Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 13:10
Araignée "Philodromus sp." sur aneth - 5 mm - Elle mord la chenille et la vide de sa substance - juin -

Araignée "Philodromus sp." sur aneth - 5 mm - Elle mord la chenille et la vide de sa substance - juin -

Guêpe "Polistes nympha" dévore une chenille en compagnie d'une fourmi.

Guêpe "Polistes nympha" dévore une chenille en compagnie d'une fourmi.

Prédateurs - notions d'élevage
 

Une chenille sur mille doit arriver à être un imago dans la nature ; je ne dois pas être loin de la vérité en voyant tous les accidents qui jalonnent le parcours de "Papilio machaon", de l'oeuf à l'imago : intempéries, prédateurs nombreux, actions de l'homme, etc...

 

Sur un plan de fenouil, une punaise dévore une chenille de Papilio machaon.
Papilio-machaon/chrono1710_1

 

Papilio-machaon/chrono2548_1
Jeune chenille de papilio machaon dévorée par une araignée-Napoléon (Synaema globosum) sur une ombelle de fenouil - juin -

 

Le lézard des murailles, grand prédateur des chenilles
(ici une chenille de pieride).
Il y a aussi les tarentes ou "Geckos d' Europe du sud" (Tarentola mauritanica),
discrètes, et aux aguets sur les murs exposés plein sud.
Et les fourmis rouges qui s'attaquent de préférence à la chrysalide
et la vident de son contenu (voir bas de page).
Papilio-machaon/chrono224_1

 

/Papilio-machaon/chrono257_1

Le sphex rouge (Ammophila heydeni) prédateur des chenilles,
mais plus particulièrement des chenilles géomètres. Ici sur un chardon roland.

 

Papilio-machaon/chrono258_1.j

Une guêpe " Poliste française " (Polistes gallicus) dévore une chenille
de Papilio machaon en compagnie d'une fourmi.
© photo C.TOSONI.

TROGUS LAPIDATOR
Papilio-machaon/chrono1230_1
Trogus lapidator. Il parasite les chenilles de Papilio machaon en pondant ses oeufs sur le flanc de la larve. (page précédente)

PTEROMATUS PUPARUM parasite les chrysalides de Papilio machaon et piérides en général.

Les fourmis rouges, grandes destructrices d'oeufs, de larves et de chrysalides. Ici en train de dévorer des oeufs (non identifiés) sur une feuille de tilleul - avril -
Papilio-machaon/chrono2439_1

Des fourmis s'abreuvent de nectar sur une ombelle d'aneth et ne dédaignent pas une chenille rencontrée. Je trouve d'ailleurs rarement des chenilles de Papilio machaon sur mon aneth de deux mètres de haut et bien vert. 07.07.2015.

L'aneth est beaucoup plus pourvu en nectar que le fenouil commun.

"Les fruits de l'aneth contiennent une huile essentielle (2,5 à 4 %) renfermant de la carvone, de la myristicine et de l'apiol.
Ils contiennent également des tanins et des mucilages.(wikipedia)"

Papilio-machaon/chrono2224_1

Chrysalide de Papilio machaon attaquée par des fourmis rouges qui l'ont perforée.
La chrysalide n'est pas ouverte mais perforée, l'altération s'est étendue par la suite.
 

Une chrysalide a été détruite par des fourmis. J'avais bien vu et enlevé deux fourmis rouges qui stationnaient dessus. Je les avais ôtées mais j'avais remarqué tout de même une légère égratignure sur le côté qui se traduisait par un point noir. En fait, les fourmis avaient réussi à perforer l'enveloppe de la chrysalide et à tout dévorer ! Les fourmis rouges semblent connaître le contenu d'une chrysalide, ou le humer, car c'est la deuxième fois que j'observe des fourmis détruire une chrysalide. Même à l'abri dans une cage ! Suffit d'une minuscule ouverture que je n'avais pas repérée. En 2010, j'ai eu 6 chrysalides détruites par les fourmis !
 
Home sweet home !
 
L'élevage de Papilio machaon, comme d'autres papillons, demande beaucoup de patience, de sérieux, de respect et d'un peu de disponibilité. Il conviendra que vous disposiez d'au moins une heure par jour à consacrer à vos pensionnaires. Je suis à votre disposition pour tous les renseignements que vous demanderiez. Vous serez ébloui par le spectacle de l'éclosion d'un imago et les enfants en garderont un souvenir impérissable, spectacle peut-être un jour à l'origine d'une vocation . Vous contribuerez aussi à la sauvegarde de l'espèce dans les régions où elle se rarifie.

MATERIEL : le principal est la cage, une cage à fin treillis genre moustiquaire. Les anciennes cages, dans lesquelles nos grands-mères mettaient les aliments à l'abri des mouches, sont parfaites pour votre élevage. Les chenilles sont à l'abri des prédateurs et l'espace est très aérées. Dimensions minimales : largeur 40 cm., profondeur 20 cm. et hauteur 40 cm.

Ensuite des petits vases pour contenir les bouquets. Là, toutes les idées sont permises, disons un flacon de la contenance d'une canette de bière pour être dans la moyenne.
Un vaporisateur très propre comme celui dont on nettoie les vitre.

Ensuite de l'essuie-tout étendu au sol de la cage, parfait pour absorber les saletés et facile à changer. Du coton hydrophile pour boucher le goulot. Et c'est tout !

ÉLEVAGE : il vous faut des chenilles ! Cherchez-les sur des plants de fenouils, de carottes cultivées, de carottes sauvages (Docus carottes).

La procédure :
  • Ne jamais commencer un élevage avec plusieurs chenilles, une ou deux, maximum trois, c'est parfait pour apprendre.
    Il est important de savoir qu'une chenille de quitte jamais sont plant s'il est bien fourni. Elle vadrouillera donc sur votre bouquet sans jamais en sortir si ce n'est que pour aller se mettre en chrysalide. L'alerte vous sera donnée par la présence d' un liquide jaune-brunâtre que la chenille défèquera sur l'essuie-tout quand l'heure de la nymphose sera venue (ce n'est toutefois pas toujours le cas). En général, si une chenille marche au sol et qu'il n'y a pas cette marque c'est que la chenille est tombée de son support. Rare.

    Vous pouvez, délicatement, manipuler votre chenille, elle ne mord pas et ne possède pas de poils urticants .
    Une fois la chenille déposée sur son bouquet, vous placerez un tampon de coton hydrophile au goulot du vase pour éviter une éventuelle noyade mais surtout pour bien fixer les tiges des feuilles. Et le tour est joué !
     
  • Reste le plus important : l'alimentation. Il convient de changer l'eau du vase tous les jours et d'enlever et remplacer à la demande les feuilles fanées . Gardez la cage extrêmement propre. Tous les jours, il vous faudra changer l'essuie-tout qui sera parsemé de boulettes d'excréments ( inodores ). Nettoyez le plancher avec une petite brosse. Bref, propreté. La chenille mangera au crépuscule, dans la nuit, voire dans la journée. Elle n'est active que vers l'isotherme 20 °.
     
  • Le temps passera et votre chenille grossira Si ce n'était la présence de prédateurs (oiseaux, lézards, fourmis, etc.) vous pourriez élever des chenilles sans la cage car, comme je l'ai dit, elles ne quittent leur support alimentaire que pour se nymphoser.
  • Attention : en changeant les bouquets , veillez à ne pas introduire un prédateur. Même avec de l'habitude, il m'est arrivé, involontairement, d'introduire dans la cage un minuscule prédateur caché dans les feuilles (araignée, par exemple).

