Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2021 1 29 /03 /mars /2021 09:18

Mammilaria vetula ssp gracilis : (il n'existe pas de nom vernaculaire)

"vetula" dérivé du latin signifiant "assez vieux"
"gracilis" du latin "gracilis" = grêle.

Mammilaria vetula ssp gracilis
Mammilaria vetula ssp gracilis
Mammilaria vetula ssp gracilis

Il y a une quinzaine d'années (sic) que j'ai planté cette cactée dans un pot en terre cuite de 20 cm de diamètre, autant dire pas très spacieux.
Elle continue à pousser et de temps en temps me donne des fleurs !
C'est devenu un bonsaï. J'ai mis très peu d'engrais ni d'entretien suivi, oubliée quoi.
Maintenant, agréablement surpris, je la dorlote.
Elle mesure 15 cm environ de haut en mamelons cylindriques groupées et serrés (mamelons ou tubercules). 

Incroyable !

Pousses cylindriques  très nombreuses et serrées. 

Pour la repiquer il suffit de détacher un mamelon cylindrique et de le mettre en terre, il prendra sans problème.
Les mamelons sont très fragiles et se détachent si on secoue un peu le pot en le manipulant.
Certains mamelons, tombés sur la terre du pot, prennent racine tout seul ! 
Elle passe l'hiver dans la maison et je la sors aux premiers beaux jours dans un lieu mi-ombre et mi-soleil, mais pas en plein soleil continuellement.
 
Si une personne plus compétente que moi dans les cactées peut m'expliquer son endurance et  sa résistance au confinement (lol), c'est avec plaisir que je recevrais ses explications. merci.

 

Partager cet article

Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 06:53

Article complété le 25.03 - observation toujours en cours... à suivre.

Mon prunéolier est stabilisé à 2m 50 de hauteur pour un peu masquer la façade nue de mon sympathique voisin.
Mon prunéolier est stabilisé à 2m 50 de hauteur pour un peu masquer la façade nue de mon sympathique voisin.

Mon prunéolier est stabilisé à 2m 50 de hauteur pour un peu masquer la façade nue de mon sympathique voisin.

  • Le prunier sauvagePrunus domestica subsp. insititia (syn. Prunus insititia) est un arbre qui pousse spontanément dans la nature tant en Europe occidentale qu’en Turquie voire plus à l’est encore.
    On le trouve dans les bois et les haies, les friches agricoles, les terrains vagues, formant des fourrés inextricables et souvent épineux (ce ne sont pas de vraies épines, plutôt des rameaux dégénérés).
    Il est également appelé “prunier de Damas”, “prunéolier” ou encore “prunier crèque”.
    Ses fruits sont plus petits, de 2 à 3 cm de diamètre, sucrés, légèrement âpres. De couleur bleu-noir, ils ont une chair qui adhère au noyau.

     
  • Le prunéolier insititia est un arbre parfois épineux, hexaploïde, qui drageonne beaucoup et peut former des fourrés.
    Il porte de petits fruits, de 2-3 cm, subglobuleux, sucrés, agréables, quoiqu'un peu âpres.
    Les jeunes rameaux sont pubescents et veloutés.

Source : gammvert.

Le prunelier domestica insitia peut former une haie infranchissable abondamment fleurie au printemps. Par-ci, par-là, il possède quelques longues épines noires ou brunes-foncées, très isolées, de 4 à 5 cms  à la base d'un rameau. 

 
Vous pouvez la stabiliser entre 1m 50  et 2 mètres de hauteur et la tailler à l'automne pour qu'elle donne beaucoup de fleurs très appréciées des butineurs et des oiseaux.
Il possède des propriétés laxatives.

Mon prunelier domestica insitia.  ​​​​​​​Je l'avais trouvé il y a une dizaine d'années dans un ravin au bord d'une route, il faisait quelques centimètres au pied d'un adulte.

Mon prunelier domestica insitia.  ​​​​​​​Je l'avais trouvé il y a une dizaine d'années dans un ravin au bord d'une route, il faisait quelques centimètres au pied d'un adulte.

Sur l'arbre, les fleurs sont groupées en un bouquet de 7 fleurs. Ce qui m'inciterait à le baptiser "le prunier aux 7 fleurs" !

Sur l'arbre, les fleurs sont groupées en un bouquet de 7 fleurs. Ce qui m'inciterait à le baptiser "le prunier aux 7 fleurs" !

La floraison est très longue et les fleurs sont épanouies de nuit comme de jour.
Dans le cas présenté ici, l'arbre a fleuri fin février et il est toujours complètement en fleurs ce jour 25.03.2021... il conviendra donc que je note la date à laquelle la floraison sera totalement terminée et que débuteront les fruits...

Floraison terminée le 02.04.2021, c'est-à-dire après un bon mois.

