les abeilles le savent. Pour éviter d'intoxiquer les larves elles mettent dans le breuvage divin un peu d'acide formique préservateur.
    "Dans la nature on le trouve dans le dard et les piqûres de plusieurs insectes de l'ordre des hyménoptères, comme les abeilles et les fourmis, mais aussi sur les poils qui composent les feuilles de certaines plantes de la famille des urticacées (orties)" - Wikipedia -
     
  • Les rêves dans lesquels apparaissent des abeilles sont rares. Ils sont symboliquement positifs.
     
  • 990 plantes principales, c'est la flore mondiale apicole (Apiservices)
     
  • Pays du froid : on rencontre de l'apiculture jusqu'à 63° de lattitude nord (Finlande) - source : Apiservices (voir lien) 
     
  • Le coq, un volatile un peu borné, est la vedette de "Chantecler", la pièce en quatre actes et en vers d' Edmond ROSTAND, le père de Maurice et de Jean (le fameux biologiste). Par contre, les abeilles, insectes très évolués, ont seulement un rôle invisible dans les choeurs . On les entend dire dans la pièce :
    " Engouffrons - Nos fronfrons - Dans l'iris - Et le lys ! "
    et 
    • Chantecler : ...À tout le Pintadisme assemblé sous ces treilles;
      Laissez le potager - N'est-ce pas les abeilles ? -
      Travailler à changer en fruits sa floraison.
    • Les abeilles : Il a raison, il a raison, il a raison !
    • Chantecler : Rien ne se fait de bon dans le fruit. Il empêche
      La branche...
    • Les abeilles : Il a raison !
    • Chantecler : De mettre à point sa pêche ;
      La grappe...
    • Les abeilles : Il a raison !
    • Chantecler : De mûrir sur le cep.
Edmond ROSTAND (1910)
  • Crise du logement ! Ou lorsque les abeilles et les hommes conjuguent leur effet :
    L'ornithologue Mc KINLEY vient d'expliquer pourquoi le perroquet de Caroline, très abondant dans cette région il y a 100 ans, en a aujourd'hui presque disparu complètement. Ce ne sont pas les chasseurs, mais les abeilles et, indirectement, la crise du logement qui en fut la raison. Les perroquets nichaient dans les arbres creux qui furent utilisés également comme refuges par les abeilles importées d'Europe. Comme les pionniers n'hésitaient pas à abattre ces arbres pour se procurer du miel, les perroquets se firent rares. La crise du logement finit par éteindre presque complètement leur espèce de cette région ("Science et vie", nr. 525 de juin 1961)
 
 
Abeilles-domestiques/chrono68_1.
Crise du logement : les abeilles chassent les peroquets de la Caroline !
© Maurice Henry 1961
 
  • Gaucho, Régent et tournesols :
    Pour la première fois depuis 10 ans, les récoltes de miel de tournesol ont augmenté en France. Elles sont mêmes passées dans le Sud-ouest de 10 kg en 2004 à 50 kg par ruche en 2005. Les apiculteurs attribuent ce progrès à l'interdiction toujours discutée des insecticides Gaucho et Régent (Science et Vie. nr. 1059, décembre 2005)

    Les insecticides Klartan et Maurik, à base de Fluvalinate, et la Phosalone seraient non toxiques pour les abeilles (1987)
     
  • Il faut environ 50 piqûres d'abeilles pour tuer un homme bien portant et 3 piqûres de frelons. Mais ce sont les hyménoptères les plus inoffensifs hors du nid. Par contre, la guêpe est beaucoup plus dangereuses par allergie car elle mange souvent un peu de tout, viande avariée, fruits gâtés etc... et pique pour un oui ou pour un non, elle est succeptible. Le seul geste à ne pas faire et d'essayer de la chasser de la main quand on mange dehors ou en pique-nique... Le xylocope, quoique imposant, n'est absolument pas dangereux ainsi que les autres abeilles solitaires. Voir rubriques "frelon gourmand" et "Xylocope violacé" du site.
     
  • Coopération gourmande :
    Les rossignols aiment fréquenter les abords des ruchers parce que les abeilles jettent en dehors de leur ruche les larves mortes dont ces oiseaux sont friands ! Irascible, le rossignol ne supporte pas la compagnie de ses congénères, sauf dans ce lieu gourmand.
     
