Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 16:34


Anthidium florentinum (Lattr.) - Megachilidae -
Anthidie florentin 
La 
plus grosse du genre 

Les anthidies ne sont pas agressives envers l'homme

 

Anthidium : qui aime les fleurs - Florentinum : de Florence (Italie).
Hyménoptère qui aime les fleurs de Florence !
C'est comme cela que l'on 
pourrait lui donner un nom vernaculaire amusant.

Elle vole très vite et passe d'épi de lavande en épi de lavande qu'elle
apprécie en se posant brièvement pour butiner et en faisant de temps en 
temps du surplace comme le papillon "moro-sphinx" pour rechercher une 
femelle !
Son 
bourdonnement est un bzzz... assez fort.

La voici prise à 9 
heures sur une lavande - 29.06.2012.

C'est l'époque des amours, voir les photos 

Comme "Anthidium manicatum", l'anthidie à bretelles récolte du
duvet sur les plantes pour construire son gite préfabriqué car : 
"Elle fait son nid dans un vestibule d'Anthophore à pieds velus, ou même
du vulgaire puits d'un lombric" (JH.Fabre).

 

anthidie florentinum 3

Sur les épis de lavande -
Anthidie la plus grosse du genre : environ 20 mm.
Elle fréquente volontiers les vastes chambres des nids abandonnés
par les  anthophores.

 

anthidie-florentinum.JPG

 

 

anthidie-florentinum-2.JPG

 

 

anthidie-florentinum-femelle.JPG

 

Une femelle posée sur une feuille 
 

L'ACCOUPLEMENT

L'anthidie mâle patrouille entre les épis du majestueux et odorant plant de lavande hybride en fleurs, de deux mètres de long sur 0,70 cm de haut et autant de profondeur ! 

Il  pratique des brefs vols stationnaires et qaund il aperçoit une femelle il bondit dessus sans autre forme de procès, c'est un vrai viol, le mot n'est pas trop fort.***

L'accouplement dure quelques secondes puis le couple se sépare ; Le mâle cherche aussitôt une autre femelle tandis que la fécondée continue ensuite à butiner.
L'amour donne faim !  

Le mâle est une fois et demi plus gros que la femelle.
 

*** Je m'excuse pour cette image anthropomorphique mais cet accouplement correspond bien à la définition du mot viol : "rapport 
sexuel imposé à quelqu'un par la violence, obtenu par la contrainte". 

La femelle butine tranquillement quand le mâle, en suspension dans 
l'air, fond sur elle, s'accouple puis repart !
Il n'y a aucun prémices 
de cour ni de consentement... 

 

accouplement-anthdies


Voici la même scène d'écrite par Jean Perez 

***Par une exception remarquable, les mâles d'anthidies, solides gaillards, sont ordinairement plus grands et plus robustes que leurs femelles. "C'était une nécessité, dit Jean Perez, chez les insectes dont les noces sont la suite d'un véritable rapt, où le mâle, d'un brusque élan, saisit violemment la femelle qu'il a  aperçue butinant en paix sur les labiées, l'emporte et disparaît avec elle dans les airs (ndlr : pas toujours).
Aussi le ravisseur est armé en conséquence. Ses 
pattes, douées d'une force de contraction étonnante, sont frangées de cils destinés à retenir le corps qu'elles embrassent. Les derniers segments de l'abdomen sont munis d'épines, de crochets redoutables d'aspect, inoffensifs d'ailleurs, et concourant au même but"

 

 

accouplement-anthidie-1A.JPG

 

accouplement-anthidie-2A.JPG

 

accouplement-anthidie-4A.JPG

 

accouplement-anthidies-C.JPG

 

accouplement-anthidies-separarion--fin.JPG

La séparation. La femelle est en l'air.

 

accouplement anthidies--E.JPG

Le même mâle avec une autre femelle ! Le mâle est polygame.

anthidium-florentinum-male-15.06.JPG

Le mâle.

 

anthidie-florentinum-gros-plan-.2.-03.07.JPG
Sur ce gros plan, on remarque bien les ocelles frontales
ou stemmates qui servent à évaluer l'intensité de la lumière.


Mémoires sur le genre Anthidium de Fabricius datant de 1809.

(Aimablement communiqué par un de mes correspondants) 


On y trouve la description d'A.f. : "Mâle : Quatrième, cinquième et 
sixième segments abdominaux, ces deux derniers surtout, unidentés de
chaque côté ; chaperon entièrement jaune, sans taches ; cuisses
postérieures unidentées près de leurs bases ; dessus du labre ayant un
enfoncement longitudinal dans son milieu et une ligne élevée de chaque
côté. France méridionale."

Puis, plus loin : "Anthidie florentine (mâle) : Chaperon jaune, sans
taches ; labre bicaréné ; corcelet très pubescent ; abdomen à taches
jaunes, allongées, transverses."

Avec la traduction latine, on peut deviner que chaperon = clypeus et
que corcelet = thorax.

Je crois que c'est Magretti en 1883 qui a DÉCOUVERT l'andrena 
Florentina !


Partager cet article

Repost 0
Publié par BERNARD - dans Anthidies
commenter cet article

commentaires

BALADES ENTOMOLOGIQUES

 

http://fdata.over-blog.net/1/76/85/08/avatar-blog-1071798285-tmpphpSmklSB.jpg

 

Description : Macrophotos, observations et études sur quelques insectes de Provence.

Partager ce Blog

Retour à la page d'accueil

Contact

Recherche

COPYRIGHT

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/Divers/copyright3.gif  Le téléchargement de tout ou partie des textes, images, sons, photographies, données, marques et tout autre élément qui y sont contenus est autorisé à des fins strictement privées ou dans le cadre scolaire et pour un usage non commercial. Toute utilisation, diffusion, commercialisation, reproduction et représentation, totale ou partielle, d'éléments du site à d'autres fins est subordonnée à l'autorisation préalable de l'auteur. Merci.

Pierre-Jean BERNARD

ALBUMS PHOTOS

 

Album 1

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/dasypoda-hirtipes-1.jpg

Album 3
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/3/Tircis-pararge-aegeria-aegeria-sur-ceanothus-11.04.JPG

Album 4

http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/4/clairon-des-abeilles-10.07.JPG

Album 5
http://idata.over-blog.com/1/76/85/08/5/08.09-PM-mangeant-bouton-fenouil---pollen.JPG

Un clic sur image
pour voir les albums

Album 6

/*---personnalisation----*/