Un autre prunus sauvage, le prunellier épineux en haie - mars -

Un autre prunus sauvage, le prunellier épineux en haie - mars -

Prunellier -planche descriptive
Prunellier

Prunellier ou épine noire. (fichier Commons : "96_Prunus_spinosa_L") (domaine public) - Masclef Amédée, Atlas des plantes de France, 1891

Partager cet article

Repost1
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 09:09


Schefflera actinophylla est un arbre de la famille des Araliacea.
Il est originaire de la forêt pluviale et de la forêt galerie d'Australie,
de Nouvelle-Guinée et de Java.

En raison de la forme de son feuillage, il est parfois appelé Arbre ombrelle à l'île de la Réunion et à Tahiti on l'appelle Arbre pieuvre. (wikipedia)

 ********************************************************

Il y a quelques années on avait offert à ma femme cette plante. Je l'ai mise en pot et placée contre le mur de la maison pour masquer un peu la climatisation.
Depuis, une racine est sortie sous le pot et s'est incrustée dans une fente du mur et la plante continue à pousser.
Elle résiste à l'hiver (maxi reçu moins 3°). Elle fait de drôles de grappes de fleurs serrées en été (donc maintenant, maxi reçu plus 40°).
En certaines périodes chaudes quelques feuilles jaunissent avec des fourmis qui parcourent le feuillage parce que les feuilles suintent un peu ***
Elle n'aime pas trop l'eau car je ne l'arrose pratiquement jamais et elle se porte bien.  Elle est orientée Ouest et ne reçoit le soleil que quelques heures le matin hiver comme été.
Je ne mets que très rarement un peu d'engrais ou de compost. Elle doit se nourrir sous les fondations de la maison ! 😄


*** Le produit est celui que rejettent les pucerons après avoir absorbé la sève.
Et d'ailleurs, ce "miellat" qui tapisse les feuilles et forme des gouttelettes tombent aussi au sol.
D'où la présence des fourmis sur les feuilles.

SCHEFFLERA ARBORICOLA - Plante ombelle - Un cas au jardin !
SCHEFFLERA ARBORICOLA - Plante ombelle - Un cas au jardin !
Les fleurs à cinq pétales sont microscopiques et donnent des baies (photo) en septembre. La feuille rouge est une feuille de platane tombée !

Les fleurs à cinq pétales sont microscopiques et donnent des baies (photo) en septembre. La feuille rouge est une feuille de platane tombée !

Partager cet article

Repost0
26 août 2019 1 26 /08 /août /2019 00:35

Ma CRASSULA OVATA 70 cm de diamètre et 60 cm de hauteur,  âgée d'une quinzaine d'années à partir d'une bouture de 6 cm.
Tronc principal 5 cm de diamètre aujourd'hui (photo 15.01.2020) smiley yes
rempotée le 21.09.2020 -

Grassulata ovata et ses fleurs groupées qui durent longtemps (bouquet 4 cms - fleur 1 cm)
Grassulata ovata et ses fleurs groupées qui durent longtemps (bouquet 4 cms - fleur 1 cm)

Grassulata ovata et ses fleurs groupées qui durent longtemps (bouquet 4 cms - fleur 1 cm)

Par expérience : cette plante n'aime pas le grand soleil, surtout en été. Il faut la conduire dans un lieu chaud au jardin, à l'abri et à l'ombre, juste caressée par le soleil de temps en temps.
Au soleil en hiver avec un voile lors de basses températures mais qu'elle supporte mieux que l'astre du jour. 

Ses feuilles sont fragiles à la manipulation. Très peu d'arrosage, la pluie estivale suffit de temps en temps. Arrosage tout de même si sécheresse et canicule.

Elle est maintenant à l'étroit et demande un rempotage, elle est en bonzaï ! heart 
Je n'ai jamais mis d'engrais si ce n'est qu'un peu de terreau en surface.
Ses racines s'enroulent dans le pot et elle fabrique elle-même sa nourriture, mais j'ignore par quel processus depuis 15 ans !surprise

Elle a quelques petites fleurs depuis décembre 2019.

Arbre de Jade (Crassula ovata syn. Crassula argentea, Crassula arborescens, Crassula portulacea) est une plante grasse succulente au port arbustif et au feuillage persistant, qui peut être taillée en bonsaï.
Elle est très ramifiée avec des tiges charnues épaisses portant des petites feuilles mesurant de 2 à 4cm de longueur, elliptiques et lustrées, parfois bordées de rouge. Les feuilles très épaisses stockent l’eau, permettant de limiter les arrosages. 

https://jardinage.lemonde.fr/

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 01:03


La grande tulipe rouge

J'ai trouvé très insolite ce texte extrait du livre "l'histoire des fleurs" de Lucien Guyot et Pierre Gibassier - éditions PUF 1961.
Je vais en faire profiter les nombreux amateurs de plantes à bulbe.

La tulipe rouge - liliaceae - cotée en bourse !

