Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2014 7 20 /04 /avril /2014 08:05

clytus arietis posé 27.04

 

                         clytus-arietis---avril---sur-pyracanthas

 

"Clytus arietis" sur ma chaise longue et sur fleurs de pyracanthas - avril - Marignane (13). On le nomme aussi "fausse guêpe".Longicorne.

 

dorcadion-fuliginator

 Dorcadion fuliginator :

C'est une espèce qui est très précoce et qui apparait dès les premiers jours du printemps. Il se trouve dans les pelouses rases surtout en altitude. Noir à bandes longitudinales claires. Il marche au sol sur une étendue blanche, ce qui n'arrange pas la photo ! (Lubéron.04.saint-Martin-les-eaux, mai)

Ce Cérambycide aptère, jadis largement répandu, est en effet en régression constante et fait partie maintenant des grandes raretés de la région parisienne, au point qu'a été envisagée sa disparition définitive. (Orousset )

 

 Chrysomele "exosoma lusitanicum" sur un souci - 21.05 -

 

         chrysomele-exosoma-lusitanicum-sur-souci---21.05

 

Accouplement "Exosoma lusitanicum" - 19.04 - Mâle sur pensée - pollinisateur potentiel d’Ophris apifera. -
Accouplement "Exosoma lusitanicum" - 19.04 - Mâle sur pensée - pollinisateur potentiel d’Ophris apifera. -

Accouplement "Exosoma lusitanicum" - 19.04 - Mâle sur pensée - pollinisateur potentiel d’Ophris apifera. -

Accouplement sur fleur de trèfle et au tôt matin sur feuille de centranthe rouge.
Accouplement sur fleur de trèfle et au tôt matin sur feuille de centranthe rouge.

Accouplement sur fleur de trèfle et au tôt matin sur feuille de centranthe rouge.

"Mylabris quadripunctata - août- Lubéron (04) - prairie - sur docus carotte.

MYLABRIS QUADRIPUNCTATA.

MYLABRIS QUADRIPUNCTATA.

Partager cet article

Repost 0
Publié par BERNARD - dans Coléoptères
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 00:15

 

Ver-luisant
 

ver luisant

 

Un Lampyris noctiluca rencontre un escargot Petit-gris et le déguste avant de repartir. La lucéférine s’oxyde en présence de la luciférase ce qui produit une lumière froide que l’on voit briller dans la nuit. Mais l'homme n'a jamais pu reproduire cette lumière ! 

La larve du ver luisant est grande et zébrée de rouge sale.

Chez le ver luisant le mâle a des ailes tandis que la femelle n'en possède pas, par contre elle est phosphorescente, le mâle non. 

« Convenablement fixé sur le gibier, le Ver luisant en mordille délicatement les bords du manteau : une petite morsure ici, une autre là. Très légers, ces attouchements ne semblent pas être perçus par l'escargot ; du moins n'y répond-il pas en bavant. A la longue, pourtant, ces fines morsures introduisent dans les chairs un suc qui les digère activement. Après un certain nombre de morsures, le lampyre s'écarte de sa proie et attend. Assez tôt, l'escargot est anesthésié par les sucs injectés dans ses chairs ; il s'endort bel et bien. Rendu inoffensif et incapable de repousser son agresseur, l'escargot est alors attaqué plus franchement, par larges morsures ; les quantités de salive introduites dans les chairs croissent aussi. »

( R.PAULIAN, "la vie des scarabées" )

 

 ver luisant 2 

 Il vient de terminer son repas et vider l'escargot.  

*Le Ver-luisant est moins fréquent qu'autrefois. On le rencontre par des nuits chaudes de l'été quand il allume sa lanterne pour attirer un partenaire pour l'accouplement. Ici au niveau de la mer. Marignane (13). 