    Lorsque va sonner l'heure de la nymphose, elle va promener en tout sens dans la cage ( la porte est fermée, naturellement ) pour trouver un support et accomplir sa nymphose. Laissez-la faire. Inutile d'encombrer la cage de perchoir de toutes sortes, c'est sur la cage elle-même que se terminera son choix. Sur le plafond ou sur un côté.
     
  • Il ne vous restera plus qu'à attendre l'imago, de 12 à 17 jours, ou plus en été ; plusieurs mois pour la génération d'automne qui naît au printemps suivant. Ne pas oublier de laisser la porte de la cage entrouverte si vous quittez votre domicile en période où la naissance de l'imago est possible.
    De temps en temps quand il fait chaud, avec de l'eau très propre, vaporisez légèrement les bouquets pour les faire durer plus longtemps, avec les chenilles dessus, elles ne craignent pas. Vaporisez aussi les chrysalides, disons une fois par semaine ou quand il pleut comme dans la nature.
     
  • Placez la cage à l' EXTERIEUR de votre domicile sur une table (photo). Température, hygrométrie, luminosité naturelles. Choisissez une place définitive et lestez votre cage avec des carreaux, ou des tuiles, ou des pierres plates etc. Position mi ombre et mi soleil mais sans chercher à l'installer dans un lieu trop abrité ( les imagos naîtraient hors saison). A vous d'appréciez cette position. Par exemple : si l'hiver il fait moins 10 degrés dehors et moins 5 degrés dans votre garage, vous pouvez rentrer la cage, la différence n'est pas importante ; mais attention à une température supérieure à 15 degrés....
     
  • Voilà ! Vous rencontrerez peut-être des petits problèmes imprévus, ne pas hésiter à me contacter.

ÉLEVAGE

Voici quelques conseils succincts pour élever des chenilles de Papilio machaon :

- Commencer avec une ou deux chenilles, trois au maximum. Surtout si vous êtes absent une bonne partie de la journée. Votre chenille vous demandera un petit quart d'heure d'attention tous les jours.

-. Mettre dans une cage à treillis fin ( les anciennes cages de nos grands-mères pour mettre à l'abri des mouches les aliments font très bien l'affaire ) un contenant, genre canette de bière, par exemple, avec de l'eau et un bouquet de fenouil, ou un bouquet de feuilles de carottes, le bouquet ajusté au goulot avec du coton pour le maintenir et éviter à une chenille de se noyer.

- Changer le bouquet à la demande quand il commence à se faner. Vous enlevez la feuille sur laquelle se trouve la chenille, vous rajoutez des feuilles fraîches et vous remettez la chenille en place avec son ancienne feuille si vous ne voulez pas la manipuler ; sinon la décrocher et la poser sur les feuilles fraîches.

- Mettre la cage à mi-ombre, mi-soleil, à l'extérieur contre une haie ou un arbuste comme sur la photo. La surélever du sol.

- Quand la chenille voudra se mettre en chrysalide elle quittera le plant (elle tombe rarement) pour se nymphoser. Si vous trouvez votre chenille au sol de la cage et que vous la replacez sur le bouquet mais qu'elle en repart c'est qu'elle ne veut plus y rester !

- Après un certain temps en chrysalide ( voir les ontogénèses ), si vous devez vous absenter, laissez la cage ouverte pour libérer l'imago qui naîtrait...
- Une petite astuce : pour nourrir un imago, il faut une petite boite plate, genre boite à pastilles. Y mettre un peu de miel dedans et recouvrir d'une gaze. Le papillon pompera le miel à travers la gaze. Mais je n'ai jamais nourri d'imago, dés qu'un est né je le libère. Il peut rester 24 heures sans s'alimenter si, admettons, il pleuvait quand il né et que vous le gardiez pour attendre la fin des intempéries. Rarissime...la chrysalide perçoit la météo !

- Vous pouvez me demander plus de détails, ou me contactez si vous avez un problème car il y en a toujours un.
 

Voici mon installation, mais sur ce point il y a plusieurs possibilités, et si en plus vous êtes bon bricoleur...

La table pour éloigner du contact avec le sol et sur le toit des carreaux plats pour protéger le bois de la pluie et lester le tout. Vous pouvez poser aussi un pot de fleurs pour décorer.

Ne jamais poser la cage au sol, attention aux fourmis qui dévorent même les chrysalides.
Papilio-machaon/chrono954_1

A la place de terreau recouvert de mousse et de débris végétaux mettre simplement de l'essuie-tout pour enlever facilement les crottes. Hygiène indispensable.

Papilio-machaon/chrono955_1
Situation à ne pas produire si vous commencez un élevage :
trop de chenilles ensembles. Commencez par une seule pour vous initier.
 
    

Ode au "Grand-porte-queue",
plus familièrement nommé par son nom latin "Papilio machaon",
ce qui est une exception !
 
"Nous partîmes quelques uns mais par un prompt renfort,
Nous nous vîmes des dizaines à faire fi de la mort",
Grâce à quelques cabanes posées de ci, de là,
De l'oeuf au papillon, notre mue s'effectua.
Nous remercions tous ceux qui pour nous faire plaisir,
Ont planté du fenouil pour mieux nous accueillir.
Au nom des Papilio rassemblés dans le ciel,
Notre nom, grâce à vous, restera éternel...

Arlette LEROUX.

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 13:00
Maladies, parasites : Microgasters, Trogus lapidator, Pteromalus puparum
Papilio-machaon/chrono250_1
Chenille moribonde parasitée. La chenille, pliée en deux, pend le long de son support. Elle peut être parasitée par des larves de Microgasters ou Apenteles (Ichneumonides).
Mais Il arrive aussi souvent que les chenilles se mordent et un petit trou dans la cuticule est mortel.

Les oeufs des Microgasters sont pondus soit sur les oeufs soit sur les jeunes chenilles. Lorsque les larves sortent de la chenille, qui est restée vivante jusqu'à l'heure de la nymphose malgré son fardeau mortel, elles se tissent des cocons jaunes contre la chenille défunte.

Le Ptéromale des chrysalides (Ptéromalus paparum), quant à lui, pond ses oeufs dans les chenilles prés de la nymphose, surtout celles des piérides.
(source : "Les insectes" P-A.ROBERT).
 
On ne doit pas dire "parasite" mais "parasitoïde" car le parasite ne tue pas son hôte. 

 

Trois grandes classes principales de maladies :
- Les maladies d'origine virale (virus)
- Les maladies d'origine bactérienne (bactérie)
- Les maladies d'origine fongicide (champignons)

 

Les lépidoptères sont sensibles à de très nombreuses maladies pathogènes

Dans les conditions d'un élevage conduit sur des =végétaux prélevés dans la nature, les chenilles sont susceptibles de contractées de très nombreuses maladies présentes partout dans notre environnement et que l'on importe sans s'en douter avec le feuillage alimentaire.

Ces maladies, peu spécifiques, concerne en général l'ensemble des lépidoptères.

Trois grandes classes principales de maladies peuvent être caractérisées :
- les maladies d'origine virale (agent pathogène = virus),
- les maladies d'origine bactérienne (agent pathogène =bactérie),
- les maladies d'origine fongique (agent pathogène = champignon).
Source : OPIE.
Y ajouter les parasites déposés par les hyménoptères présentés dans cette page
 
    
Papilio-machaon/chrono63_1_1
Papilio-machaon/chrono65_1_2
 
Papilio-machaon/chrono252_1

Le 10.09.2004, des chenilles de Papilio machaon, provenant de plants de carottes cultivées, s'alimentaient normalement mais ne semblaient pas être très dynamiques : leurs excréments sont devenus plus petits et elles sont montées sur des tiges de fenouil placées dans l'élevage. L'une d'elle a éjecté un liquide verdâtre (ce liquide est normalement jaune-brun) qui précède la nymphose, ce qui semble avoir pour but d'évacuer les derniers aliments non digérés.