"En Hollande on créa des fonctionnaires, les "notaires de tulipes", pour réglementer ce commerce après une spéculation effrénée qui, de 1634 à 1637, ne peut se comparer qu'à la folie dont serons saisis les gens de toutes conditions qui, au siècle suivant, sous la Régence de Philippe d'Orléans, spéculerons sur les actions de la Compagnie des Indes. Les "fous tulipiers" engageaient tous leurs biens.
Certains oignons atteignirent un prix fantastique.

Un "Amiral Van der Eyck" se vendit 1260 florins, un "Amiral Lieskens" plus de 4000, un "Semper augustus" 5500 (soit 12.000 francs de l'époque). En 1636, il n'en restait de ce dernier que deux pieds : l'un à harlem et l'autre à Amsterdam ; on offrit pour le premier 12 acres (soit 486 ares) de bon terrain, pour le deuxième 4600 florins et un carrosse attelé de deux chevaux complètement harnachés. Un oignon du "Vice-Roi" fut payé 13.400 francs.

Mais ces excès ne se limitaient pas à la Hollande. À Lille (ville flamande à l'époque) une brasserie estimée 30.000 francs fut cédée en échange d'un seul oignon de tulipe dont la variété fut très grande au XVII e. siècle et donna lieu à un véritable agiotage ; un oignon de la variété "Mère brune" fut donné en échange d'un moulin, et un amateur donna en dot à sa fille un oignon de la variété "Mariage de ma fille" !

La mode de la tulipe parvint à Paris en 1633 et les dames de l'aristocratie, au lieu de se coiffer avec des pierres précieuses, perles ou diamants, portaient une fleur de tulipe au côté gauche de leur corsage."
 

NDLR : La tulipe est originaire de Turquie, de Perse selon une autre opinion.

Comme une aquarelle : tulipes rouges et autres au jardin (acclimatées) - liliaceae - Du turc tülbend - 16.04.2018 au tôt matin. Voici qui aurait rendu fou les "faux tulipiers" hollandais !
Comme une aquarelle : tulipes rouges et autres au jardin (acclimatées) - liliaceae - Du turc tülbend - 16.04.2018 au tôt matin. Voici qui aurait rendu fou les "faux tulipiers" hollandais !
Comme une aquarelle : tulipes rouges et autres au jardin (acclimatées) - liliaceae - Du turc tülbend - 16.04.2018 au tôt matin. Voici qui aurait rendu fou les "faux tulipiers" hollandais !
Comme une aquarelle : tulipes rouges et autres au jardin (acclimatées) - liliaceae - Du turc tülbend - 16.04.2018 au tôt matin. Voici qui aurait rendu fou les "faux tulipiers" hollandais !

Comme une aquarelle : tulipes rouges et autres au jardin (acclimatées) - liliaceae - Du turc tülbend - 16.04.2018 au tôt matin. Voici qui aurait rendu fou les "faux tulipiers" hollandais !

"En 1636, les oignons à fleurs se négocient comme des actions, on les traite en Bourse, à fin de mois ou à trois mois. Une fleur appelée "Semper Augustus" est vendue 4600 florins plus un carrosse neuf attelé de deux chevaux.
La même année un oignon est échangé contre douze arpents de terre."
 
Maurice Rheims "les collectionneurs" - 1981 Ramsay.
Géométrie ! La pervenche - mars -

Géométrie ! La pervenche - mars -

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 01:00

Une histoire de pins pignon (pins parasol) !

Dans les années 1990 j'avais planté des jeunes pousses (10 cm) de pins pignon dans la colline de mon village pour fixer une petite falaise.
Ils sont devenus beaux et grands (photo 1).

En février 2016 je rangeais les livres de ma bibliothèque et une pigne vieille de cinq ans (photo 2), qui me servait à bloquer des livres, est tombée à terre et sept amandes s'en sont échappées.
Je les ai mises en terre dans un bac et quatre ont germé en avril 2016 (photo 3).

Avec la permission du "conservatoire du littoral" je suis allé les planter dans la colline de la Vesse, commune du Rove (13), le 3 décembre 2016.
En excellent état ce jour 17.02.2017.

À revoir dans 20 ans !

- Les écureuils sont friands de ces amandes.

- Le pin parasol ou pin pignon est un conifère de haute taille, appartenant à la famille des Pinacées.
Il est originaire du pourtour méditerranéen.

1 - Les pins en 2015.

1 - Les pins en 2015.

2 - La pigne et son rôle.
2 - La pigne et son rôle.

2 - La pigne et son rôle.

3 - Les pins pignon germent 04.04.2016 - plantés le 03.12.2015. (20 cm)

3 - Les pins pignon germent 04.04.2016 - plantés le 03.12.2015. (20 cm)

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 00:55

L'arbousier "Arbustus unedo",L'arbre aux fraises - ne pas confondre avec l'argousier "Hippophae rhamnoïdes".

En 1791, Archibald Menzies découvre l'arbousier en Amérique du Nord "Menzies strawberry tree", l'arbre à fraises.