  • Le miel avait un rôle, ainsi que de nombreux produits naturels, dans la fabrication des couleurs de la peinture ancienne (oeuvres d'art  M.H.RABATE in PASSERON, voir biblio)
     
  • Qui cherche trouve !
    FABRE, VERLAINE, G.BONNIER, TURNER, BETHE, H. VON BUTTEL-REEPEN, ROMANES, E.YUNG, FERTON, DESLY, E.L. BOUVIER, MARCHAND, GIARD, E. RABAUD (ce dernier adversaire de FABRE "de si médiocres expériences") ont réalisé des expériences et ont écrit sur l'orientation des hyménoptères et en particulier des abeilles, sans découvrir les points majeurs .
    "Des faits bien établis relatifs aux hyménoptères volants permet une conclusion ferme. L'orientation de ces insectes ne met en jeu que des repères sensoriels. Ces repères sont sûrement, et peut-être exclusivement, d'ordre visuel, dès l'instant où l'insecte part en direction du nid, jusqu'au moment où il arrive sur l'emplacement du nid."
    J-H.FABRE a expérimenté sans conclure, et c'est K.V. FRISCH qui mit tout le monde d'accord en découvrant le rôle du soleil, de la lumière polarisée, de l'odorat et de la danse frétillante dans l'orientation des abeilles. (voir bibliographie).
     
  • Les abeilles vendangent... hic !... hic !
    Un grand viticulteur téléphone à un oenologue de grande réputation :
    "Je crois que je vais commencer à couper. Les abeilles n'ont jamais été aussi virulentes ! Elles attaquent les raisins les plus mûrs. Vous devriez venir voir ça ! Bientôt ce ne sera même plus la peine de vendanger." (Emile PEYNAUD, voir bibliographie).
     
  • l'avenir de nos grands vins, et des autres, passe par la sélection olfactive. À nos amis ampélographes d'avoir enfin du nez !
    NDLR : et si on embauchait les abeilles ?
     
  • Le miel et le vin :
    On a des raisons de penser que l'usage du sucre existait avant CHAPTAL. ROZIER conseillait, dans le cas des moûts trop aqueux, d'ajouter, outre le moût bouilli et concentré, ce qu'il appelait du "muqueux doux" et le miel de préférence. Il préconisait une livre de miel pour cent litres de moût, ce qui ne fait qu'à peine cinq grammes par litre et donc un gain d'alcool insignifiant. (Emile PEYNAUD)
     
  • DJEBAHS : ruches cylindriques utilisées en Afrique du Nord. (1974).
     
  • Le congrès APIMONDIA a eu lieu pour le première fois en France du 8 au 14 septembre 1975 à Grenoble. Karl Von FRISCH faisait partie du comité d'honneur.
     
  • Inutile de taper sur des casseroles !
    Pour arrêter un essaim en vol il suffit de projeter dessus, en le bougeant, le faisceau lumineux du soleil reflété par un miroir. (M.CRENILLIER, apiculteur, 1974)
     
  • Ils ont chanté les abeilles :
    VIRGILE, Fernand GREGH, Mme. L. ACKERMANN, MICHELET ("Les annales " 1890,1900)
    ....
    Une fleur est pour elle une mer de délices,
    Elle sort trébuchant sous une poudre d'or.
    Son fardeau l'alourdit, mais elle vole encor
    Dans son enchantement, au fond de cent calices.
    (Mme L. ACKERMANN, extrait de "L'abeille" in "Les annales  1890)
     
  • L'abeille africaine :
    L'abeille africanisée, race hybride de l'abeille domestique, en compétition avec d'autres abeilles locales, les élimine progressivement. Au Brésil en 1956, l'introduction d'une abeille africaine, envahissant le continent sud-américain, s'est tristement rendue célèbre pour le nombre des victimes humaines suite à des réactions allergiques consécutives à des piqûres.
     
  • Vols... d'abeilles !
    Le 10.08.2006, la télévision régionale Provence-Alpes-Côte d'Azur, diffusait des images d'apiculteurs en colère : des bandes organisées volent les ruches dans les Alpes-de-Haute-Provence ! La nuit sans doute...
     