*En 1952 à Naples, il existait encore des marchands de vers-luisants dans les rues ! ( R.PEYREFFITTE)


"Le ver luisant éclaire mieux que le soleil.
On sait, en effet, que toutes nos sources de lumière offrent ce caractère d'être à haute température : l'énergie lumineuse est engendrée aux dépend de l'énergie thermique, c'est-à-dire dans des conditions de rendement médiocres.
Le ver luisant, au contraire, donne une lumière absolument froide et dont le rendement est théoriquement parfait.
Un graphique pourra indiquer les rendements comparés :
* d'un bec de gaz ( 1,2 pour 100)
* d'un arc électrique ( 2,5 pour 100 )
* du soleil ( 14 pour 100 )
* du ver luisant ( 100 pour 100 ).
La totalité de l'énergie émise est, dans le cas du ver luisant, sous forme de lumière.
Peut-être l'éclairage de l'avenir devra-t-il s'inspirer de ce fait ."

 
In "les insectes" de E CAUSTIER, "bibliothèque des merveilles"  
Hachette 1921. 


ver luisant 1

 

"Lambryx noctiluca" femelle - juin 2005 - 23 h 16 -
Photo WOFL (Allemagne) in Wikipedia -
avec mes remerciements. Mit Dank.

 

La larve de DRILUS FLAVESCENS - mai - jardin - Marignane - coléoptère - Un autre grand prédateur des escargots dans la coquille desquels il installe son nid après l'avoir vidée.

La larve de DRILUS FLAVESCENS - mai - jardin - Marignane - coléoptère - Un autre grand prédateur des escargots dans la coquille desquels il installe son nid après l'avoir vidée.

"Espèce que l'on rencontre dans un biotope de grand intérêt. "Drilus flavescens" se trouve dans les endroits secs et chauds, généralement dans les steppes d'Europe centrale et méridionale. Le dimorphisme sexuel très marqué est essentiellement identique à celui des vers luisants. On rencontre la larve le plus souvent à l'intérieur des coquilles d'escargot. Les mâles ne mangent rien et on une vie courte." Gründ - 1990.

Partager cet article

Repost 0
Publié par BERNARD - dans Coléoptères
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 11:50


Cétoine dorée, Cetonia funesta ou strictica, Cétoine cuivrée, Epicometis hirta ou tropinota hirta poda. Netocia morio 

 

cetoine-doree-11.07 

 

cetoine_doree_3

 

Cétoine dorée sur un tronc et sur un ciste cotonneux. La cétoine pond dans l'humus, en particulier dans le compost. Je verse mes détritus végétaux dans un fût ouvert en bas par une lucarne. Je rencontre souvent des larves de cétoines à l'intérieur. Les larves de cétoines digèrent la cellulose et l'humus à l'aide de Flagellés et bactéries contenus dans leur estomac.

La cétoine adulte d'automne vit une année, elle hiberne et pond l'été suivant.

Les ailes de la cétoine supportent une charge allant jusqu'à 4 kg par m², record mondial chez les insectes. (R.Paulian)

Jardiniers attention : à ne pas confondre les larves de cétoines qui mangent des détritus végétaux, avec les larves des hannetons qui, eux, mangent les racines des plantes.

La cétoine aime beaucoup les fleurs de cistes, de rosiers, de pyracanthas et, surtout... d'artichauts !  Jean-Henri FABRE a joliment résumé la vie de la cétoine dorée : "La cétoine est la gloire des roses sortie d'un tas de fumier" .

La cétoine est un véritable moulin de trituration qui transforme en terreau les choses végétales ; en un mois ce moulin digère un volume de matière égal à plusieurs milliers de fois le volume initial du ver.