Arbuste méridional qui fleurit en décembre-janvier dans les collines. Dans les lieux ravagés par les incendies il survit grâce aux rejets partant de ses racines. Il possède souvent, comme chez moi, les fleurs nouvelles et les baies en même temps car ces dernières sont très longues à mûrir.
À cette époque par journées ensoleillées, Il est apprécié des bourdons, bourdons terrestres "Bombus terrestris", bourdons des jardins "Bombus agrorum" et bourdons des saussaies "Bombus lucorum".
La récolte du miel de l'arbousier, très amer, a lieu en novembre, il est peu convoité.

Ses baies sont fades et en général ignorées des oiseaux, du moins dans mon biotope car elles tombent toutes au sol sans être mangées. 

Il existe trois espèces d'Arbustus : Arbustus alpina, Arbustus uva-ursinu et Arbustusunedo (ici)

Mon arbousier - hauteur 2 m 50 - bouture prise dans la colline - ses fleurs et sa baie rouge mûre (décembre-janvier)
Mon arbousier - hauteur 2 m 50 - bouture prise dans la colline - ses fleurs et sa baie rouge mûre (décembre-janvier)
Mon arbousier - hauteur 2 m 50 - bouture prise dans la colline - ses fleurs et sa baie rouge mûre (décembre-janvier)

Mon arbousier - hauteur 2 m 50 - bouture prise dans la colline - ses fleurs et sa baie rouge mûre (décembre-janvier)

Bourdon des saussaies "Bombus lucorum" butinant les grelots .

Bourdon des saussaies "Bombus lucorum" butinant les grelots .

Il est la plante-hôte de la chenille du beau papillon Pacha à deux queues "Charaxes jasius" (photo), pas très fréquent. Ses chenilles de la fin de l'été hibernent.  

La chenille du Pacha à deux queues qui vit exclusivement sur l'arbousier ne quitte pas la feuille sur laquelle elle se trouve et y retourne après avoir mangé aux alentours (Chopard) 

Le Pacha à deux queues "Charaxes jasius". Photo Gisèle BARLET.

Le Pacha à deux queues "Charaxes jasius". Photo Gisèle BARLET.

Le théclas de l'arbousier "Callophrys avis". Celui-ci dans mon jardin.

Le théclas de l'arbousier "Callophrys avis". Celui-ci dans mon jardin.

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 11:49

Ci-dessous, quelques photos :  

* Prunellier épineux          * Cactus - Oponce ou figuier de Berbérie

* Coquelicots en nappe     * Triteleia laxa 

L'écorce, les fleurs et les fruits sont astringents et diurétiques.
La chenille du beau papillon flambé, entre autre, vit sur le prunellier épineux.
Il est apprécié de nombreux butineurs.
En mars il neige des pétales (photo) !
Les baies en juillet.

Le prunellier épineux  "Prunus spinosa" fleurit en mars. Les fleurs viennent avant les feuilles et les baies l'été.
Le prunellier épineux  "Prunus spinosa" fleurit en mars. Les fleurs viennent avant les feuilles et les baies l'été.
Le prunellier épineux  "Prunus spinosa" fleurit en mars. Les fleurs viennent avant les feuilles et les baies l'été.

Le prunellier épineux "Prunus spinosa" fleurit en mars. Les fleurs viennent avant les feuilles et les baies l'été.

Dans mon jardin il y a des cactus ! Ouille !

L'Oponce dite figue de Berbérie , acclimatée, a été apportée d'Amérique vers 1735, plante côtoyée par Lamarck  et qui le fit méditer sur la diversité des ordres et des règnes dans le monde vivant (Yves Delange) 

Figue de Berbérie est une appellation rare.
Cette expression n'est par ailleurs recensée dans aucun dictionnaire ni encyclopédie.

Il y avait plus de 10 ans que j'avais planté ce cactus, il a fleuri en mai 2018.

 26 mai 2018 dans mon jardin
 26 mai 2018 dans mon jardin
 26 mai 2018 dans mon jardin
 26 mai 2018 dans mon jardin

26 mai 2018 dans mon jardin

Les grandes fleurs jaunes de la plante grasse vulgairement nommée figuier de Barbarie. 
Les étamines sont au nombre de quelques centaines.
En l'état d'épanouissement, elles sont étalées à peu près à angle droit avec l'axe de la fleur.
Qu'un insecte en passant vienne à les effleurer, qu'un léger choc les ébranle, qu'un nuage intercepte tout à coup la lumière du soleil, et aussitôt elles se relèvent en tumulte entrechoquant leurs anthères d'où vole le pollen, elles se recourbent et se rejoignent en une voûte serrée au-dessus du pistil.
Chaque fois une pluie de pollen tombe sur le stigmate  - Jean-Henri Fabre "la plante" - éditions Privat.1996.