Elle s'est immobilisée sans prendre la position de nymphose. Le lendemain matin son corps était plié en deux (photo), flasque, avec des taches grisâtres. A 16 heures, une larve est sortie du centre de la chenille, balançant dans le vide au bout d'un fil gluant et , se rattrapant au premier support venu, a filé vers le sol. Le fil est probablement la colle avec laquelle la chenille fabrique sa ceinture pour se fixer au support. Deux heures plus tard, la larve parasite s'est transformée en nymphe entourée d'une pupe rouge-brun (photo), une enveloppe rigide de 6 x 3 mm. Une seconde larve la suivie.

Photos et texte de François DESHAYES.
 
Les maladies des chenilles se répartissent en deux catégories principales : celles causées par des bactéries et celles causées par des virus. Les infections bactériennes se traduisent par un comportement léthargique, l'arrêt de la prise de nourriture et l'émission de liquides bruns aux deux extrémités du corps. Les parties viscérales se liquéfient et prennent une odeur nauséabonde ; la chenille finit par mourir en devenant entièrement noire. Les symptômes sont assez différents en ce qui concerne les maladies virales : le tégument ne noirci pas mais le corps devient flasque et il tend à pendre en restant accroché à la plante nourricière ; la chenille qui vient de mourir n'a pas d'odeur forte ou désagréable. Une espèce de virus conduit les chenilles infectées à rejeter des excréments blanchâtres.
( D.J.CARTER et B.HARGREAVES in " guide des chenilles d'Europe ". Delachaux et Niestlé. 1988 )
Trogus lapidator ( Fabricius )
Hyménoptère, famille des ichneumonidés

Les chenilles de Papilio machaon sont aussi parasitées par un hyménoptère "trogus lapidator" qui s'extrait de la chrysalide le moment venu. C'est ce qui est arrivé à la chenille "Lodève 2" des ontogénèses 2006/2007 (voir "ontogénèses 2006 / 2007" ).

L'hyménoptère est né le 01.05.2007 soit après 201 jours de location environ, la chenille ayant déjà 20 mm quand je l'ai trouvée. L'insecte colle son oeuf sur la chenille et la larve se développe dans le corps et laisse celle-ci se chrysalider ; c'est de l'enveloppe de la chrysalide que sort Trogus lapidator adulte. par une lucarne sur le côté.

L'enveloppe de la chrysalide reste pratiquement intacte, seule une lucarne de 5 mm X 5 mm est visible sur le côté.

L'imago vit sur les fleurs, en particulier sur les centaurées.
Papilio-machaon/chrono254_1
"Trogus lapidator", la parasite de la chrysalide de Papilio machaon.
Juste après sa naissance quand il se sèche . Il mesure environ 15 mm.
Photo P-J.BERNARD
 
Des guêpes ont intégré à leur génome celui d'un très ancien virus et s'en servent comme comme vecteur pour prendre le contrôle des chenilles qu'elles parasitent ; les polydnavirus délivrent en effet des gènes issus de la guêpe qui pénètrent dans les cellules de l'hôte et inhibent ses défenses immunitaires ( Cécile DUMAS, in "science et avenir" 13.02.2009 )
 
Papilio-machaon/chrono255_1
Voici la lucarne par laquelle est sorti "Trogus lapidator".
La chrysalide est presque intacte mais vide !
 
    
PTEROMALUS PUPARUM
    
Hyménoptère Chalcidoidea "Pteromalus puparum" Apocrite Chalcidien Pteromalidé.
Sur ces photographies il est en train de parasiter une chenille de Papilio machaon - Moselle ( Loraine ) le 16.06.2008 - sur fenouil -
Pendant environ 5 heures cet hyménoptère a opéré , et chaque fois qu'elle piquait la chenille se débattait en vain.

( Photos 1 : Pascal CLAUSEN )
 
Photo 1

L'hyménoptère en train d'opérer la chenille.
On remarque la disproportion des tailles !
Papilio-machaon/chrono1530_1.
 
Papilio-machaon/chrono2247_1
"Pteromalus puparum" - hyménoptère -
2 mm -
posé sur une cage - août -
  • Joannes GOEDAERT (1617-1668) naturaliste et peintre hollandais, fut l'un des premiers auteurs à consacrer un ouvrage à la métamorphose des insectes dans lequel il distingue les différents stades d'évolution de plus de cent quarante espèces. Publié en 1642 à Middlebourg, cet ouvrage est le résultat d'un travail solitaire, basé sur trente ans d'observations. Au cours de ses nombreuses séances de travail, il assiste sans pouvoir l'analyser correctement à un phénomène curieux, en l'occurrence l'interruption de la métamorphose d'un papillon par un parasite des chenilles, vraisemblablement un ichneumon.( Béatrice Mairé, voir bibliographie)
 
L'entomophage adulte et libre, introduit sa ponte ou ses larves, au voisinage ou dans le corps d'un autre insecte parfait, ou d'une larve ( chenille de Papilio machaon, par exemple ), ou encore d'une araignée, ceci sans tuer l'hôte. La larve du parasite se nourrit de sa proie, en général sans en détruire les organes essentiels, l'hôte continuant lui-même à se nourrir. Finalement, sa croissance terminée, la larve donne un adulte, nullement modifié par la phase parasitaire de sa vie. L'hôte, vidé de sa substance, meurt.
( in "le parasitisme" de Louis GALLIEN - PUF "que sais-je ? " 1980 )
Papilio-machaon/chrono761_1_1
Papilio-machaon/chrono763_1_2.
Maladie virale : la chenille ne grossit plus, sa peau suinte et elle a des fistules.
Comparez avec la chenille saine
que l'on voit en partie en arrière plan.
La peau avec des fistules sur les derniers  anneaux.
La chenille ne s'alimente plus, son corps  devient mou et elle meurt petit à petit. (septembre 2010)
 
"Les symptômes sont assez différents en ce qui concerne les maladies virales : le tégument ne noirci pas mais le corps devient flasque et il tend à pendre en restant accroché à la plante nourricière ; la chenille qui vient de mourir n'a pas d'odeur forte ou désagréable. Une espèce de virus conduit les chenilles infectées à rejeter des excréments blanchâtres.
( D.J.CARTER et B.HARGREAVES , voir bibliographie)
  • Les virus à ADN des insectes, tels que les baculovirus, sont très anciens. Leur origine remonte à au moins 310 millions d’années, bien avant l’apparition des dinosaures ! En d’autres termes, ces virus ont évolué au carbonifère en même temps que les insectes et se sont diversifiés pendant le mésozoïque, à la même période géologique que leurs hôtes, les guêpes et les papillons. Ces résultats disent que les relations intimes de coévolution entre les insectes et leurs virus sont bien plus anciennes que ce que l’on supposait auparavant : elles remontent à l’origine même des insectes.
    Marie-Odile MONCHICOURT - cnrs:Tours - 2011.
La même chrysalide attaquée par un virus. 08.2018.
La même chrysalide attaquée par un virus. 08.2018.

La même chrysalide attaquée par un virus. 08.2018.

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:50
L' envol
 
4...3...2...1... top !

Résumé de l'ontogénèse de Papilio machaon :

Chenille : quitte le plant et mise en place de la ceinture, et environ 48 heures après la nymphose .