Pour faire sa coque, le ver (la larve) de la cétoine travaille exclusivement en maçonnerie fécale. Que les jardiniers se rassurent : la larve de la cétoine dorée ne mange pas les racines des plantes, elle recycle les résidus végétaux. Quant à l'insecte parfait il s'abreuve du nectar des fleurs, en particulier des roses dont l'odeur compte 500 molécules (Ellena), des lilas, etc...  

accouplement cétoines 2

 

Pendant la copulation, les cellules spermatiques sont transportées sous forme de paquets de spermatozoïdes, protégés dans des enveloppes protéiques de nature variée. Il y a deux générations de cétoines, une au printemps qui a hiberné et une à l'automne qui hibernera.

 

accouplement cétoines chardon

 

" Les roses blanches du bassin sont chambre d'amour pour cétoines ;
bijoux d'or vert ou de marbre gris à dessins noirs " (Marcel Rolland)

 

cetoine larve 2

 

La larve de cétoine bien qu'elle ait les pattes sous le ventre, marche toujours sur le dos. C'est sa spécialité ! Et, suivant des expériences menées par J-H.FABRE, les larves de cétoines, capricornes, oryctes nasicornis et autres sont immunisés contre le venin du scorpion, quoique ces coléoptères n'aient jamais l'occasion de le rencontrer.

La larve de la cétoine dorée se développe souvent dans une fourmilière habitée ou non par  "Formica rufa" et espèces apparentées. Elle produit un antigel qui garantit sa survie jusqu'à moins 16 degrés.

La larve se nourrit de végétaux en décomposition et la coque de la cétoine, un ovoïde de la grosseur d'un oeuf de pigeon, est élaborée dans le fumier, l'humus ou le compost. Ici la larve a été volontairement extraite pour la photo mais relachée, promptement elle s'enterrera à nouveau.

"les vers qui se transforment  en hannetons ordinaires, ceux qui se transforment dans les scarabées monocéros, sont blancs, gras et dodus comme ceux du chêne, et ils feraient peut-être d'aussi bons plats. Son était venu à les servir en entremets, on ferait chercher ces vers sous terre, comme on y cherche les truffes" (Réaumur)

 

cetoines_dorees_tricolores_2

 

Lorsque les cétoines broutent le périanthe des fleurs, ici sur un chardon,
elles peuvent à la faveur de leur repas avoir une action pollinisatrices
comme les abeilles .
  

Cetoine funesta 

La petite cétoine "drap mortuaire"
(Cetonia funesta ou oxythyrea funesta ou Cetonia strictica ).
Très nombreuses populations sur les fleurs de cistes, de soucis, de marguerites - Marignane 13 -

 

cetoines-drap-mortuaire

 

 

accouplement-drap-mortuaire-juin

 

Accouplement des "draps mortuaires"  sur un ciste
avril est le mois des amours ici (Marignane - 13 )

      drap mortuaire dans tulipes - 2

 

larve-cetoine-drap-mortuaire-4

 

La larve de la cétoine "drap mortuaire" (Cetonia strictica linn)
déterrée en bêchant le jardin - 15 mm environ - janvier.

Dès reposée sur le labour, elle s'enfonce vite dans la terre.

À ne pas confondre ces larves de cétoines avec celle du hanneton.

larve-de-hanneton 

 Image de la larve que j'ai empruntée car il n'y a plus de hanneton chez moi ! 

Ci-dessous le hanneton commum "melolontha melolontha" (mai 2014 - jardin) : le premier que je rencontre depuis des décennies !

coleoptere-melolontha-melolontha---mai--.png 

 

cetoine potosia cuprea et hymenoptere.

La cétoine cuivrée (Potasia cuprea) en compagnie d'un hyménoptère sur un chardon laineux.
Il existe 7 sous-espèces. La larve se développe dans les fourmilières en se nourrissant des déchets végétaux disponibles.