Les coquelicots le long de la voie-ferrée ! Pas-des-Lanciers (13). mai. Le long des voies-ferrées, lorsqu'elles ne sont pas désherbées, abritent beaucoup de plantes intéressantes, voire rares.

Les coquelicots le long de la voie-ferrée ! Pas-des-Lanciers (13). mai. Le long des voies-ferrées, lorsqu'elles ne sont pas désherbées, abritent beaucoup de plantes intéressantes, voire rares.

Triteleia laxa - apparition spontanée dans la prairie au jardin, non plantée 31.05.

Triteleia laxa - apparition spontanée dans la prairie au jardin, non plantée 31.05.

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2015 6 26 /09 /septembre /2015 11:47

La santoline petit cyprès "Santolina chamaecyparissus"

Le liseron "Convolvulus althaeoide"

Les yeux du Christ "Aster amellus"

Coris de Montpellier "Coris monspeliensis"

La lavande aspic "Lavandula latifolia" anciennement L. spica

Genêt  "Cytisus scoparius"

Thym

Laser de France - ombellifère "Laserpitium gallica"

Chardon "Onopordum d'Illyrie"

La saponaire. La saponaire officinale (Saponaria officinalis)

Le pissenlit en graines

Euphorbe characias

Anthémis des teinturiers (Cota tinctoria subsp)

L'azurite "Echinops ritro"

Le genêt

La coronille. Et le zygène de la coronille

La vesce faux-sainfoin

Matricaire fausse-camomille

La vipérine

Le glaïeul d'Illyrie "Gladolius gallaecicus"

Le sedum spectabile

Un beau souci - la symétrie

La rue fétide et le fenouil

Santoline petit-cyprès. Luberon (04) - juin et fin de floraison août.
Santoline petit-cyprès. Luberon (04) - juin et fin de floraison août.
Santoline petit-cyprès. Luberon (04) - juin et fin de floraison août.

Santoline petit-cyprès. Luberon (04) - juin et fin de floraison août.

La santoline petit-cyprès - "Santolina chamaecyparissus" - lieux secs et arides - colline - Luberon (04).  Juillet.

D'une correspondante :
"Il y a plein, plein, de cette plante (marcelas) dans mon village natal ! Les portugais la brûlent dans le feu de la saint Jean le 24 juin. Ensuite les jeunes sautent par dessus des flammes sans jamais se brûler ! Cultures d'autres lieux arides. 
Plus précisément : Le village nommé 6230137 Barroca do Zêzere, fait partie des villages de schiste :  Cova da Beira, au centre du Portugal !"
(Schiizy Bally)
Le liseron " Convolvulus althaeoide" - Dans haie. Le liseron fausse-guimauve ou liseron de Provence est une plante de la famille des Convolvulacées. C'est une plante rampante ou volubile, poilue.

Le liseron " Convolvulus althaeoide" - Dans haie. Le liseron fausse-guimauve ou liseron de Provence est une plante de la famille des Convolvulacées. C'est une plante rampante ou volubile, poilue.

Les yeux du Christ "Aster amellus" - Massif de la Nerthe, commune du Rove (13) - Conservatoire du littoral.

Les yeux du Christ "Aster amellus" - Massif de la Nerthe, commune du Rove (13) - Conservatoire du littoral.

L'Aster amelle ou Marguerite de la Saint-Michel est une plante herbacée de la famille des Asteraceae du genre Aster. 
Nom scientifique : Aster amellus

CORIS DE MONTPELLIER dans la rocaille - Luberon (04) - juillet. Lavande aspic "Lavandula latifolia", anciennement "L. spica" sur le rocher d'une falaise. Il lui faut le minimum vital !
CORIS DE MONTPELLIER dans la rocaille - Luberon (04) - juillet. Lavande aspic "Lavandula latifolia", anciennement "L. spica" sur le rocher d'une falaise. Il lui faut le minimum vital !

CORIS DE MONTPELLIER dans la rocaille - Luberon (04) - juillet. Lavande aspic "Lavandula latifolia", anciennement "L. spica" sur le rocher d'une falaise. Il lui faut le minimum vital !

Le genêt - Piste d'atterrissage pour gros porteurs ! Le genêt contient de la spartéine. Au XV eme siècle le genêt à balais a fait des ravages dans les grandes prairies broutées par les bisons (Middle West)
Le genêt - Piste d'atterrissage pour gros porteurs ! Le genêt contient de la spartéine. Au XV eme siècle le genêt à balais a fait des ravages dans les grandes prairies broutées par les bisons (Middle West)

Le genêt - Piste d'atterrissage pour gros porteurs ! Le genêt contient de la spartéine. Au XV eme siècle le genêt à balais a fait des ravages dans les grandes prairies broutées par les bisons (Middle West)

Genêts, centranthes rouges, thyms, romarins - Massif de la Nerthe - colline du Rove (13) - conservatoire du littoral, un de mes terrains de "chasse" !
Genêts, centranthes rouges, thyms, romarins - Massif de la Nerthe - colline du Rove (13) - conservatoire du littoral, un de mes terrains de "chasse" !