Résumé ontogénèse dans l'ordre : la chenille quitte le plant, position de nymphose, passage de la ceinture, chrysalide, imago (séchage des ailes et répartition du sang dans les organes - déjection des résidus organiques), envol (souvent un petit vol d'essai, puis se pose à nouveau pour redécoller un peu plus tard )
 
Papilio-machaon/chrono214_1
 
    
Quand l'imago est né, je le prends délicatement sous l'abdomen, sans toucher aux ailes et je le dépose au soleil sur un piquet planté en terre, ou sur un arbuste.
 
Papilio-machaon/chrono1095_1
L'envol.
À sa naissance, une fois prêt, Papilio machaon fait souvent un vol d'essai d'une dizaine de secondes puis se pose sur la végétation alentour, pour repartir un petit quart d'heure après.

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:40
Naissance de l'imago
 
L'éclosion de l'imago est conditionnée par l'action de l'hormone de développement que sécrètent les " carpara cardiaca ". Sur ce film photographique, la chrysalide était fixée sur le treillis d'une plante grimpante.
 
Papilio-machaon/chrono209_1
Le film ci-dessous a été réalisé le 5.08.2002 à 10 h 50, envol à 12 h 10. Temps passé en chrysalide : 12 jours.
L'imago met 25 secondes à s'extraire de sa chrysalide.

 

Papilio-machaon/chrono51_1_1.
Papilio-machaon/chrono53_1_2
Papilio-machaon/chrono55_1_3.
A quelques heures de la naissance la chrysalide change de couleur et les ailes sont visibles par transparence.
La chrysalide s'ouvre par le haut sous la poussée du papillon
La tête pointe en premier.
Papilio-machaon/chrono57_1_1 Papilio-machaon/chrono59_1_2 Papilio-machaon/chrono61_1_3
...avec les pattes. ...puis le prothorax,
le thorax et l'abdomen...

...et l'imago en entier.
Il va sécher ses ailes pendant
une heure et demie
à trois heures.

 

" Maintenant, le papillon pousse sa tête en arrière, ses pattes en avant pour se débarrasser de la plaque triangulaire qui le gêne ; il dégage ses antennes, dégage ses pattes, saisit un objet quelconque ou bat des ailes. La victoire est gagnée." (A. MAUREL )

Lorsqu'il naît, l'imago expulse un liquide nommé "méconium" qui est une substance de déchets accumulée dans le rectum de la chrysalide.
Papilio-machaon/chrono212_1
 
Papilio-machaon/chrono213_1
Comme on le voit sur cette photo, la chrysalide reste pratiquement intacte.
Le papillon attend que le sang circule dans les nervures de ses ailes.
 
Il vole à la vitesse de 4 m seconde.
 
Quand les papillons sortent de la chrysalide, leurs ailes encore fripées ont cependant tous les dessins et coloris normaux. Aucun changement ne se manifeste jusqu'à ce que l'insecte ait trouvé un endroit convenable pour se suspendre, ce qui permettra aux ailes de se déplisser sans aucun gêne. Elles s'étalent progressivement sans effort apparent, les écailles qui étaient dressées se couchent et s'imbriguent comme les tuiles d'un toit. Mais un gros effort est en réalité fourni par les muscles, qui se contractent activement pour pomper l'air dans les trachées et comprimer les liquides du corps. Si l'on pique alors avec une épingle l'extrémité des ailes, on voit le sang s'en échapper goutte à goutte.
V.B.WIGGLESWORTH, voir bibliographie générale dans "divers".

 

Voici avec précision la durée de la naissance d'un Papilio machaon. Observation de Nadine Emery, correspondante en Suisse, septembre 2020 :

- Il aura fallu 1h 5 min 5 sec.  depuis que ça a commencé à bouger dans l’oeuf jusqu’à la sortie totale de la petite chenille ( calculé avec les heures des photos )
- Il aura fallu 57 min 21 sec.  depuis que ça a commencé à bouger dans l’oeuf jusqu’à ce qu’il s’ouvre dans le bas.
- Il n'aura fallu que 7 min 22 sec. depuis que l’oeuf a commencé à s’ouvrir jusqu’au moment de la sortie complète de la petite chenille.

12 - PAPILIO MACHAON - naissance de l'imago.
12 - PAPILIO MACHAON - naissance de l'imago.

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:30
À la loupe
 
Papilio-machaon/chrono219_1
Cette photo, prise à la loupe binoculaire ( grossissement X 20 ) présente un des flancs de la chenille. On peut y remarquer des trous ovales ( stigmates ou valves) munis de poils pour éviter aux poussières de pénétrer. Ces ouvertures sont les trachées respiratoires, les chenilles ne possédant pas de poumons.
Quand le corps se contracte les stigmates s'ouvrent et quand il se gonfle, ils se referment. l'air est alors poussé par la pression musculaire jusque dans les plus petites ramifications des tubes respiratoires
Papilio-machaon/chrono220_1.
 
Photo également prise à la loupe binoculaire ( X 20 ) qui vous montre les crottes. On peut remarquer que la chenille découpe sa nourriture (tige végétale) en petits tronçons et qu' elle récupère seulement la sève, qui contient de nombreux produits, car toutes les fibres végétales sont conservées dans les crottes.

© Texte et photos de la page par Evelyne CHENE, Versailles, 2005.

Rappelons que le fenouil contient les produits suivants : anethol (ether-oxyde employé pour fabriquer le pastis), fenchone, pinène, camphène, phellandrène, dipentène, foeniculine, estragol et methylengénol.
Bon appétit !

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:20
Nymphose : Film photos
Papilio-machaon/chrono31_1_1
Papilio-machaon/chrono33_1_2
5 octobre à 8 h.
La chenille a ramené ses pattes contre sa tête.
 
La chenille s'anime et s'étire...
 
Papilio-machaon/chrono35_1_1
Papilio-machaon/chrono37_1_2.
... des contractions et des tressaillements parcourent son corps.
La chenille travaille avec sa tête..
 
... la chenille fait glisser sa cuticule petit à petit...
 
Papilio-machaon/chrono39_1_1
Papilio-machaon/chrono41_1_2
... un genre de strip-tease...
...qui finit en quelques minutes...remarquez la ceinture qui n'a pas bougée...
 
Papilio-machaon/chrono43_1_1
Papilio-machaon/chrono45_1_2.
... la peau, très élastique,
un justaucorps, se rétracte...
... et formera une boulette minuscule peu visible

 
 
Papilio-machaon/chrono47_1_1
Papilio-machaon/chrono49_1_2
Ca y est...


 
... fini .
La transformation dure environ 2 minutes 30.


 
 
C'est une minuscule glande située derrière le cerveau et appelée "corpus allatum" qui secrète l'hormone juvénile (farnesol).Lorsque le cerveau "décide" d'arrêter cette sécrétion juvenile d'ordre larvaire, la chenille se transforme en chrysalide (V.B.WIGGLESWORTH, voir bibliographie)
La métamorphose du papillon est un art vieux de plus de 345 millions d'années.
 
 
UNE AUTRE VIE - Ce qui se passe dans la chrysalide - L'histolyse. 
  • «Que se passe-t-il dans la chenille au moment où elle devient une chrysalide ? Il y a 50 ans (NDLR : nous sommes en 1921) on ne pouvait répondre à cette question car on croyait que pendant la métamorphose il y avait simplement développement d'organes pré-existants chez la larve. En réalité, au moment du passage à la chrysalide, la chenille contient trois catégories d'éléments :

    1 - Les éléments actifs constituant les muscles, les nerfs, les glandes, les organes digestifs et respiratoires qui servent à la vie de la chenille.
    2 - Des éléments dormants formant, dans chaque segment, quatre petits paquets qui vont jouer un rôle prédominant.
    3 - Des éléments inertes, tout à fait morts, car ils sont bourrés de graisse.