 

tropinota hirta 2

 

Cétoine "Epicometis hirta"  au coeur d'un coquelicot.
Nommée aussi "Tropinota hirta poda".

chrono2028_1

      Accouplement de "Epicometis hirta" sur un lit de pollen de ciste - 14 avril - 

Si la cétoine, brouteuse du pollen des fleurs, et dont la larve se nourrit de matière végétale en décomposition, est acceptée par les jardiniers, la larve du hanneton est détruite, l'imago est même en voie de disparition. Pourtant, en 1931, J-H.ROSNY jeune, écrivait dans son livre "la société des insectes" :  "Qui se rapelle, aux soirs du printemps, le bourdonnement confus des hannetons ? On croiraitun orage, une trombe". Les temps ont changé !

 

scolie hirsute sur sédum 4

 

La Scolie hirsute (Scolia hirta) parasite les larves de scarabeide vivant dans le sol (Anomala, Potosia, Aurata  dont la cétoine dorée (Aurata).
Ici en septembre butinant sur des fleurs de "Sédum spectabile" .

 


Gastronomie entomologique ancienne :

* "D'après un journal allemand, la soupe aux hannetons est très recherchée dans certaines parties de l'allemagne ; voici la recette, dans le cas où il vous serait agréable de l'avoir :

Prenez 40 à 50 beaux hannetons, enlevez les ailes, réduisez en pâte, passez au tamis, versez le bouillon sur le pain et... délectez-vous... bah !

Il est vrai aussi que les hannetons vivants sont excellents et le plus beau cadeau que l'on peut faire au docteur GASTIER était une grosse boite de hannetons vivants.

Monsieur baron CHARTRIER a goûté des mets nouveaux composés de larves de hannetons - 1868 a été une année extrèmement fertile en hannetons.
(In "au pays des merveilles" de Clarisse JURANVILLE)

* "les vers qui se transforment en hannetons ordinaires, ceux qui se transforment dans les scarabées monocéros, sont blancs, gras et dodus comme ceux du chêne, et ils feraient peut-être d'aussi bons plats.
Son était venu à les servir en entremets, on ferait chercher ces vers sous terre, comme on y cherche les truffes" (Réaumur)
 

 

cetoine brune site

 

"Netocia morio" - (Scarabaeidae - Cetoniinae) sur centranthe rouge - juin


Pourquoi les hannetons sont rares !!?

"En 1949, dans l'Eure, à Etrépagny, une opération de grande envergure à détruit quelque trois cents millions de hannetons sur 30.000 hectares.
Dans les boqueteaux, dont les arbres fournissent à ces insectes un logis et un couvert, on dénombra jusqu'à 1475 victimes au m², la moyenne étant de 200 hannetons tués au m²" (M.Reboux)

France, belle patrie,
Ton sol est en danger ;
Une troupe ennemie
Voudrait tout ravager.
Dès qu’elle sort de terre
En de nombreux escadrons,
Ah ! faisons tous la guerre,
La guerre aux hannetons ! (la belle époque -OPIE)

 

drap-mortuaire-en-centre-d-un-ciste-06.05

Au centre d'un ciste cotoneux, un "drap mortuaire"
(Cetonia funesta) se régale du pollen - 06.05 -

 

Cétoine drap mortuaire "Cetonia funesta" sur pâquerette - 22.03 -

Cétoine drap mortuaire "Cetonia funesta" sur pâquerette - 22.03 -

Partager cet article

Repost 0
Publié par BERNARD - dans Coléoptères
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 11:26

- Ergates faber. L'ergate forgeron.

- Anoplodera cordigera.

- Anoplodera lodera fulva.

- Stenopterus rufus.

 

 

ERGATES FABER et sa larve. Lubéron (04) - 1974 -

Ergates faber (Carambycidae) ou Ergates ouvrier, ou l'ouvrier forgeron, allez savoir pourquoi !

Vole en soirée. Les larves se développent dans le bois de divers conifères.