Genêts, centranthes rouges, thyms, romarins - Massif de la Nerthe - colline du Rove (13) - conservatoire du littoral, un de mes terrains de "chasse" !

Bouquet de Laser de France "Laserpitium gallica" (Luberon-04)

Bouquet de Laser de France "Laserpitium gallica" (Luberon-04)

Chardon "Onopordum d'Illyrie" très apprécié des butineurs - H : 1m 50/2 m. Ici un exemplaire introduit au jardin.

Chardon "Onopordum d'Illyrie" très apprécié des butineurs - H : 1m 50/2 m. Ici un exemplaire introduit au jardin.

La saponaire officinale (Saponaria officinalis) est une plante herbacée vivace. Jadis remplacée le savon et la lessive !

La saponaire officinale (Saponaria officinalis) est une plante herbacée vivace. Jadis remplacée le savon et la lessive !

Pissenlit en graines. Il va semer au vent - Euphorbe characias.
Pissenlit en graines. Il va semer au vent - Euphorbe characias.

Pissenlit en graines. Il va semer au vent - Euphorbe characias.

Mars. Euphorbe characias dans la rocaille du jardin (introduite).
Mars. Euphorbe characias dans la rocaille du jardin (introduite).
Mars. Euphorbe characias dans la rocaille du jardin (introduite).

Mars. Euphorbe characias dans la rocaille du jardin (introduite).

L'euphorbe au lait âcre et cuisant rappelle, au dire de Pline l'Ancien, le souvenir d'Euphorbe, médecin de Juba, roi de Numidie. Juba vivait au premier siècle avant J-C et, féru de sciences naturelles, appliquait déjà cette plante (découverte par lui dans les chaînes de l'Atlas) à l'usage médical ; on prétend qu'il donna à ce végétal bienfaisant le nom de son médecin.
Euphorbia est le nom latin de l'euphorbe.

"Euphorbe characias", du grec kharax "pieu, échalas : allusion à la tige ligneuse et haute.

"le nom des fleurs" Guyot / Gibassier - PUF 1960.

L’Euphorbe characias. En Provençal : Lachuscla.
Suivant mes observations, cette plante, l’Euphorbe characias (Jusclo en Provence) a la particularité d’attirer les gros et petit diptères,"Dilophus febrilis" par exemple (photos).
Elle pousse sur des terrains arides et chauds. Son suc blanc est toxique. Elle abrite souvent la chenille du grand papillon Sphinx de l’euphorbe (voir lépidoptères).
L’édifice floral spécifique des euphorbes s’appelle le Cyathium.
La Dorthésie (Dorthesia characias) - Aphidiens - vit sur cette euphorbe.
Lorsqu’on la coupe, il s’écoule un suc blanc laiteux, poisseux et toxique. Jadis, on prenait le suc de l'euphorbe dilué pour éloigner les courtilières. La Dorthésie ( Dorthesia characias )-Aphidiens - vit sur cette euphorbe.
Je visite à l’automne une importante colonie des ces euphorbes implantées sur le versant d’une colline aride du "conservatoire du littoral", plein sud, sur le territoire de la commune de Niolon (13)- Côte Bleue -
Note : Au Yemen, Théodore Monod a récolté la très rare euphorbe "Euphorbia Adenensis" - 1995 -

Les diptères DILOPHUS FEBRILIS ( 5 mm ) sur fleur d'euphorbe characias - Mars - Nom binominal. Dilophus febrilis (Linnaeus, 1758). Dilophus febrilis est une espèce d'insectes diptères nématocères de la famille des Bibionidae.
Les diptères DILOPHUS FEBRILIS ( 5 mm ) sur fleur d'euphorbe characias - Mars - Nom binominal. Dilophus febrilis (Linnaeus, 1758). Dilophus febrilis est une espèce d'insectes diptères nématocères de la famille des Bibionidae.

Les diptères DILOPHUS FEBRILIS ( 5 mm ) sur fleur d'euphorbe characias - Mars - Nom binominal. Dilophus febrilis (Linnaeus, 1758). Dilophus febrilis est une espèce d'insectes diptères nématocères de la famille des Bibionidae.

Anthémis des teinturiers (Cota tinctoria subsp.) - Une plante sauvage devenue rare - août - bord de route - Lubéron (04) - 400 m -

Anthémis des teinturiers (Cota tinctoria subsp.) - Une plante sauvage devenue rare - août - bord de route - Lubéron (04) - 400 m -

Vivace buissonnante compacte et naine, donnant à la mi-été d'abondantes fleurs solitaires jaune vif surplombant une touffe basale de feuilles très découpées.

L'Azurite "Echinops ritro".
L'Azurite "Echinops ritro".
L'Azurite "Echinops ritro".

L'Azurite "Echinops ritro".