    Lorsque la période de réclusion commence, les éléments actifs subissent une sorte de liquéfaction et se transforment en graisse qui s'ajoute à celle des éléments inertes. La plupart des organes subissent une dégénérescence et disparaissent ; et au milieu de ce chantier de démolition vit, et bat, le coeur. C'est alors que les éléments dormants se réveillent ; ils absorbent toutes ces provisions alimentaires et, par la suite, grossissent et se multiplient ; puis ils se transforment en éléments nouveaux qui remplacent les anciens en réédifiant un organisme nouveau. Après la destruction, la reconstruction. Il se forme donc de toute pièce un corps nouveau, non pas sur le modèle de la chenille, mais sur un modèle plus perfectionné. Et quand tombe la peau, rigide et sèche de la chrysalide, apparaît un brillant papillon.»
    (In «Les insectes» de E.CAUSTIER (agrégé des sciences naturelles) - «Bibliothèque des merveilles», librairie Hachette 1921.)
     
  • «Les chrysalides de papillons de Carol WILLIAMS étaient impressionnantes : il leur avait ouvert une petite fenêtre dans la peau, de telle sorte qu'on voyait battre leur coeur et, si l'on était patient, on pouvait observer de l'intérieur leur métamorphose en papillon. Grâce à cette opération, il avait réuni une dizaine de cocons qui formaient une chaîne et restaient à l'état de chrysalide aussi longtemps qu'il le désirait, car il leur avait ôté la glande sécrétrice qui déclenche la métamorphose. Mais il suffisait d'implanter l'organe sécréteur d'hormones sous la peau du dernier cocon, pour que la métamorphose se déclenche aussitôt et que la chaîne de chrysalides se transforme en une chaîne de papillons. »
    (VON FRISCH, «Le professeur des abeilles», éditions Belin,1987.)
     
  • «Les hormones, molécules semblables à celles qui président à la croissance des êtres humains, jouent un rôle important de déclencheur pour la métamorphose. A leur tour, elles sont mises en branle par l'indicatif codé de l'ADN, ces gênes existent dans chaque cellule.» (Rutherford PLATT, voir bibliographie)
     
  • «Chez les insectes subissant des métamorphoses complètes, les cellules qui forment les tissus adultes sont déjà présents dans le corps des larves, sous forme de plaques appelées les disques imaginaux»... «Les tissus de la larve subissent une mue et son détruits au stade de la nymphe, et l' imago se développe largement à partir de petits ensembles cellulaires, les disques imaginaux.» ( S.J.GOULD, voir bibliographie)
     
  • Les recherches ont montré l'influence de la «pars intercerebralis» du système nerveux central, située entre les lobes optiques et le protocérébrum, ainsi que l'harmonieux effet d'antagonisme qui existe entre l'hormone de mue et l'hormone dite «juvénile». Leur action conjuguée provoque les mues larvaires ; l'action isolée de la première déclenche automatiquement la métamorphose.
    Hormone adénotrope située dans «Pars intercerebralis», stimule et contrôle l'action des centres hormonaux ; L'hormone de mue ou de transformation (cedysone) située dans les glandes prothoraciques ou abdominales, «Corpora allata», empêche une métamorphose prématurée et maintient les caractères larvaires ; l'hormone de développement (Williams-1947) située dans «Corpora cardiaca», rompt la diapause nymphale (éclosion de l'imago).
    (Guy MATHOT, voir bibliographie)
     
  • C'est SWAMMERDAM qui, dans une sensationnelle découverte, démontra que les organes essentiels du futur papillon préexistent déjà dans le corps de la chenille adulte.

    Voir aussi la page "la chrysalide évolution"


Lorsque l'imago est né, la chrysalide reste pratiquement intacte.
L'imago s'extrait par le sommet.

Papilio-machaon/chrono1560_1

Voir aussi les deux vidéos du passage de la ceinture
et de la transformation en chrysalide

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:10
La chrysalide non encore complètement débarrassée de la peau de la chenille.

La chrysalide non encore complètement débarrassée de la peau de la chenille.

La chrysalide, évolution intérieure
 

Le grand froid est bénéfique pour la diapause en chrysalide.La durée nécessaire de la diapause peut être soit fixée préalablement par voie héréditaire, soit déterminée par les conditions climatiques ou les deux ensembles.
  •  
  • Pour s'aérer, la petite chenille sur le fenouil détache son prothorax du support et essaie de trouver de l'ombre.
     
  • Les chenilles s'alimentent au crépuscule, ou la nuit si la température est clémente, et au matin quand le soleil commence à réchauffer l'air si le thermomètre a trop baissé (10°/16°). Dans la journée, elles restent immobiles sur une tige.
     
  • La chenille de Papilio machaon est polyphage, c'est-à-dire qu'elle mange des plantes de diverses familles, en l'occurrence les ombélifères et les rutacées ( rue fétide)
     
  • Quand elles partent se fixer pour la nymphose les chenilles s'immobilisent complétement au moindre attouchement, à la moindre vibration, ce qui n'est pas le cas hors de cette période. C'est de la défense passive ( voir mimétisme )
  • Les chrysalides d'été sont vertes et celles qui doivent hiverner sont brunes, enfin logiquement...
  • T.W.Wood (naturaliste) 1839. a montré que la chrysalide présentait une coloration correspondant à la couleur du support, la peau de la chrysalide étant photographiquement sensible au support.
Papilio-machaon/chrono182_1
La chrysalide juste avant la naissance de l'imago ;
on remarque les dessins des ailes par transparence.
Les chrysalides, anguleuses, mesurent 25 mm x 10 mm.

Les insectes à l'état de larves, de pupes ou de nymphes (chrysalides),
ont la faculté de surmonter les rigueurs de l'hiver et de subir des températures qui seraient cette fois fatales aux vertébrés, particulièrement aux espèces à sang chaud.
La diapause de la chrysalide :
Arrêt momentané du développement de l'oeuf, de la larve ou de la nymphe ou période de vie léthargique de l'adulte en attendant des conditions plus clémentes, la diapause des insectes et un des phénomènes d'adaptation au milieu les plus élaborés. Déclenchée par la diminution des jours et levée par un passage au froid, la diapause, comme la plupart des mécanismes biologiques, est contrôlée par les hormones.
La diapause est déclenchée par la photopériode, c'est-à-dire, la durée relative des jours et des nuits, la période de lumière et d'obscurité : la diapause est une conséquence du changement de la durée de la phase diurne quotidienne perçue par l'insecte.
Lorsque l'insecte a passé quelques jours au froid la diapause est levée mais, son développement ne reprend que si la température ambiante est suffisante. Des chrysalides en diapause, rentrée au chaud en fin d'hiver,se développent car la diapause a été levée par le froid de l'hiver et le développement reprend car la température est suffisante. A l'extérieur, pour poursuivre son développement, la chrysalide doit attendre des températures clémentes au début du mois de mai, ou avril suivant la région"
Bernard MAUCHAMPS , in "Insectes" - OPIE -nr. 69 - 1988 -
  • Les chrysalides en diapause dans leur biotope normal tendant toujours à être brunes quelque soit la couleur du fond. En août et septembre ce constat peut nous dire si le futur imago sera pour l'année ou hibernera sous forme de chrysalide.