« On a observé chez les insectes xylophages et parmi d’autres formes à régime aussi spécialisé telles que les mangeuses de cire, de plume, de corne, une association entre l’insecte et divers organismes inférieurs : Protozoaires, bactéries, bactéroïdes, voire même champignons. »


Anoplodera cordigera et fulva - Trichodes apiarus - coléoptères 
Les Anoplores sont des coléoptères - cerambycidae - qui représentent plus de 25.000 espèces à travers le monde.
Les Anoplodores possèdent de longues antennes, parfois plus longues que le corps, et des couleurs chatoyantes. Les larves xylophages se nourrissent de bois morts ou vivants. Elles sont armées de fortes mandibules.

 

"Anoplodera cordigera"
sur une fleur de centranthe rouge -
17 juin - Marignane.
Coleopteres/chrono2137_1

 

Coleopteres/chrono2138_1
Ces coléoptères se nourrissent du pollen des fleurs.

 

"Anoplodera cordigera" sur une fleur de chardon
"pet d'âne"
(Onopordon verbosum) - juin - Marignane (13)
Coleopteres/chrono2139_1

 

Coleopteres/chrono2140_1
"Anoplodera fulva" sur une marguerite.
Juin - Marignane -

 

"Anoplodera fulva" à la tombée du jour sur une marguerite avec un peu de pollen sur la tête.
Coleopteres/chrono2141_1.

Coleopteres/chrono2144_1

Et au lever du soleil toujours sur sa marguerite.
Ces insectes aiment bien fréquenter les fleurs composées rayonnantes

 

rhagonycha fulva téléphone fauve06.06 - 2

"Rhagonycha fulva" femelle sur aneth . 06.06. 

Accouplement "Anoplodera cordigera" sur chardon Roland ou roulant - Lubéron (04) - 11.07 - 470 m -

Accouplement "Anoplodera cordigera" sur chardon Roland ou roulant - Lubéron (04) - 11.07 - 470 m -

Le "Clairon des abeilles" (Trichodes apiarus) -

Le "Clairon des abeilles" (Trichodes apiarus) -

STENOPTERUS RUFUS sur Cotananche bleue - Lubéron (04) - juin -

STENOPTERUS RUFUS sur Cotananche bleue - Lubéron (04) - juin -

Partager cet article

Repost 0
Publié par BERNARD - dans Coléoptères
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 11:25


Chrysomelidae : des coléoptères aux belles couleurs :
 
Chrysolina americana, cherysolina herbacea.
Autres bijoux : Exosoma lusitanicum, Oedemere nobilis,
Anthaxia ignipennis (abeille de Perrin).

 

chrysolina-americana-2

 

Chrysomele du romarin ou de la lavande (Chrysolina americana) sur un épi de lavande non éclos (mai) - environ 10 mm.
Ces coléoptères affectionnent les plantes aromatiques : sauges, lavandes et romarins en particulier. Leur corps est luisant comme une pierre précieuse. Insecte dévastateur pour les fleurs de lavande !

La femelle pond ses oeufs en petits groupes sur les feuilles et la nymphose se fait à  la surface du sol dans une loge.
Insecte peu apprécié par les oiseaux !
Elles font concurence à la cétoine dorée, un bijou sur les fleurs !

 

chrysolina-herbacea-2

      
"Chrysolina herbacea) - Chrysomèle des herbes
sur une feuille - août - Lubéron (04) dans prairie humide.

 

exosoma-lusitanicum.-03.05

Exosoma lusitanicum ou lusitanica -
Le Lupérus portugais - chrysomelidae -
10 mm - 5 mai

Ce chrysomelidae est sur un chrysanthème couronné (Chrysanthenum coronarium). Il se rencontre surtout sur les Liliacées, Amaryllidacées et Composées dont il mange le pollen. Fréquente les lieux arides et ensoleillés. C'est un pollinisateur potentiel d'Ophrys apifera (orchidée). Les larves vivent sur les bulbes des liliacées et sont polyphages - Mai.

 

oedemere-nobilis

Oedemere noble (Oedemere nobilis) sur souci.
Mai. Mâle. La femelle n'a pas les cuisses renflées.