L'azurite "Echinops ritro", aussi nommée chardon Rolland ou chardon roulant car ses têtes mûres se détachent et roulent sous le vent pour se disperser.
Les fleurs sont en capitule et les feuilles épineuses, d'où le nom de chardon Rolland qui lui est donné, collines sèches, garrigue.
Plantes très appréciées des butineurs surtout lorsqu'elle commence à se faner, je ne peux pas vous dire pourquoi.
Elle abrite aussi divers orthoptères et coléoptères.

Le genêt et ses fleurs - La mouche,elle , n'est pas assez lourde pour faire fonctionner la pollinisation.
Le genêt et ses fleurs - La mouche,elle , n'est pas assez lourde pour faire fonctionner la pollinisation.

Le genêt et ses fleurs - La mouche,elle , n'est pas assez lourde pour faire fonctionner la pollinisation.

"Nos latitudes sont parfois le théâtre de violences fondées sur la pollinisation. Le cas le plus éloquent est celui du genêt à balai qui, paradoxalement, garde ses organes de reproduction enfermés dans une sorte de bonnet clos inaccessible.
Au-dessus, aguicheur, le genêt agite un grand pétale jaune qui n'intéresse ni les guêpes, ni les abeilles, mais qui attire le bourdon, robuste bétail volant ( gros porteur) qui atterrit (afleurit*) sur ce pétale en prenant appui dessus ; le bonnet cède et laisse apparaître cinq étamines qui, aussitôt, badigeonnent le ventre de l'insecte.
Sot et sans mémoire, le bourdon continue à fourrager à la recherche du nectar inexistant : le bonnet tombe tout à fait et dégage ensuite cinq étamines longues, en crosses, qui se déroulent et lâchent leur pollen cette fois sur le dos de l'insecte. Lassé de ne rien avoir trouvé en guise de pitance, le bourdon s'envole faire subir le même sort à d'autres fleurs. Celle qu'il a visité est en piteux état, mais qu'importe, elle a confié son pollen à ce vagabond impudent."

in "science et vie" - la nouvelle botanique - HS 146 mars 1984 - Gérald Messadié.

*Afleurit , c'est de moi !

La petite coronille "Caronilla minima", sol pierreux et rocheux. Avec le zygène "zygaena fausta" de la coronille.Lubéron (04) - 07.09.2015.
La petite coronille "Caronilla minima", sol pierreux et rocheux. Avec le zygène "zygaena fausta" de la coronille.Lubéron (04) - 07.09.2015.
La petite coronille "Caronilla minima", sol pierreux et rocheux. Avec le zygène "zygaena fausta" de la coronille.Lubéron (04) - 07.09.2015.
La petite coronille "Caronilla minima", sol pierreux et rocheux. Avec le zygène "zygaena fausta" de la coronille.Lubéron (04) - 07.09.2015.

La petite coronille "Caronilla minima", sol pierreux et rocheux. Avec le zygène "zygaena fausta" de la coronille.Lubéron (04) - 07.09.2015.

La Coronille est un "Papilionacées" à gousses articulées (désarticulation secondaire en segments akénoïdes)

Sur une feuille de sedum spectabile, une goutte d'eau, réserve pour désaltérer les insectes ! Un bouquet de sedums, fort apprécié de tous les butineurs et coriace. Supporte bien la chaleur et la sécheresse. 29.09.
Sur une feuille de sedum spectabile, une goutte d'eau, réserve pour désaltérer les insectes ! Un bouquet de sedums, fort apprécié de tous les butineurs et coriace. Supporte bien la chaleur et la sécheresse. 29.09.

Sur une feuille de sedum spectabile, une goutte d'eau, réserve pour désaltérer les insectes ! Un bouquet de sedums, fort apprécié de tous les butineurs et coriace. Supporte bien la chaleur et la sécheresse. 29.09.

La vesce faux-sainfoin "Vicia onobrychioides" - mai - Marignane (13) -

La vesce faux-sainfoin "Vicia onobrychioides" - mai - Marignane (13) -

Matricaire fausse-camomille - lieux secs et chauds - très résistante à la sécheresse et longue floraison - mai -
Matricaire fausse-camomille - lieux secs et chauds - très résistante à la sécheresse et longue floraison - mai -

Matricaire fausse-camomille - lieux secs et chauds - très résistante à la sécheresse et longue floraison - mai -

Un massif imposant de vipérines - Lubéron (04) - colline - 26.06.
Un massif imposant de vipérines - Lubéron (04) - colline - 26.06.

Un massif imposant de vipérines - Lubéron (04) - colline - 26.06.

Le glaieul d'Illyrie "Gladolius gallaecicus" - Espèce protégée - 10.04.2017 - colline Notre-Dame de Pitié - garrigue - Marignane (13) Dissémination anémochore.
Le glaieul d'Illyrie "Gladolius gallaecicus" - Espèce protégée - 10.04.2017 - colline Notre-Dame de Pitié - garrigue - Marignane (13) Dissémination anémochore.