Que se passe-t-il à l'intérieur de la chrysalide ? Ils nous le disent :
  • La chrysalide est le siège d'extraordinaires réorganisations biologiques au cours desquelles le squelette primitif se détériore, alors que les cellules élaborent de manière programmée la structure du futur insecte. Trois hormones sont impliquées dans les mues et la métamorphose, ce sont l'hormone juvénile et deux molécules d'Ecdysone.
    Les "bourgeons imaginatifs" dont les gènes, longtemps dormants, s'éveillent et donnent aux cellules leurs instructions métaboliques, puisent les éléments nutritifs nécessaires dans la bouillie environnante. Tout se passe comme si le stade larvaire avait eu pour but principal d'amasser des principes essentiels au fonctionnement des cellules dormantes qui bâtiront l'adulte, suivent un programme inscrit dans les gènes des chromosomes que forme l' ADN. ( Pierre DOUZOU )

    Les transformations qui s'accomplissent à l'intérieur de la chrysalide sont extraordinaires, peut-être encore plus surprenantes encore que les transformations qu'elle subit extérieurement. Depuis quelque temps déjà, une déchirure a commencé à se produire dans les tissus internes ; d'autre part, des cellules prolifèrent qui sont comparables aux globules blancs sanguins ; elles dévorent la plupart des organes qui appartiennent à la chenille, les réduisant en une sorte de bouillie liquide. Parmi les changements internes qui s'opèrent dans la chrysalide, tous ne sont pas connus ; leur aspect physiologique même demeure mystérieux. On affirme cependant qu'après l'action des phagocytes, il ne reste rien des éléments cellulaires composant les tissus hypodermiques des quatre premiers segments, les voies respiratoires, les muscles, les corps graisseux et les nerfs périphériques. Tous ces tissus sont réduits en bouillie.
    Au moment où se produit cette transformation, Les cellules de l'intestin moyen se groupent pour former une masse centrale. Un peu plus tard, de nouveaux tissus se forment, provenant en partie de ce magma central de l'intestin, en partie de la prolifération de corpuscules spéciaux. Les nouveaux tissus ne semblent donc présenter aucune filiation directe avec les anciens tissus de la chenille. Ayant perdu sa forme, ses organes et ses habitudes, on peut dire que l'embryon est mort ; puis, d'une façon très mystérieuse, il renaît sous une forme entièrement différente, qui trouvera son expression dans un genre de vie tout à fait nouveau.

    Extrait de " Énigmes de la nature " : de E.L.GRANT WATSON (voir bibliographie).

     
  • "A l'intérieur d'une chrysalide de papillon, les organes de la chenille se désagrègent comme de la mie de pain dans un potage brûlant. Guidées par les instructions de l'ADN quelques unes des cellules en désarroi se rassemblent en d'autres points de l'organisme, où elles fusionnent en groupes qui deviennent finalement des organes d'un papillon. Tout se passe comme si certaines partie de l'animal avaient été hachées, "cuisinées" et reconstituées d'une nouvelle façon. La métamorphose produit un adulte doté d'organes sexuels, alors que, sous sa première forme, l'animal, ou larve, est ordinairement asexué et ne fait rein d'autre que manger et grossir" ( in "selection du "Reader's Digest", avril 1971)

"Le déclenchement de la métamorphose résulte de l'interaction de deux facteurs hormonaux, l'hormone de mue et l'hormone juvénile, dont la sécrétion est placée sous le contrôle du cerveau.

La neurohormone, sécrétée par les cellules de la "intercerebralis" du cerveau et stimulant la synthèse de l'hormone de mue dans la glande de mue a été isolée sous forme purifiée en 1986 par une équipe de chercheurs japonais ; il s'agit d'un peptide dont on a pu déterminer la séquence d'acides aminés, séquence remarquablement proche de celle de l'insuline des mammifères.

Comment se déclenche la sécrétion de cette hormone ? C'est un problème encore mal connu. Le cerveau centralise de très nombreuses informations issues à la fois de l'animal et du milieu dans lequel il vit. La température, la durée de l'éclairement, la qualité des aliments, etc... sont des paramètres importants pour le développement des insectes. Chez la piéride du chou, par exemple (1), la diminution de la longueur du jour à l'automne, perçue par les jeunes chenilles, va provoquer un arrêt de la sécrétion de neurohormones au début du stade nymphal : la glande de mue n'est donc pas stimulée, l'hormone de mue n'est pas produite et la métamorphose est différée jusqu'au printemps suivant. Ce blocage du développement, appelée diapause, représente une réponse adaptative aux conditions de l'environnement.

Une chrysalide ramassée en automne dans la nature et maintenue artificiellement à une température "printanière" de 20° ne se développe pas. Sa métamorphose, déclenchée par la réactivation de son système endocrinien ne s'effectuera qu'après un séjour au froid durant plusieurs mois. "(2)

In "Science et vie" Hors série "fabuleux insectes" 1987

------------------------------------------------------------------------------

1 - La piéride ou Papilio machaon

2 - Je reste perplexe : avant de m'intéresser de près à l'entomologie j'avais trouvé un jour d'automne une chenille de Papilio machaon sur la pelouse de mon lieu de travail.
Je l'avais mise dans une boîte et placée dans mon bureau. Elle s'était mise en chrysalide dans la boite et l'imago était né en plein mois de février.

 
Papilio-machaon/chrono183_1
Différentes couleurs de chrysalides (polychromes).Il manque le gris-noir.
Logiquement, la couleur de la chrysalide est en mimétisme
(homochromie) avec le support....
 

HOMOCHROMIE

VERNE explique l'homochromie des insectes, sans faire venir ni finalisme hypothétique, ni chromotropisme dont on a aucune preuve. Les variations de teintes s'expliqueraient par la seule variation de la mélanogénèse ; les autres pigments étant introduits avec la nourriture. Lorsque les larves se trouvent sur un feuillage au moment de la métamorphose, leurs téguments ne présentent pas de formation de mélanine, mais il se fixe à leur niveau un pigment vert, peut-être dérivé de la chlorophylle, d'où teinte verte.
Sur un fond qui favorise la mélanogénèse, les chrysalides seront noires. S'il existe dans leurs téguments un pigment vert, il sera masqué par la mélanine.
Enfin, si les larves se trouvent au moment de leur métamorphose sur un mur blanc, il n'y aura pas mélanogénèse et, soit par réaction des tissus, soit par absence ou trop faible quantité de chlorophylle alimentaire à ce moment, il n'y aura pas fixation de pigment vert dans les téguments, d'où coloration claire.
Les téguments de l'insecte ont la teinte du milieu où ils se trouve au moment de la métamorphose. En aucun cas ce n'est la teinte d'un milieu qui attire un insecte vers lui.
(Docteur DELAGE in " coloration et pigments chez les insectes" 1931)
 
 
La plupart du temps,
la chrysalide est verte pour
se confondre avec le feuillage. Celle-ci vient d'être terminée et porte encore un peu de jaune.
Papilio-machaon/chrono2479_1.
 
Papilio-machaon/chrono184_1
L'adaptation mimétique au support par la chenille avant
que la chrysalide soit formée est influencée par la coloration
générale du fond, mais ce n'est pas toujours le cas.
 