  • D'où provient l'expression "Lune de miel" ?
    Une coutume vieille de 4000 ans, à Babylone, voulait que pendant le mois qui suivait un mariage, le père de la mariée devait offrir à boire à son beau-fils autant de "mead" qu'il pouvait. Le "mead" était une bière à base de miel, et comme le calendrier était basé sur les cycles lunaires, cette période était appelée le mois du miel, et d'où, de nos jours la "Lune de Miel" ! (source Internet, avec autorisation)
    Et chez les Goths, les nouveaux conjoints devaient se nourrir presque exclusivement de miel pendant les 30 jours qui suivaient leur mariage.

     
  • Météo ;
    Il va pleuvoir si les abeilles s'éloignent peu de la ruche.

    Puisque je vous parle de météo, sachez, pour la petite histoire, qu'il a fait 38°4 à Paris le 19 juillet 1881 et on a relevé 75°2 sur un thermomètre posé sur une pelouse sèche en plein soleil ! Il a fait aussi 43°6 à Montpellier en 1907 et 40° à Paris le 26.08.1765.
    (source : " les Annales ", août 1900, nr 896)
     
  • A propos de Jean-Henri FABRE : une jolie image.
    "Il a butiné comme un miel les plus neuves, les plus poétiques observations sur l'étrange existence des petites bêtes" (Edouard HELSEY, " les annales " nr.1453)
    Et notre grand entomologiste a écrit : "Nous regardons les ruches, autour desquelles les abeilles font comme une fumée rousse"
     
  • Pacem in terris !
    Une équipe dirigée par Jerry BROMENSHENK à l'université du Montana est parvenue, en 2002, à entraîner des abeilles au déminage. Après que leur ration d'eau sucrée alimentaire ait été associée à la diffusion d'effluves d'explosif, les insectes se dirigeaient naturellement vers les zones où l'odeur est perceptible : détectée par radar, la concentration des insectes trahit alors la présence de mines.
    C'est maintenant au tour des guêpes "Microplitis croceipes"  de renifler drogues et explosifs !
    ("Science et vie" nr. 1066, juillet 2006)
    NDLR : le système avait déjà été entrevu en Russie dans un rucher de Kolkloz dans les années 50.Expliquation dans le livre "les abeilles" de khalifman, éditions russes en français, 1955, page 229.

    Une fois ce réflexe conditionné acquis, les insectes ont pu reconnaître des substances explosives comme la dynamite, le plastique C-4 ainsi que le TATP (triacetone-triperoxide), souvent utilisées par les terroristes kamikazes.
    Les scientifiques ont également pu prouver que les abeilles pouvaient renifler ces explosifs en la présence de substances pouvant potentiellement faire interférence tels des parfums, l'huile de moteur ou des agents répulsifs pour les insectes.
    "Les abeilles ont un odorat aussi développé que celui des chiens", souligne Tim Haarmann, le responsable de ce projet de recherche de 18 mois.
    Le dressage prend deux heures et les abeilles peuvent être déployées immédiatement après. (Nouvel Observateur 30.11.2006)
     
  • La Fontaines-aux-fées (1911)
    À côté de la maisonnette, s'étend un long rucher presque complètement abandonné. Seule une ruche de bois garde encore des abeilles. La Fontaine-aux-fées est dans l'enclos même. (E.HINZELIN)
    NDLR : lieu où vécu Jeanne-d'Arc.
     
  • Les abeilles essaiment au printemps, les fourmis en automne. Essaimage d'une colonie de fourmis dans mon jardin le 27.09.2006, ce qui a attiré... un vol de mouettes ! Toutes les années en cette période, c'est le grand départ des "aludes" (fourmis ailées en provençal) .
     
  • Les abeilles ont une sainte horreur de l'odeur du cheval !
     
  • Le rossignol aime fréquenter les ruchers parce que les abeilles jettent dehors leurs larves mortes dont cet oiseau est friand . Il remplit ainsi le rôle d'agent de nettoyage.
     
  • Malentendu
    Marcel ROLAND décrit dans son ouvrage "Appel au bercail" des abeilles qui se posent sur l'eau : "Les abeilles doivent se faire aussi vaporeuses que des flocons de neige pour que l'air emmagasiné dans leurs petits ongles leur serve de flotteur. Alors, sans bouger, elles boivent".
    Les guêpes se posent sur l'eau (voir album "hyménoptères") mais pas les abeilles. À moins que celles du Quercy.... j'en doute.