Le glaieul d'Illyrie "Gladolius gallaecicus" - Espèce protégée - 10.04.2017 - colline Notre-Dame de Pitié - garrigue - Marignane (13) Dissémination anémochore.

Quelques plantes sauvages des collines de la Provence.

Dissémination anémochore : En botanique, une dissémination anémochore qualifie un mode de dispersion et propagation des graines qui se réalise à l'aide du vent.

La symétrie :  un souci du jardin - mars 2020.

La symétrie : un souci du jardin - mars 2020.

En premier plant la rue fétide "Ruta graveolens" et derrière le fenouil. Deux plantes-hôte du Grand-porte-queue "Papilio machaon"
En premier plant la rue fétide "Ruta graveolens" et derrière le fenouil. Deux plantes-hôte du Grand-porte-queue "Papilio machaon"

En premier plant la rue fétide "Ruta graveolens" et derrière le fenouil. Deux plantes-hôte du Grand-porte-queue "Papilio machaon"

Partager cet article

Repost0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 06:51

Ciste cotonneux - Massuga ou messuga en provençal 

En provençal : Messuga blanca.
Une des premières fleurs sauvages des sols pauvres.
Ses fleurs sont nombreuses et fragiles, elles s'épanouissent le matin et se fanent le soir.
Les pétales sont odorants parce qu'ils produisent des poils secréteurs à résine. Certaines espèces fournissent la résine connue sous le nom de ladanum (labdanum)
 
ciste_cotoneux-visite-par-hypecometis-hirta
Un coléoptère "tropinota pinota hirta" sur fleur de ciste cotonneux
 
Observé les premières fleurs d'un ciste de mon jardin le 25 mars, c'est tôt !
 
fleurs-de-ciste
 
Fleurs d'un ciste cotonneux. 11.04 à 9 heures. Il va fleurir une quinzaine de jours.
Ces arbustes sont les premiers à coloniser les surfaces ravagées par les incendies. La chaleur d'un incendie permet de lever la dormance des graines présentes dans le sol qui aiment les sols pauvres et chauds. La pluie abîme les fleurs comme pour le coquelicot.
On le rencontre beaucoup dans les parties arides du massif de la Nerthe (13) là où la végétation est rase et le sol pauvre.
Apporté par les fourmis "Cytinus hypocistis" est un parasite du ciste dans la région de la méditerranée. 
 

ciste-et-syrphe

Autant dire que le ciste cotonneux est fréquenté, comme la centranthe rouge et la lavatère arborescente, par de nombreux butineurs.
Ici un hyménoptère et un syrphe à ceintures, mais les abeilles n'y sont pas absentes ! 

Halictus scabiosae - avril - Abeille solitaire fidèle au ciste.
Halictus scabiosae - avril - Abeille solitaire fidèle au ciste.

Halictus scabiosae - avril - Abeille solitaire fidèle au ciste.

Les fleurs éclosent. 20.04.2018 à 6 heures du matin. Ce soir elles seront fanées...
Les fleurs éclosent. 20.04.2018 à 6 heures du matin. Ce soir elles seront fanées...

Les fleurs éclosent. 20.04.2018 à 6 heures du matin. Ce soir elles seront fanées...

Au pied du ciste, les glaïeuls d'Illyrie.

Au pied du ciste, les glaïeuls d'Illyrie.

Partager cet article

Repost0

BALADES ENTOMOLOGIQUES


Description : Macrophotos, observations et études sur quelques insectes de Provence.

Partager ce Blog
Retour à la page d'accueil
Contact

 

Recherche

COPYRIGHT

https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/Divers/copyright3.gif  Le téléchargement de tout ou partie des textes, images, sons, photographies, données, marques et tout autre élément qui y sont contenus est autorisé à des fins strictement privés ou dans un cadre scolaire et pour un usage non commercial. Toute utilisation, diffusion, reproduction, commercialisation, et représentation, totale ou partielle, d'éléments du site à d'autres fins est subordonnée à l'autorisation préalable de l'auteur. Merci.

Pierre-Jean BERNARD

 

ALBUMS PHOTOS

 

Album 1

https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/dasypoda-hirtipes-1.jpg

Album 3
https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/2/3/Tircis-pararge-aegeria-aegeria-sur-ceanothus-11.04.JPG

Album 4

https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/4/clairon-des-abeilles-10.07.JPG

Album 5
https://idata.over-blog.com/1/76/85/08/5/08.09-PM-mangeant-bouton-fenouil---pollen.JPG

Un clic sur image
pour voir les albums

 Album 6https://image.over-blog.com/Lsx2HhQ9Vqvcq2MsVT_EiiGUt54=/filters:no_upscale()/image%2F1206169%2F20201215%2Fob_3e592e_hymenoptere-poliste-dominula-femelle.jpg