 
L'activité dans la chrysalide :
Enzymes clés du cycle du glyoxylate, isocitrate lyase et la malate synthase, ont été identifiés en chrysalides du papillon Papilio machaon L. L'activité de ces enzymes dans les chrysalides sont 0,056 et 0,108 unité par mg de protéine, la lyase respectively Isocitrate a été purifié par une combinaison de différentes étapes de chromatographie, y compris le fractionnement de sulfate d'ammonium, chromatographie échangeuse d'ions sur DEAE-Toyopearl et le gel de filtration. L'activité spécifique de l'enzyme purifiée était de 5,5 unités par mg de protéine, ce qui correspondait à 98 fois la purification et 6%, suivi enzyme yield. La cinétique de type Michaelis-Menten (k_m pour isocitrate, 1,4 mM) et a été inhibée par le succinate compétitifs (k_i = 1,8 mM) et malate (k_i = 1 mm). L'étude des propriétés physico-chimiques de l'enzyme a montré qu'il est un homodimère avec une sous-unité poids moléculaire de 68 (+ -) 2 kDa et un pH optimal de 7,5 (en tampon Tris-HCl).
Auteur (Faculté de biologie, Université d'Etat de Voronej, Universitetskaya Pl.1, 394693 Voronezh, Russie)

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 12:00

L'oeuf 

"les oeufs des insectes ont une paroi qui est constituée par le chorion doublé intérieurement par la membrane vitelline. Le chorion comprend une couche externe de composition voisine de celle de l'épicuticule, une couche moyenne riche en polyphénols et une couche interne cireuse. Des canaux très fins traversent le chorion et assurent la respiration de l'embryon"

In "les insecticides" de  Roger Dajoz - PUF 1959.  

 
Un petit oeuf jaune contient une magnifique " fleur " !

Le Grand-porte-queue ou Papilio machaon, Swallowtail pour les Anglais, Schwalbenswans pour les Allemands, Makaonfjüril pour les Suèdois et Makaon pour les Espagnols. C'est le plus beau de nos papillons.

Il apparaît en mars-avril avec les lilas, mais plus généralement au mois de mai. Il y a trois générations : celle de printemps, une autre en été et la dernière en automne mais les imagos de celle-ci sortiront de chrysalide au printemps suivant. Pour les cycles complets sur la même année, les dernières naissances ont lieu en août. La génération de chenilles issue de ces papillons passera l'automne et l'hiver sous forme de chrysalide.

Cette année 2004, le premier «Papilio machaon» que j'ai aperçu volait le 12 avril (7° à 6 heure ), le 29 mars en 2003 (10° à 6 heures). Niveau de la mer, «Côte-bleue» (13).

L'évolution en chrysalide de Papilio machaon la plus longue que j'ai enregistrée, de l'automne au printemps suivant a été de 301 jours ; l'évolution en chrysalide la plus courte, en été, de 9 jours et 14 heures (le record). En général, l'évolution la plus courte, en été, se situe entre 11 et 16 jours. Et entre 230 et 264 jours pour la plus longue hivernant. Il y a parfois naturellement des exceptions, comme cette chenille de mon élevage restée 59 jours en chrysalide en été...
Pour les évolutions des chenilles voir les ontogéneses annuelles en fin de rubrique.

 

Papilio-machaon/chrono149_1
L'oeuf de Papilio machaon sur un fenouil.
Quand elle naît, la chenille mange son oeuf comme premiers repas.
 

 

Papilio-machaon/chrono1647_1.
...et en couleurs !
L'oeuf est enduit d'une matière gluante, insoluble dans l'eau
qui le maintient au support

Copyright photo Laurent VINDRAS.

     oeuf-de-PM----05.05.2014.JPG


Petite planète, l'oeuf de Papilio machaon collé sur une tige. Un millimètre environ. Son enveloppe s'appelle chorion. La chenille naîtra au bout de 7 à 8 jours et mangera pour commencer les réserves de son oeuf. Période assez critique car elle est menacée par les fourmis, punaises, araignées qui hantent le plant de fenouil.
Les oeufs de certains papillons peuvent supporter des variations de température de l'ordre de - 80 degrés à + 60 degrés et ne se brisent pas sous des instruments tranchants. (G.MATHOT)
De -50 à - 60 pour Papilio Machaon (A.MOREL)

Les chenilles de Papilio machaon vivent sur les ombellifères : carotte cultivée (sans pesticide), carottes sauvages (Docus carotte), fenouil (surtout en Provence), persil, Peucédan des marais, l' angélique, Citrus en orient, et sur la rue fétide ( Rutacées ). choisya.
 

   Éclosion chenille 

Papilio-machaon/chrono151_1.
La toute jeune chenille prise en contre-jour : on voit des poils qui la recouvrent.
Grossie x fois et pratiquement à la naissance. On remarque que la chenille est poilue...

Une autre :
Oeuf pondu le 26 avril 2010 à 13 heures, chenille photographiée le 12 mai
soit 16 jours après la ponte.
 5 millimètres juste.

Pour consolider sa fixation au support la petite chenille tisse un petit fil de soie en cas de chute ce que j'ai constaté sur une tombée sur le bord du vase de mes observations en élevage.

 

Papilio-machaon/chrono2070_1.
Papilio-machaon/chrono153_1.
Mais quand je serai grande je serai jolie !
/Papilio-machaon/chrono154_1
 
C'est MALPIGHI qui décrivit et représenta les différents appareils organiques de la chenille et du papillon ( 1628 - 1694 )
Charles BONNET de Genève, philosophe et naturaliste, a fait des expériences sur la respiration des chenilles et sur les appendices de ces insectes.
La chenille de Papilio machaon à 5 jours de sa naissance grignote l'enveloppe (chorion) de son oeuf pour parer au plus pressé.

La chenille de Papilio machaon à 5 jours de sa naissance grignote l'enveloppe (chorion) de son oeuf pour parer au plus pressé.

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 11:50
Nymphose
 
D'abord une position adéquate sur un support
 
Sur cette photo,
la chenille vient à peine de se fixer au support, les fausses pattes repliées sous la tête. La fausse patte anale est fixée...
/Papilio-machaon/chrono2323_1

Sur cet autre cliché
(phase suivante sur une autre chenille)
la larve a passé une ceinture entre le 5 eme et le 6 eme. segment.
Je n'ai jamais observé la façon dont elle s'y prenait pour enfiler la ceinture !
C'est une attache souple et robuste.
Elle attend dans cette position l'heure de la transformation en chrysalide...
Papilio-machaon/chrono2324_1

Dans la majorité des cas, la chenille reste dans cette position environ 24 heures ( voir les ontogenèses). Elle peut aussi se suspendre horizontalement mais sa position préférée est la verticale. A l'intérieur de son enveloppe, à la consistance du papier et d'une épaisseur de quelques fractions de millimètre, le futur imago est bien à l'abri pour supporter les intempéries et le froid de l'hiver. Le seul danger réside dans l'éventuelle présence de fourmis rouges qui réussissent à percer la paroi et à dévorer son contenu. J'en ai été le témoin à plusieurs reprises.

Les chenilles de Papilio machaon possèdent un phototropisme positif : lorsque la cage est à l'ombre et que sonne l'heure de la nymphose, elles se plaçent du côté de la cage le plus lumineux, c'est-à-dire, en général, du côté où l'intensité lumineuse la plus forte est due à la réverbération du soleil.

La plupart du temps c'est dans la soirée ou la nuit que la chenille se transforme en chrysalide. Je vous invite à me suivre.

Que devient le cerveau de la chenille qui se transforme en papillon ?
Question de Sylvie Salvador de Castanet-Tolosan (31) à la revue "science et vie" avril 2020.