 

Oedemere-nobilis-femelle-2

Oedemere nobilis, la femelle sur une grande marguerite à l'ombre - juin

 

anthaxia-inipennis-3

 

Coléoptères bupestridae "Anthaxia ignipennis" (abeille de Perrin)
sur fleur de marguerite - juin - Marignane -
 Ils se nourrissent de pollen et les larves creusent le bois pour s'alimenter : quercus, prunus, corylus
.
Espèce réglementée.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par BERNARD - dans Coléoptères
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 11:18

- Oryctes nasicornis mâle et femelle. Avec la grande scolie des jardins.

- Phyllognatus excavatus.

- Chlorophorus varius.

- Chlorophorus nuficornis.

- Melolontha melolontha . Hanneton.


Oryctes nasicornis et phyllognatus excavatus 
 
Le Rhinocéros (Oryctes nasicornis)
et Phyllognatus excavatus, Scarabaeidae, Dynastidae.
 
Les larves vivent dans les substances en décomposition, le compost, la vermoulure de vieux arbres, dans la terre des couches, le tan, la sciure aussi. C'est un des plus grand coléoptères d'Europe avec le lucane-cerf-volant. On le trouve dans les régions chaudes. On le rencontre parfois à l'intérieur des villes. Le dimorphisme sexuel est particulièrement développé, le mâle portant une corne sur le front, d'où son nom de rhinocéros.

La larve du rhinocéros, la plus grande de toutes les larves de coléoptères, mesure jusqu'à 12 cms de long en fin de développement qui dure de 3 à 5 ans. La nymphose a lieu dans un cocon de la taille d'un oeuf de poule , édifié dans la terre avec des morceaux de bois. L'imago hiverne dans ce cocon et n'en sort qu'au printemps suivant.
La réhabilitation de l'usage du compost dans les jardins permettra peut-être de sauvegarder cette espèce en voix de raréfaction.

Sur Phyllognathus excavatus :

Espèce crépusculaire, vole la nuit. Se trouve dans tout le midi de la France, seulement en plaine. Se trouve surtout en été, mais on peut le rencontrer dès les premiers beaux jours jusqu'au mois de septembre. L'adulte recherche les sols sablonneux. (ICAHP)

 

Coléoptères/chrono756_1
Oryctes nasicornis, derrière ; Phyllognatus excavatus, devant.

 

Coléoptères/chrono759_1
Oryctes nasicornis, devant ; Phyllognatus excavatus, derrière. (Lubéron 04)

 

Coléoptères/chrono811_1
La femelle d' Oryctes nasicornis
 

Les oeufs ovales sont jaunâtres et peuvent atteindre 5 mm de long. La femelle les dépose dans le bois pourri des souches d'arbres, des vieilles essences de feuillus, des racines mortes, ou bien dans les composts, les serres et vieux tas de sciure. La larve, la plus grande de toutes les larves de coléoptères d'Europe, traverse trois stades larvaires. En fin de développement, elle mesure jusqu'à 12 cm de long : d'un blanc fade, le corps est recourbé en forme de C (larve vermiforme) et la tête est noire, fortement sclérifiée (recouverte de chitine). Le développement  se déroule en 3 à 5 ans. La nymphose a lieu dans un cocon de la taille d'un oeuf de poule ou de canard, construit avec de la terre, des morceaux de bois ou de la sciure. L'imago hiverne dans ce cocon.

SVATOPLUK BILY - les coléoptères - adaptation française de Noëlle AKOA - Grûnd 1990.

 

Coléoptères/chrono812_1
La Scolie des jardins (Megascolia maculata flavifrons-Scolidae),
Scolie à front jaune. Elle s'attaque aux larves de Scarabaeidae,
et plus particulièrement au rhinocéros. Ici s'abreuvant
sur ma terrasse que je venais d'arroser.
Vit en Europe méridionale.
Le Rhinocéros vole au crépuscule et il arrive souvent qu'il bute contre un obstacle. S'il tombe sur le dos, il n'arrive plus à se remettre sur ses pattes et meurt tragiquement ainsi. Combien en ai-je sauvé ! 
                     