     
  • "Abeillauds" c'est le nom donné dans certaines régions de France aux faux-bourdons de la ruche.
     
  • "Calice de gland"  autre nom des cellules royales.
     
  • Les ailes de l'abeilles battent à 440 coups à la seconde soit 25.000 à l'heure. Le rythme de la respiration est de 150 contractions à la minute (KHALIFMAN)
  • NDL : en fait elles battent à 190/200 coups !
     
  • Super bee !
    L'abeille nr.15 de l'observatoire de Toula (URSS) s'est envolée à plusieurs mètres de la ruche 5 jours seulement après sa naissance ! (J.HALIFMAN)
     
  • Dorothy HODGES
    Dorothy HODGES (1758 - 1800) était une excellente dessinatrice anglaise qui réalisa de merveilleuses planches sur les abeilles et illustra des ouvrages. À voir sur le Web mondial.
     
  • Supertitions :
    - Les abeilles ont la moralité tatillonne et répugnent absolument à s'établir en Irlande et, même, sur un lopin de terre que l'on aurait fait venir de là-bas.
    - Sur le toit des ruches vides il ne faut pas manquer de placer, en croix, deux brins de paille que seul le vent ensuite pourra toucher. (R.MOREL et S.WALTER, voir bibliographie 2)
 
Abeilles-domestiques/chrono70_1
 
 
  • Quel est le seul aliment qui ne se gâte pas ?
    Le miel
  • Les abeilles ne se plaignent pas de Paris !
    Elles y trouvent tant d'espaces verts bien entretenus, si peu d'insectes concurrents, qu'elles produisent en moyenne plus de miel (excellent) par ruche que leurs soeurs campagnardes. ("science et vie" nr.887, août 1991)
     
  • Un petit goût d'éternité !
    Bacillus subtilis est une bactérie qui survit dans l'espace !
    On l'a aussi retrouvée, vivante, dans l'organisme d'une abeille emprisonnée dans l'ambre depuis plus de... 20 millions d'années ! (Science et vie, nr.239, hors série "les nouveaux mondes", juin 2007)
     
  • Le rat est un des rares êtres vivants à ne pas craindre l'abeille !
     
  • Petits échos : (docteur Maurice MATHIS, "l'exploitation rationnelle des abeilles", voir bibliographie 2)
    - Au-delà de 2 mètres 50 de la ruche les abeilles ne piquent jamais.
    - On cite des exemples de ruches ayant subsisté 25 ans
    - Des charretiers de Provence m'ont affirmé avoir déniché des colonies d'abeilles dans des trous d'arbre ayant accumulé plusieurs centaines de kilos de miel.
    - l'apier était l'ancien nom du rucher.
  • La glande de Nasanoff sécrète une phéromone qui est l'odeur de la colonie. Une glande située sur le segment apical de l'abdomen de l'abeille.

    - Le marronnier d'Inde butiné par les abeilles donne un miel dépourvu de parfum qui peut servir à édulcorer le café ou le thé sans dénaturer le parfum.
     
  • Dans le livre "les insectes" de Jean ROSTAND (1936), page 59, on voit la photo d'un essaim d'abeilles sur des gâteaux nidifiés en plein air sans protection sur les branches d'un arbre.
     
  • Informatique : Une méthode de communication entre les serveurs d’un réseau, inspirée de la danse des abeilles, augmente leur efficacité !  revue "Pour la science"
     
  • L'utilité du rossignol en apiculture :
    Un spécialiste, Mr MORAUD, a communiqué au journal "l'apiculteur", une observation curieuse sur l'utilité qu'il peut y avoir, pour un apiculteur, à posséder des rossignols près de ses ruches. Il a pu en effet surveiller les rossignols qui avaient coutume de se poster à l'entrée de ses ruches, et il a constaté qu'ils capturaient uniquement les mâles. Il fit une expérience probante : il tua une douzaine de bourdons et six ouvrières, et les posa devant la ruche sur une planche; quand la rentrée des abeilles mâles fut terminée, les rossignols se mirent à rôder, aperçurent la planche, enlevèrent tous les mâles, mais ne touchèrent à aucun corps des ouvrières. (Source : CNAM et OPIE, juin 2008)
     