"Il n'est pas détruit et formé à nouveau mais profondément remodelé à partir de l'existant - Certains neurones lors du passage de la vie larvaire  à la vie adulte ; d'autres modifient leur forme, leurs connexions, et même leurs propriétés, pour se mettre au service d'une nouvelle fonction, comme le contrôle des ailes. Enfin certains neurones se maintiennent à un stade embryonnaire, appelé neuroblaste, jusqu'à la métamorphose. A noter qu'en dépit de ce bouleversement , le papillon semble conserver des "souvenirs" de la vie larvaire. On ne sait pas si ce phénomène est dû à une vraie mémorisation ou à un processus sensoriel, par exemple à une augmentation de la sensibilité à une odeur, l'adulte revient pondre sur la plante sur laquelle il a éclos en tant que chenille"

Claudio Lazzari, chercheur à l'institut de recherche sur la biologie de l'insecte du CNRS, université de Tours.
In revue "science et vie" avril 2020  - nr. 1231

Partager cet article

Repost0
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 11:40
Chenille de "Papilio machaon" sur son brin de fenouil.

Chenille de "Papilio machaon" sur son brin de fenouil.

Spécial chenilles
/Papilio-machaon/chrono1131_1.j

Pas mauvais du tout ce fenouil !
"Violette" se restaure.
Remarquez ses fausses-pattes qui maintiennent la fine tige. 

Le travail mène à la richesse.
Pauvres poètes, travaillons !
La chenille en peinant sans cesse
Devient le riche papillon.

G. APOLLINAIRE     

 
"Chez les insectes à corps mou, comme les chenilles, la cuticule sert également de squelette externe. Mais si on pique une chenille, le sang s'écoule, son corps s'affaisse et la cuticule devient tout à fait flasque. La peau molle ne peut servir de squelette qu'autant qu'elle est maintenue ferme et tendue par la pression interne du sang " (V.B.WIGGLESWORTH)
 
/Papilio-machaon/chrono1137_1
La tête vue de face. Un masque guerrier pour une placide chenille !
 
Le saviez-vous ?
Une chenille de Papilio machaon se déplace à la vitesse de 75 centimètres
à la minute, soit 45 mètres à l'heure, soit encore 0,045 km/h.
Naturellement, cette vitesse peut varier de quelques centimètres !
Vitesse mesurée sur une chenille à maturité
et en alerte pour partance pour la nymphose.
(15.09)
 
Papilio-machaon/chrono217_1.

Des couleurs bien différentes pour des chenilles de Papilio machaon
de la quatrième série de l'ontogénèse 2005.
Pensée : la noire et blanche.
Violette : la jaune.(imago né mais non observé)
"Pensée" est né le 23.08.2005. Coloration de l'imago normale.
 
Papilio-machaon/chrono2547_1
Chenille de Papilio machaon sur rue fétide (Ruta graveolens) - juin -
 
 
  • La chenille de " Papilio machaon " est, normalement, verte avec des anneaux noirs piqués de taches rouges assez voyantes. Ce n'est pas la perfection comme mimétisme sur la plante verte. Quand on en a l'habitude (et vous pensez, les oiseaux !), on repère tout de suite la chenille sur son support, même si elle n'est pas grosse. Des points jaunes auraient été plus adéquats. Mais sans doute que son osmétérium (voir page spéciale) et l'expulsion de son liquide suffisent à décourager les petits prédateurs... 
     
  • "Les larves (ici les chenilles) sont des machines construites en vue de l'alimentation, et les imagos sont des systèmes dont la finalité est la reproduction....en allouant les différentes fonctions, parfois contradictoires, de l'alimentation et de la reproduction à des stades successifs du cycle vital, les insectes à métamorphose complète ont atteint une division du travail qui permet une adaptation plus fine de chacune des activités." - "En allouant les différentes fonctions, parfois contradictoires de l'alimentation et de la reproduction à des stades successifs du cycle vital, les insectes à métamorphose complète on atteint une division du travail qui permet une adaptation plus fine de chacune des activités" (S.J.GOULD, voir bibliographie) 
     
  • "Larve et adulte sont hautement spécialisés chacun dans son genre, et, pour le moment, l'on ne peut concevoir comment s'est réalisée, dans la suite des âges, cette double adaptation divergente. " (Jean ROSTAND, voir biblio)
 
Papilio-machaon/chrono1281_1
Aux premiers instants de sa position de nymphose
 
Peintures abstraites de Maître Papilio machaon, plus connu sous le nom de "Grand-porte-pinceau" dans le Midi, moins dans la capitale
Papilio-machaon/chrono1813_1
La robe de ma chenille
Papilio-machaon/chrono1814_1
 
Système nerveux d'une chenille, d'après J-H.FABRE
Papilio-machaon/chrono2625_1.
 
Septembre : les fenouils sont fanés et les chenilles se rabattent sur les fleurs qui vont faire les graines.
Les femelles retardataires pondent aussi sur les ombelles !

Remarquez le pollen sur la tête.
09.09.2013 - Marignane -
Papilio-machaon/chrono2928_1
 
Papilio-machaon/chrono203_1
 
Les jeunes chenilles sont des acrobates. Elles s'aventurent sur l'extrémité des folioles du fenouil en les faisant ployer, retenues par leur pattes ventouses qui enserrent la tige. Parfois, mais rarement, elles tombent. Pas de danger si le plant est touffu, elles le retrouvent. Les chenilles supportent très bien les intempéries, pluie ou vent, même quand elles sont très jeunes.
 
A savoir


«On sait depuis peu que Papilio machaon Oberthür est une espèce distincte des régions subdésertiques d' Afrique du Nord (où le machaon vit plus prés des côtes). C'est élégant papillon au vol puissant migre volontiers, et on l'observe en haute montagne où il passe les cols. Dans nos régions, il fréquente les friches, les talus et les jardins fleuris, où sa chenille se développe sur la carotte ou le fenouil. Le Porte-queue corse, P. hospiton Gené, dont la «queue» des ailes postérieures est plus courte, ne vit qu'en Corse et en Sardaigne, il évoque un peu les formes himalayennes du Machaon.»
NDLR : il existe donc quatre formes de Papilio : Papilio machaon, Papilio alexanor, Papilio hospiton (Corse) et Papilio machaon Oberthür.  «Le guide entomologique », Patrice LERAUT, 2003. 

 
Crunch, crunch, crunch, crunch....
Papilio-machaon/chrono205_1 Papilio-machaon/papilio-chrono2666_1
Chenille dévorant une feuille de rue fétide (ruta graveolens)  
Ocelles - plaque épicraniale - pattes.

Ocelles - plaque épicraniale - pattes.

Partager cet article

Repost0

BALADES ENTOMOLOGIQUES


Description : Macrophotos, observations et études sur quelques insectes de Provence.

Partager ce Blog
Retour à la page d'accueil
Contact

 

Recherche

COPYRIGHT

https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/Divers/copyright3.gif  Le téléchargement de tout ou partie des textes, images, sons, photographies, données, marques et tout autre élément qui y sont contenus est autorisé à des fins strictement privés ou dans un cadre scolaire et pour un usage non commercial. Toute utilisation, diffusion, reproduction, commercialisation, et représentation, totale ou partielle, d'éléments du site à d'autres fins est subordonnée à l'autorisation préalable de l'auteur. Merci.

Pierre-Jean BERNARD

 

ALBUMS PHOTOS

 

Album 1

https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/dasypoda-hirtipes-1.jpg

Album 3
https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/3/Tircis-pararge-aegeria-aegeria-sur-ceanothus-11.04.JPG

Album 4

https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/4/clairon-des-abeilles-10.07.JPG

Album 5
https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/5/08.09-PM-mangeant-bouton-fenouil---pollen.JPG

Un clic sur image
pour voir les albums

 Album 6https://image.over-blog.com/Lsx2HhQ9Vqvcq2MsVT_EiiGUt54=/filters:no_upscale()/image%2F1206169%2F20201215%2Fob_3e592e_hymenoptere-poliste-dominula-femelle.jpg