"Jusqu'ici, la doxa *** n'y voyait qu'une excroissance de la cuticule, cette carapace qui protège les insectes au niveau du thorax, à l'instar
des scarabées rhinocéros, pour ne citer qu'eux. Mais deux chercheurs français, Nicolas GOMPEL et Benjamin PRUD'HOMME de l'institut de
biologie du développement de Marseille-Luminy viennent de montrer qu'il n'en est rien.
Ces chapeaux baroques sont en fait... une paire d'ailes,

réapparues alors que l'évolution les avait depuis longtemps supprimées ! Les membracides sont donc une aberration, les seuls insectes à
présenter des appendices issus d'un passé que l'on croyait totalement révolu. Derrière cette aberration se trouve un tour de passe-passe
biologique qui rappelle qu'en matière de recyclage et de système D, nous sommes d'aimables plaisantins." - " En 40 millions d'années
seulement, les membracides ont attribué à leur casque des fonctions inattendues : il peut servir à se camoufler, intimider et peut-être à communiquer"
Emilie RAUSCHER, in "science et vie" nr.1126 d'août 2011

              *** doxa : opinions diverses.

 

UN CHAMPION !

On peut aussi apprécier les performances animales en les transposant à l’échelle humaine. Ainsi, le scarabée rhinocéros est capable de soulever 850 fois son propre poids quand le plus costaud des haltérophiles peine à lever deux fois le sien.

 

oryctes-nasicornis-societe-francaise-du-livre           

 "Oryctes nasicornis"
Larves au bas de l'image.
Copyright : Planche de la "société française du livre"
 

 

Chlorophorus varius sur chardon . août - lubéron

"Chlorophorus varius" sur docus carotte - Lubéron (04) - août - colline          

 

CHLOROPHORUS VARIUS

CHLOROPHORUS VARIUS

CHLOROPHORUS NUFICORNIS sur Docus carotte - Juillet - Lubéron (04).

CHLOROPHORUS NUFICORNIS sur Docus carotte - Juillet - Lubéron (04).

0,325 mm, c'est la taille du plus petit insecte au monde (non parasite). Découvert en Colombie, ce coléoptère (Scydosella musawasensis) vit sur un champignon dont il se nourrit.
MELOLONTHA MELOLONTHA. Hanneton.

MELOLONTHA MELOLONTHA. Hanneton.

Partager cet article

Repost 0
Publié par BERNARD - dans Coléoptères
commenter cet article

BALADES ENTOMOLOGIQUES

 

http://fdata.over-blog.net/1/76/85/08/avatar-blog-1071798285-tmpphpSmklSB.jpg

 

Description : Macrophotos, observations et études sur quelques insectes de Provence.

Partager ce Blog

Retour à la page d'accueil

Contact

Recherche

COPYRIGHT

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/Divers/copyright3.gif  Le téléchargement de tout ou partie des textes, images, sons, photographies, données, marques et tout autre élément qui y sont contenus est autorisé à des fins strictement privées ou dans le cadre scolaire et pour un usage non commercial. Toute utilisation, diffusion, commercialisation, reproduction et représentation, totale ou partielle, d'éléments du site à d'autres fins est subordonnée à l'autorisation préalable de l'auteur. Merci.

Pierre-Jean BERNARD

ALBUMS PHOTOS

 

Album 1

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/dasypoda-hirtipes-1.jpg

Album 3
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/3/Tircis-pararge-aegeria-aegeria-sur-ceanothus-11.04.JPG

Album 4

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/4/clairon-des-abeilles-10.07.JPG

Album 5
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/5/08.09-PM-mangeant-bouton-fenouil---pollen.JPG

Un clic sur image
pour voir les albums

Album 6

/*---personnalisation----*/