  • L'abeille paraît présenter une véritable dépravation de l'odorat, puisqu'elle préfère, c'est un fait bien établi, les eaux sales à l'eau pure : il n'est mare si infecte qu'elle ne recherche pour venir s'y désaltérer. Les apiculteurs parisiens (il en existe beaucoup) n'ignorent pas que leurs chères avettes vont s'abreuver dans les urinoirs. Les allemands ont prouvé que c'étaient les traces d'indol et de sestol, substances tout spécialement malodorantes, présentes dans l'eau sale, qui attirent ainsi les chastes buveuses de rosée !
    (Remy CHAUVIN, voir bibliographie)
     
  • "La joie des abeilles" : un peu de coke, tant pis si le sirop est mauvais, leur danse est frénétique.
  • "La peur des abeilles" : leur vrombissement suffit à faire claquer certaines chenilles des mandibules. (OPIE)
     
  • Une tenue pleine de piquants !
    On n'a pas battu le record du monde de 40 kg d'abeilles depuis 1998, mais un jeune apiculteur chinois, de la province de Hunan, en short et lunettes de piscine, a attiré plus de 230.000 insectes contre lui. Comment ? En accrochant la reine dans une petite boite en plastique juste en dessous de son menton. Les abeilles de la ruche vont alors naturellement s'agglutiner près d'elle. Comme pendant l'essaimage, lorsqu'elles partent en quête d'un nouvel habitat en suivant leur souveraine. Un apiculteur de l'Hérault, Bernard FRAYSSE, a pratiqué l'expérience à plusieurs reprises..
    (In revue "ça m'intéresse", nr.367, septembre 2011)

      abeille robot telegramme-de-Brest-.06.2012 

  Document "le télégramme de Brest" du 22.06.2012
par Julie LALLOUÊT-GEFFROY 
 

Les requins tuent moins que les abeilles !

Quelques chiffres communiqués par l'ISAF (International Shark Attack File) toutes espèces confondues :

1990 - 35 attaques dont 2 mortelles dans le monde -
1995 : 65 attaques dont 10 mortelles -
2000 : 78 attaques dont 11 mortelles -
2005 : 59 attaques dont 4 mortelles.

 Chaque année plus de 1200 personnes sont tuées par les abeilles
et 2500 dévorées par les crocodiles !

in "la gazette des pontons" Toulon - nr 55.

 

Les abeilles aiment le café.

Le café améliore la mémoire des abeilles. Des chercheurs de l'université de Newcastle  ont découvert la présence de quantités infimes de caféine dans le nectar d'orangers et de citronniers. Des tests ont prouvé qu'à très faibles doses la caféine stimule la mémoire des abeilles qui, du coup, retrouvent plus facilement le chemin de la plante.
Ainsi en distillant de la caféine dans son nectar, la plante s'assure une meilleure fréquentation, et donc une meilleure pollinisation. (Science)

LE LIN

Les fibres du lin sont tellement fines, qu'une trentaine de grammes de filasse travaillée au rouet fournissent plus de cinq mille mètres de fil. La toile d'araignée peut seule rivaliser de finesse avec certains tissus de lin. (J-H.Fabre - la plante)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

BALADES ENTOMOLOGIQUES

 

http://fdata.over-blog.net/1/76/85/08/avatar-blog-1071798285-tmpphpSmklSB.jpg

 

Description : Macrophotos, observations et études sur quelques insectes de Provence.

Partager ce Blog

Retour à la page d'accueil

Contact

Recherche

COPYRIGHT

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/Divers/copyright3.gif  Le téléchargement de tout ou partie des textes, images, sons, photographies, données, marques et tout autre élément qui y sont contenus est autorisé à des fins strictement privées ou dans le cadre scolaire et pour un usage non commercial. Toute utilisation, diffusion, commercialisation, reproduction et représentation, totale ou partielle, d'éléments du site à d'autres fins est subordonnée à l'autorisation préalable de l'auteur. Merci.

Pierre-Jean BERNARD

ALBUMS PHOTOS

 

Album 1

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/dasypoda-hirtipes-1.jpg

Album 3
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/3/Tircis-pararge-aegeria-aegeria-sur-ceanothus-11.04.JPG

Album 4

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/4/clairon-des-abeilles-10.07.JPG

Album 5
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/5/08.09-PM-mangeant-bouton-fenouil---pollen.JPG

Un clic sur image
pour voir les albums

Album 6

/*---personnalisation----*/